S'aimer

Nos 4 conseils pour se faire plaisir et gagner en confiance

Publié le 31 juillet 2018 - Mis à jour le 3 août 2018
Membre du Comité éthique et scientifique de FemininBio, Clotilde Poivilliers est praticienne enseignante en shiatsu quantique, consultante en gestion du stress et des émotions et de l'apprentissage en entreprises et en milieux scolaires. Elle est également l'auteur de "L'ÉNERGIE CORPS-ESPRIT pour vivre en harmonie" et de "J'ARRÊTE DE ME TROUVER NUL(LE)" aux éditions Eyrolles. Conférencière, elle propose des conférences sur le développement personnel, le mind-Mapping et sur l'approche quantique
Faites-vous plaisir, et avancez sur le chemin de la réussite !
Faites-vous plaisir, et avancez sur le chemin de la réussite !
© Freepik

Et si se faire plaisir pouvait augmenter la confiance en soi ? Ni utopique, ni magique, c'est une réalité issue des principes de l’énergétique chinoise revue par l’approche quantique et validée par les neurosciences.

Cet article a été publié dans le magazine FemininBio #16 Avril-Mai 2018

Nous sous-estimons souvent la puissance de la joie dans notre appréciation de nous-mêmes. C'est passer à côté d'un formidable moteur de bien-être... et c'est scientifiquement prouvé !

Cœur, plaisir et image de soi sont intimement liés

D’après la physique quantique, tout est vibratoire, y compris notre corps, mais aussi nos pensées et nos émotions qui entrent en résonance avec lui et vice versa. Donc, quand on se fait plaisir, toutes nos cellules vibrent sur la fréquence de la joie.
Or, selon la médecine traditionnelle chinoise, la joie nourrit le méridien Cœur, l’empereur, dont "l’énergie psychique" est associée à l’estime de soi, à la confiance en soi et au sentiment d’être à sa juste place.

Des millénaires plus tard, on découvre en effet que le cœur a un champ électromagnétique 5 000 fois plus puissant que celui du cerveau et qu’il influence nos pensées et nos états d’être bien davantage que ce dernier.

A lire sur FemininBio : Cet été, je m'épouse !

De plus, selon les neurosciences, il existe un lien corps-esprit grâce auquel nos croyances peuvent être orientées ou modifiées par nos attitudes physiques et psychiques pour aller vers le pire ou le meilleur de soi. On sait notamment que, en se faisant plaisir, on sécrète de la dopamine qui active le circuit gratification-récompense, ce qui signale à notre cerveau qu’on est quelqu’un de bien, mais aussi de la sérotonine (sérénité) et de l’ocytocine (lien et amour).

Alors, pour être bien avec vous-même et avec les autres, pour avancer sur le chemin de la réussite et de la réalisation de vous-même, mettez-vous dans la joie, en vous faisant plaisir.

Offrez-vous au moins 3 petits plaisirs par jour, à piocher dans votre propre "plaisirothèque®"

1. Prenez une feuille et notez-y toutes sortes de plaisirs (de 15 à 30) qui pourraient vous tenter si tout était possible et sans tenir compte des innombrables "oui, mais" que votre mental-menteur va hurler pour tenter de vous faire renoncer.
2. Ne cherchez pas quelque chose de compliqué : plus ce sera simple, moins vous aurez d’excuses pour ne pas le faire.
3. Quand vous vous autoriserez enfin à vous faire plaisir, faites-le en toute bonne conscience et sans culpabilité. Oubliez tout le reste, tout ce qu’il y a "à faire", même si c’est colossal. Vivez l’instant présent.
4. Trois fois par jour, faites ce qui vous fait plaisir à ce moment précis, simplement parce que vous le valez bien !

Quelques idées pour amener la gaieté dans votre vie

Les physio-plaisirs, liés au corps et à vos cinq sens, à condition qu’ils favorisent votre santé psycho-corporelle : par exemple, sentir une fleur.
Les socio-plaisirs, qui nourrissent votre besoin de lien, à condition qu’ils respectent autrui et vous-même : par exemple, faire un sourire à une vieille dame.
Les idéo-plaisirs, eux, participent à votre développement personnel et à l’élévation de votre conscience, à condition qu’ils soient en adéquation avec vos valeurs : lire un bon livre, etc.
Les plaisirs espiègles ou absurdes, comme sauter dans une flaque d’eau, qui vous feront un bien fou et vous permettront de retrouver votre âme d’enfant libre.

Et n’oubliez pas que "buller", même quelques minutes, est un immense plaisir que vous pouvez offrir à votre corps-esprit pour lui permettre de faire le point, de prendre du recul et de la hauteur, et de se ressourcer.

L'AUTEURE
Clotilde Poivilliers est thérapeute en shiatsu quantique. Elle est aussi l'auteure de "J’arrête de me trouver nul(le)"et de "L’énergie corps-esprit pour vivre en harmonie", parus aux éditions Eyrolles.
Ses sites : J'arrête de me trouver nul et Shiatsu Thema.
Articles du thème Développement personnel
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte
Magazine
FemininBio - Le Mag

OUI !
J'aime FemininBio !

Je m'abonne !