Partenaire
Inspirer, Faire du bien

Slow life

Profitez du confinement pour ralentir et adopter la "slow life"

slow life
"Ralentir en douceur c’est aussi apprendre à se détendre."
Cindy Chapelle
Cindy Chapelle
le 13 novembre 2020
En période de confinement, nous sommes souvent à la recherche d'occupations : rentabiliser son temps, ne pas tomber dans l'ennui, à tout pris trouver quelque chose à faire et vite ! Et si, à la place, nous voyions cette situation comme un opportunité pour se poser, lever le pied, et se construire une période plus calme ? Voici 5 conseils pour adopter la "Slow Life" pendant le confinement.
Partenaire

Ce contexte si particulier nous pousse à nous adapter et à faire évoluer notre mode de vie. Cette période peut vraiment devenir un moment propice pour se recentrer sur ses essentiels mais souvent guidés par le rythme habituel, nombreux sont celles et ceux qui continuent à ce tempo même en confinement… Pour lever le pied et prendre du temps pour vous, et si vous mettiez en pratique ces 5 conseils ?

En plein confinement, les bénéfices du slow peuvent considérablement améliorer votre qualité de vie. En se retrouvant enfermé, on peut avoir tendance à toujours trouver des activités pour ne pas s’ennuyer… Et si l’on prenait le contre-pied ?

Pour lever le pied en douceur et prendre le temps, 5 conseils slow en pratique :

1) S’inviter à la pause

S’offrir de vraies pauses ressourçantes une bonne fois pour toute, en voilà un premier objectif ! Car, même confinée, en passant d’une activité à l’autre, le temps libre que l’on se promet ici et là dans la journée n’est finalement qu’un idéal qu’on laisse filer. Il peut ainsi être bon de se programmer des pauses plus ou moins longues (en fonction de son planning et de ses envies) à des heures précises de la journée pour ne pas passer à côté. Déguster une boisson chaude, se faire plaisir en écoutant un morceau de musique, ne rien faire et se laisser aller à la flânerie… Et on évite de se replonger dans les écrans durant ces moments de temps libre à savourer pleinement et lentement.

>> A lire sur FemininBio Rentrée 2020 : comment adopter le "slow working" pour travailler moins mais mieux ?

2) S’initier au recentrage

Il est facile de se disperser et d’avoir l’esprit tiraillé par telle tâche ou telle autre, surtout si on télétravaille. Pour s’apaiser mentalement et se recentrer, il est bon simplement de se relier à sa respiration. C’est un véritable ancrage pour resserrer son attention et calmer un éventuel bouillonnement intérieur. On prend le temps d’écouter son souffle, peut-être les yeux fermés pour faciliter sa concentration. On repère le rythme de sa respiration, son amplitude ainsi que les zones qu’elle mobilise. Et on prend deux ou trois respirations plus profondes avant de poursuivre tranquillement sa journée.

3) Se concentrer sur ses aspirations profondes

La slow life invite par ailleurs à se connecter régulièrement à ses aspirations et envies profondes. Le confinement peut être l’occasion de s’interroger soi-même, de laisser aller ses pensées, de discuter de projets nouveaux en famille… En bref d’ouvrir le champ des possibles et de laisser émerger des idées et inspirations qui sommeillent en vous. Ce sera parfois des nouveautés que vous souhaiterez intégrer dès à présent dans votre quotidien, des projets à construire sur le long terme ou des essentiels négligés jusqu’alors que vous déciderez de valoriser.

>> A lire sur FemininBio S'initier au Nisken pendant la quarantaine, l'art de ne rien faire venu des Pays-Bas

4) S’adapter pas à pas

Le tout est d’avancer pas à pas pour ne pas brusquer votre quotidien et vous déstabiliser ou mettre en place des changements trop nombreux qui ne seront pas pérennes. En passant plus de temps chez soi, cela peut être l’occasion par exemple de prendre plus le temps en cuisine. Cela ne signifie pas pour autant que vous allez passer votre journée derrière les fourneaux ! Un premier pas en ce sens pourrait être d’aller chercher (ou de vous faire livrer) des produits frais près de chez vous une fois par semaine. Lentement mais sûrement, voilà un bel adage.

5) Se relaxer

Ralentir en douceur c’est aussi apprendre à se détendre. Ce principe est d’ailleurs valable à l’inverse : en apprenant à se détendre, on apprend à ralentir en douceur. Dans cette période de confinement il est vraiment important de prendre soin de soi et d’apprivoiser l’art de la détente. Après le déjeuner, on peut par exemple s’offrir un moment de relaxation. Ce peut être une sieste récupératrice ou encore l’écoute d’une relaxation guidée. Votre efficacité n’en sera que meilleure pour le reste de la journée vécue avec plus de sérénité.
Vous l’aurez compris, instiller ici et là des bulles de lenteur dans votre quotidien actuel de confinée pourra vous être fort utile d’une part pour vivre au mieux cette période et d’autre part pour intégrer dans votre mode de vie de nouvelles bonnes pratiques pour votre bien-être.

Notre experte 

Cindy Chapelle est l'autrice de Slow Life, Ma révolution intérieure, paru aux éditions First

Le site de Cindy Chapelle "La slow life"

 

 

 

Abonnez-vous à FemininBio en version papier/pdf ou achetez notre dernier numéro en kiosque ou en magasin bio !

Partenaire

Vous aimerez peut-être

Coups de cœur

Chaque semaine, des partages conscients et inspirants dans votre boîte mail.

Inscrivez-vous gratuitement !

Partenaire