Partenaire
Inspirer, Faire du bien

Mal des transports

Mal des transports : comment faire bonne route avec ses enfants ?

voiture enfant jouet

le 13 juillet 2012
Week-end à la campagne, vacances en bord de mer... Malgré la perspective de passer un bel été, certains enfants redoutent les départs en vacances. Leur angoisse ? La cinétose plus connue sous le nom de... mal des transports !  Voici quelques conseils pour les aider à mieux voyager.

Partenaire

Mal des transports : comment faire bonne route avec ses enfants ? Solutions hométopathiques !

Voiture, bateau, avion, mais aussi bus, train : le mal des transports touche 3 millions de personnes en France, de façon chronique. Très fréquente chez les enfants de 3 à 12 ans, la cinétose, également appelée naupathie, provient d’un déséquilibre sensoriel. D’un côté, la personne semble immobile, assise. De l’autre, l’oreille interne note des accélérations, des freinages, des vibrations. Au final, nos yeux, mais aussi nos muscles et notre oreille interne envoient des informations contradictoires au cerveau.

Résultat : il se trouve dans l’incapacité d’analyser notre position dans l’espace et va déclencher une série de troubles, variables d’un enfant à l’autre.

Des solutions naturelles en prévention
Au départ, votre enfant va présenter un malaise général : pâleur, sueurs froides, mal de tête, somnolence, repli sur lui-même. Puis le rythme cardiaque s’accélère, le ventre se noue, la salive abonde… C’est la nausée, accompagnée souvent de vomissements ! Très désagréable, le mal des transports disparaît généralement vers l’adolescence. Pour prévenir les crises et rendre les voyages plus agréables pour tous, il existe plusieurs médicaments, disponibles sans ordonnance.
 
Pris à titre préventif, le traitement homéopathique présente de nombreux atouts : sans effets indésirables, il convient à tous les âges et permet de traiter non seulement les symptômes (nausées, vertiges, vomissements) mais aussi les troubles de l’anxiété, qui accentuent le mal des transports.

Mieux voyager naturellement
Avant le départ, rassurez votre enfant sur le trajet car l’anxiété majore le mal au coeur. Veillez aussi à ce que votre enfant ne parte pas le ventre vide. En voiture, il est déconseillé de lire ou de regarder un DVD ! Mieux vaut regarder l’horizon, loin devant. Pensez aussi à faire des pauses fréquentes pour que votre enfant s’aère un peu.

D'autres informations sur lehning.com

Consumer magazine Lehning & Moi
Partenaire

Vous aimerez peut-être

Coups de cœur

Chaque semaine, des partages conscients et inspirants dans votre boîte mail.

Inscrivez-vous gratuitement !

Partenaire