Partenaire
Inspirer, Faire du bien

Piqure de tique

Tout ce qu'il faut savoir sur la maladie de Lyme : le récap' utile pour prévenir plutôt que guérir

Maladie de Lyme : symptômes et traitement
Dès l'apparition des premiers symptômes, il faut traiter ou pratiquer des examens biologiques.
Erik Karits/Pexels
Rédaction
Par Rédaction
le 05 mai 2021

Au printemps, nous passons de plus en plus de temps dans la nature. Même si les pique-niques au parc et les balades en forêt restent des moments agréables, la présence des tiques nécessite une vigilance particulière. Pour savoir quoi faire en cas de piqûre et reconnaitre la maladie de Lyme, voici les principaux conseils à suivre.


Partenaire

Selon Franceinfo, la région Bourgogne-Franche-Comté détiendrait au printemps 2021 le record de France de tiques infectées, avec 43 % de tiques porteuses de la maladie de Lyme.

Lorsqu’on a été piqué par une tique, il est conseillé de surveiller la zone de la piqûre pendant plusieurs semaines et d'observer les potentiels changements. En effet, les morsures de tiques infectées peuvent avoir des effets graves à long terme sur la santé. Il est donc essentiel de savoir comment réagir pour traiter la situation le plus rapidement.

Les réflexes à adopter après une sortie en nature

Après avoir passé du temps dans la nature, il est nécessaire de vérifier minutieusement qu’aucune tique ne s’est glissée sous vos vêtements et tente de se fixer sur votre corps. Il faut donc procéder à un examen méticuleux de l’ensemble du corps, particulièrement là où la peau est plus fine.

1. Inspection générale

Un miroir peut être nécessaire pour mener à bien cette vérification. Vous pouvez aussi demander à un proche de vous aider. Renouvelez l’examen le lendemain. Il n’est pas rare de découvrir une tique fixée à un endroit pourtant vérifié la veille.

2. Attention aux nymphes

Les nymphes, responsables de la majorité des piqûres, sont plus difficiles à détecter en raison de leur petite taille et de leur couleur brun clair qui peut faire penser à une tache de rousseur.

3. Laver les vêtements

De retour de promenade ou d’une activité dans la nature, ne laissez pas les vêtements sales et humides dans le panier à linge. Ils peuvent constituer un refuge pour les tiques. Lavez-les à 60 °C, ou passez-les dans le sèche-linge à la même température, pour être certain d’éliminer les tiques.

4. Les animaux de compagnie

Inspectez bien les animaux de compagnie, ainsi que leur panier. Interdisez-leur l’accès aux chambres à coucher : « un chien sur le lit, c’est une tique à minuit ! ».

Comment enlever une tique ?

Si vous trouvez une tique. Il y a des règles à respecter, des choses à faire et à ne pas faire. Retirer une tique se fait avec précaution !

Tout d'abord, il ne faut surtout pas :

  • enlever la tique en la pinçant entre le pouce et l'index ;
  • brûler la tique avec l’extrémité d'une cigarette ou avec un briquet ;
  • appliquer un produit chimique sur la tique : alcool, éther, essence, vernis à ongle, huile ou toute autre substance destinée à « endormir » ou tuer la tique.

L'extraction de la tique peut donc se faire avec une pince à épiler, ou grâce à un outil spécialement conçu : le tire-tique. "Le tire tique se présente comme un pied de biche miniature. Il s'agit donc d'un levier dont une extrémité est fendue. On glisse cette extrémité fendue sous la tête de la tique de façon à la coincer, puis on tire vers le haut en tournant pour décrocher l'animal" détaille le Docteur Michel Lenois.

>> Pour plus de conseils : Maladie de Lyme : apprendre à enlever une tique

La pince doit posséder des extrémités fines et effilées. "On glisse ces extrémités sous la tique et on avance de quelques millimètres de façon à avoir une bonne prise. On serre ensuite et on tire vers le haut pour extraire la tique. Une fois la tique extraite, ne surtout pas l'écrasez entre les doigts pour la tuer ! Cela pourrait vous exposer à du jus de tique infesté de Borrelia. Jetez la tique à la poubelle ou encore mieux dans le feu si cela est possible".

Une fois la tique extraite, il faut absolument désinfecter l'emplacement de la morsure.

Une fois la tique retirée, vous pourrez peut-être constater la présence d'une zone inflammatoire au niveau de la morsure. Si l'atteinte est récente (moins de 24h) il ne s'agit pas d'un érythème migrant (c'est-à-dire une tâche rougeâtre qui s’agrandit progressivement de façon centrifuge).

Les signes qui alertent sur la maladie de Lyme

Après une balade en forêt, vous avez été mordu(e) par une tique, comment savoir si vous êtes atteint de la maladie de Lyme ? Voici les symptômes à surveiller après une morsure de tique.

1. Le stade primaire : de la tache rouge à l’érythème migrant

Si vous constatez une tache qui s’étend, sous forme de plaque rouge, il s’agit vraisemblablement d’un érythème migrant, l’un des symptômes caractéristiques de la maladie de Lyme. Il vous faut alors consulter un médecin au plus vite.

Une rougeur de petite taille au point de piqûre qui disparaît en quelques jours n’est vraisemblablement pas un érythème migrant. L’apparition de ce dernier en cas de contamination n’est pas systématique, mais ce symptôme doit vous alerter, même si vous ne vous souvenez pas avoir été piqué. La piqûre peut être passée inaperçue.

2. Les autres symptômes

D’autres signes doivent également attirer votre attention en cas de piqûre, car ils peuvent indiquer une contamination : symptômes grippaux, douleurs ou fatigue inhabituelles et a fortiori une paralysie faciale ou des symptômes articulaires ou neurologiques apparaissant peu de temps après une piqûre de tique. En présence de ces symptômes, ou en cas de doute, consultez un médecin, qui évaluera si un traitement doit être prescrit.

3. Le stade secondaire

Les troubles neurologiques : On peut voir des troubles moteurs avec des paralysies. L'atteinte des nerfs crâniens n'est pas rare non plus et se traduit par une paralysie faciale. Au niveau cérébral, on a décrit des encéphalites se traduisant par des troubles de la mémoire, de la concentration, voire des troubles du comportement.

Atteintes rhumatologiques : les grosses articulations sont touchées, en particulier le genou. Cela se traduit par une rougeur, un gonflement, une douleur et de la chaleur localisée.

Atteintes cutanées : à ce stade l'atteinte caractéristique de la maladie de Lyme est le lymphocytome. On la retrouve au niveau du lobe de l'oreille chez l'enfant ou près du mamelon chez l'adulte. Le lymphocytome a l'aspect soit d'une plaque indurée, soit d'un nodule et sa taille varie de 1 à 5 cm. Il est indolore et sa couleur varie du rose au brun en passant par le bleu. Il a tendance à disparaître spontanément en quelques mois.

L’application Signalement Tique

Par ailleurs, vous pouvez signaler une piqûre, via Internet ou grâce à l’application Signalement Tique sur smartphone, qui permet de collecter des données pour une meilleure connaissance des lieux et des périodes de piqûres. Il vous est également possible d’envoyer la tique à l’INRA, qui les collecte dans le cadre d’un projet de sciences participatives.

>> A lire aussi le témoignage de Laura Arnal : J'ai surmonté la maladie de Lyme

Partenaire

Vous aimerez peut-être

Coups de cœur

Chaque semaine, des partages conscients et inspirants dans votre boîte mail.

Inscrivez-vous gratuitement !

Partenaire