Partenaire
Inspirer, Faire du bien

Astrologie

La méditation du bouddha souriant pour transformer ses tensions à la Nouvelle lune du 15 novembre

Nouvelle Lune du 15 Novembre : méditation du bouddha souriant pour les tensions
Marion Sebih
Marion Sebih
le 15 novembre 2020
La Nouvelle Lune ouvre un nouveau cycle de transition de 28 jours. Placée sous le signe du scorpion, elle vous invite à mourir à vos anciennes habitudes, à accueillir vos fantômes, vos ombres, pour renaître. Cette méditation est à pratiquer durant 21 jours après la Nouvelle Lune.
Partenaire

Cette nouvelle lune nous invite à renaître, mais à quoi ? A ce qui vous fait sourire et vibrer depuis toujours : osez sourire en ce temps incertain et réveillez la meilleure partie de vous.

Un rappel vital en ce temps mi-suspendu où la formule à la mode de « distance de sécurité » peut nous couper de l’essentiel :

« L’homme est solidaire avec la planète, la planète est solidaire avec le soleil, le soleil est solidaire avec l’étoile, l’étoile est solidaire avec la nébuleuse, la nébuleuse, groupe stellaire, est solidaire avec l’infini. Ôtez un "terme de cette formule, le polynôme se désorganise, l’équation chancelle, la création n’a plus de sens dans le cosmos et la démocratie n’a plus de sens sur la terre. Donc, solidarité de tout avec tout, et de chacun avec chaque chose. La solidarité des hommes est le corollaire invincible de la solidarité des univers. », Victor Hugo – Proses philosophiques, L’âme.

Pourquoi la Nouvelle Lune nous influence-t-elle de façon plus ou moins subtile ?
Parce que nous sommes, humain-e-s, solidaires de la danse des astres qui nous rappelle que tout est mouvement cyclique. Parce que la femme est complice des cycles des lunaisons (menstruations)  depuis que la Terre tourne.

Comment vous reconnecter à cette énergie fraîche qui sait apaiser tous les feux ?
Comment retrouver votre complicité ancestrale avec l’énergie lunaire ?
Comment accueillir votre part d’ombre pour renaître à ce qui vous fait sourire ?
Comment apaiser votre système nerveux et équilibrer votre système hormonal ?

Expérimentez la méditation du Bouddha qui sourit.

Posture : Sourire authentique et assise claire.

Le sourire est ici une posture. Loin d’une injonction au bonheur usée et décalée, il symbolise votre droit de naissance : la JOIE. Une joie qui sait embrasser et transformer toutes vos tristesses passagères. Souvenez-vous, selon les enseignements tantriques du Kundalini Yoga, vous êtes sur Terre pour goûter la Vie.

  • Assise en tailleur confortablement, vos mains sont déposées sur vos genoux, paumes des mains tournées vers le ciel. Si besoin, placez un coussin sous vos fesses et sous vos genoux pour équilibrer l’assise.
  •  Vos index et vos pouces se touchent pour former le gyan mudra. Le pouce symbolise l’égo et l’index le cosmos. Votre personnalité individuelle fond pour vous reconnecter à voter identité originelle, votre lien aux étoiles.
  • Votre menton est légèrement rentré pour étirer la colonne vertébrale.
  • Votre nombril est légèrement rentré pour ne pas cambrer et protéger le bas du dos.
  • Vous esquissez un sourire en laissant apparaître vos dents.

Respiration :

  • Vous respirez par la bouche, à travers vos dents comme un serpent.
  • Inspirez jusqu’à poumons pleins : sentez votre ventre rond et plein, votre poitrine soulevée par votre souffle.
  • Expirez jusqu’à poumons vides : sentez le nombril rentrer sans vous affaisser, gardez la colonne étirée.

Continuez à respirer pleinement et en conscience à travers votre sourire entre 7 et 11 minutes.

Pour clôturer : inspirez jusqu’à poumons pleins, sentez votre sourire s’imprimer dans votre poitrine, puis contractez votre anus, votre périnée et votre nombril. Gardez les poumons pleins quelques secondes. Expirez jusqu’à poumons vides, puis relâchez la posture.

Guidance :

Durant l’inspire, laissez-vous pleinement inspirer par un nouvel air ou par un projet qui vous enthousiasme véritablement. Osez inspirer pleinement ce sourire inconditionnel prêt à embrasser toutes vos grimaces intérieures d’auto-sabotage.

Durant l’expire, expirez puissamment toutes vos petites négativités, tout ce qui pourrait contrarier votre joie de vivre : peurs, doutes, frustrations…

Inspirez ce qui vous met en joie, intimement : inspirez des projets ou des souhaits et imprimez-les dans votre chair,

Expirez ce qui vous coupe de votre spontanéité et de votre joie de vivre : expirez vos doutes et/ou vos peurs…

Que se passe-t-il en vous ?

Le stress ou l’anxiété ont un impact direct sur votre système nerveux et immunitaire. Vous pouvez ressentir un déséquilibre global, hormonal qui engendre fatigue, tensions physiques, émotionnelles et psychiques.

Grâce à cette respiration souriante, consciente et prolongée :

  • vous vous offrez une réinitialisation nerveuse  profonde
  • vous dynamisez et équilibrez votre système endocrinien et hormonal : thyroïde/parathyroïde
  • vous prenez conscience que votre corps sait s’auto-nettoyer en permanence : vous inspirez un nouvel air et vous expirez un air utilisé chargé de toxines
  • vous calmez votre mental en vous concentrant sur votre sourire et votre souffle
  • vous réveillez votre enfant intérieur et vous imprimez votre sourire dans toutes les parties de vous qui en ont besoin.

A l'issue de votre pratique écrivez vos souhaits inspirés en conscience et glissez-les sous votre oreiller : laissez faire, votre sourire intérieur, la lune, votre inconscient et la vie.

Notre experte

Marion Sebih est enseignante de Kundalini Yoga, conférencière dédiée à la prise de conscience du vivant. Auteure de Kundalini des saisons, yoga du vivant, aux éditions Flammarion.

 

 

Abonnez-vous à FemininBio en version papier/pdf ou achetez notre dernier numéro en kiosque ou en magasin bio !

Partenaire

Vous aimerez peut-être

Coups de cœur

Chaque semaine, des partages conscients et inspirants dans votre boîte mail.

Inscrivez-vous gratuitement !

Partenaire