Huile de coco

Info ou intox : l'huile de coco est-elle bonne pour la santé ?

Publié le 29 juillet 2019
Naturopathe, Natacha Lagarrosse a fondé la méthode des Quatre profils pour accompagner les personnes qui souhaitent reprendre en main leur bien-être au naturel, en alliant plaisir et santé. Elle a publié "Mon Coach Naturo" aux Editions Eyrolles.
"Son super pouvoir est l’acide laurique"
"Son super pouvoir est l’acide laurique"
© unsplash / rozumna

Huile de coco... un joli nom qui évoque les senteurs exotiques, une réputation qui a fait le tour du monde et de belles promesses pour notre santé au naturel. Adoptée par un public séduit par ses nombreuses propriétés, l’huile de coco subit pourtant des attaques virulentes... Qu’en est-il réellement de ses bienfaits ?

Cet article a été publié dans le magazine FemininBio #23 juin-juillet 2019
>> Pour retrouver la liste des points de vente, c'est ici

Extraite de la chair du fruit, l’huile de coco a une particularité : elle contient 85 % d’acides gras saturés. Des triglycérides à chaîne moyenne (TCM), plus assimilables que les autres graisses, avec un taux de combustion élevé, qui rend difficile le stockage dans les tissus.

Tout est bon dans l'huile de coco

L’huile de coco serait donc un atout minceur et bonne pour le système cardiovasculaire. En plus, elle est stable à la chaleur et supporte donc la cuisson jusqu’à 177 °C. Parfait pour des préparations vitalisantes !

Son super pouvoir est l’acide laurique, aux propriétés avérées antiseptiques, en interne comme en externe. Elle agit efficacement sur l’eczéma, le psoriasis, mais aussi sur le Candida Albicans, le staphylocoque doré, les parasites.

Ses propriétés cosmétiques sont également nombreuses. Pour la peau, elle est cicatrisante, apaisante, antivergetures, elle empêche les bactéries de pénétrer la barrière cutanée... Elle sublime aussi la chevelure, avec des bienfaits antipelliculaires, restructurants, réparateurs. Elle contient un indice de protection solaire de 10 et son pouvoir blanchissant sur les dents l’a érigée en star du sourire parfait.

Faites lui confiance 

Revenons à ses détracteurs dont l’unique argument repose sur ses acides gras saturés, qui seraient présents en quantité excessive. C’est sans tenir compte de la synergie de sa formule, qui lui permet par exemple d’être intégrée au quotidien dans l’alimentation santé asiatique. Elle serait même une piste de recherche intéressante concernant la maladie d’Alzheimer.

Enfin, un bel exemple qui confirme les bienfaits de la consommation de l’huile de coco au quotidien est son utilisation dans le cadre du régime cétogène, ou low carb, aux effets thérapeutiques incontestables.

Bien entendu, comme avec n’importe quelle matière grasse saturée, l’huile de coco se doit d’être intégrée dans une alimentation raisonnée en termes d’apports de glucides et de graisses. Laissons lui donc une chance de ravir nos papilles et de nous embellir, avec modération bien sûr.

Abonnez-vous à FemininBio en version papier/pdf ou achetez notre dernier numéro en kiosque ou en magasin bio !

 

Articles du thème Huile végétale
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte