Premières règles

Elle veut montrer aux ado que le cycle menstruel est un véritable atout

Publié le 18 juin 2019 - Mis à jour le 20 juin 2019
Je suis Coach et formatrice au service du leadership et des femmes, autrice du livre Kiffe ton Cycle (éd. Larousse 2019) certifiée en Approche Neurocognitive et Comportementale et diplômée de l’École Française de Coaching MHD. Elle a créé le Coaching PhysioComportemental™ qui prend en compte l’influence du corps (systèmes nerveux et endocrinien) sur le développement personnel. Elle a créé "Kiffe ton Cycle !" pour que les femmes sachent que le cycle menstruel est une ressource.
"Une enquête réalisée auprès de 2300 femmes montre que 45 % d’entre elles pensent avoir été mal informées au moment des premières règles"
"Une enquête réalisée auprès de 2300 femmes montre que 45 % d’entre elles pensent avoir été mal informées au moment des premières règles"
© unsplash / erol

Une image négative colle aux baskets des règles et beaucoup d’adultes peinent à en parler concrètement et positivement avec les jeunes. Afin de changer le regard porté sur ce phénomène naturel par les futures mensturées et ceux qui les entourent, Gaelle Baldassari, autrice du Livre «Kiffe ton cycle» revient sur les raisons de ce malentendu historique.

Généralement, après avoir évoqué l’idée de « devenir femme », de « se protéger » pour éviter une grossesse non désirée (à un âge où, bien souvent, l’idée même d’avoir des relations sexuelles est encore loin), l’information transmise à l’immense majorité des préadolescentes se termine par ce cruel dilemme « tampon ou serviette ? » ! 

Une enquête réalisée auprès de 2300 femmes montre que 45 % d’entre elles pensent avoir été mal informées au moment de la ménarche – autre nom des premières règles. Aujourd’hui, avec Internet, l’information est disponible, mais les messages véhiculés restent peu flatteurs pour les menstruations.

Exemple de « mésinformation » concernant les règles : les douleurs

Elles sont souvent bien plus vives les deux premières années, car le corps se met en marche. Ne le sachant pas, les adolescentes pensent qu’elles vont vivre cela toute leur vie et développent une aversion pour cette période du mois. En leur expliquant leur anatomie et la raison ainsi que la localisation des douleurs, le vécu des premières règles devient moins « dramatique ». Une douleur comprise et circonscrite prend moins d’ampleur qu’une douleur qui semble prendre tout le ventre.

Autre exemple : les protections et l’implicite Serviette VS tampons

Au-delà du fameux duo tampon/serviette, il en existe de toutes sortes : culotte menstruelle, cup, éponge... La pratique du flux instinctif libre permet même de se passer de protection ! Présenter toutes les alternatives aux jeunes filles les aide à faire des choix personnels et éclairés , en fonction de leur flux mais aussi de leurs besoins, quitte à mixer plusieurs solutions. 

"Les règles ne sont ni une honte ni une condamnation à quarante ans de douleurs et saignements. Elles sont l’une des multiples expressions du cycle menstruel, fonctionnement biologique naturel qui donne aux femmes de précieux indices sur leur état général. En parler objectivement et positivement avec nos préados est donc un gage de réussite pour leur entrée dans la vie cyclique." explique l'experte en cycle menstruels

Le cycle menstruel est une chance quand on le vit en s’appuyant dessus. Il permet de voir le monde avec quatre points de vue différents, correspondant à ses ​différentes phases hormonales. Une jeune fille ayant cette information peut
apprendre à s’observer dans ses variations et en faire une force.

C’est dans cette dynamique que Gaëlle Baldassari, experte en cycle menstruel et autrice du Livre Kiffe ton cycle ! Bien connaître son cycle pour vivre mieux (Larousse, 2019) a créé le programme de vidéos en ligne « Kiffe tes premières règles (et les suivantes) » à destination des filles à partir de 10 ans. C'est un parcours de 17 vidéos délivrées sur 5 semaines pour que les jeunes filles se préparent et vivent mieux leur cycle menstruel. Offre spéciale de lancement : 49 € (valeur : 127 €).

 

 

Abonnez-vous à FemininBio en version papier/pdf ou achetez notre dernier numéro en kiosque ou en magasin bio !

Articles du thème Mon ado et moi
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte