Blog green

Natasha, du blog Echos verts

Publié le 2 décembre 2016
Natasha, du blog Echos verts
Natasha, du blog Echos verts
© Echos verts

Elle est partie faire le tour du monde sur un voilier à l'âge où l'on passe son brevet et a attrapé le virus du voyage à cette occasion. Si Natasha est de retour sur la terre ferme, c'est la tête pleine de rencontres et une conviction : on peut agir pour la planète. Son blog, Echos verts, est l'endroit idéal pour partager astuces, réflexions et découvertes pour un mode de vie plus sain, plus éthique et plus écologique. Une belle rencontre que l'on partage avec plaisir.

Ton blog, Echos verts, c'est… un espace où je partage mes astuces, mes réflexions et mes découvertes pour un mode de vie plus sain, plus éthique et plus écologique. J’y aborde tous les aspects du quotidien : de l’alimentation à l’hygiène en passant par la garde-robe et l’usage des nouvelles technologies et bien d’autres choses encore. Chaque mois, j’organise un nouvel éco-défi autour d’un thème différent. Des centaines de lecteurs et lectrices se joignent à moi pour partager nos solutions, nos questions, mais aussi nos difficultés pour réduire notre empreinte écologique et consommer de manière plus responsable dans un domaine précis. Par exemple, ce mois-ci, l’éco-défi s’intitule « Préparer un Noël éthique et écologique ».

Ton dernier coup de cœur engagé ? Je me suis rendue au salon Slow Cosmétique qui s’est tenu à Strasbourg le 12 novembre. Ce fut une belle occasion de rencontrer Julien Kaibeck et de nombreuses personnes qui font partie du mouvement et qui sont soucieuses de prendre soin d’elles sans nuire à la planète. Ce mouvement grandissant et plein de bon sens a selon moi un bel avenir devant lui !

Ton dernier coup de gueule engagé ? Grâce au remarquable travail de l’association L214, de plus en plus de médias parlent désormais de la violence et de la souffrance subies par les animaux dans les abattoirs. Chacune de leurs enquêtes révèle des atrocités, mais comme beaucoup, j’ai été particulièrement bouleversée d’apprendre que des vaches gestantes étaient menées à l’abattoir et que leurs veaux mourraient donc étouffés…

Ton geste éco-responsable pour la planète ? J’ai adopté de nombreux petits éco-gestes au fil des dernières années, mais celui qui a selon moi le plus d’impact sur la planète – sur le plan environnemental, sanitaire, éthique et humain- est le fait d’avoir adopté un mode de vie végane et de privilégier, autant que possible, la consommation d’aliments et de produits locaux et/ou équitables.

Qu’emportes-tu toujours avec toi quand tu sors ? Je fais généralement en sorte d’emporter le moins de choses possible car je n’aime pas m’encombrer, surtout que je me déplace soit à pied, soit à vélo. Mais où que j’aille, j’emporte habituellement ma gourde, un mouchoir en tissu et mon baume à lèvre dans mon sac.  

Que trouve-t-on sur ta table de nuit ? J’ai 3-4 livres - des contes, des nouvelles et des poèmes pour les soirs où j’ai envie de lectures légères et puis un plus gros livre pour les jours où j’ai envie de me plonger dans un bon bouquin. En ce moment, il s’agit de Se changer pour changer le monde. J’ai également un petit album photo de l’un de mes cousins, qui est comme un petit frère pour moi, et qui est très malade malheureusement. On y trouve aussi de huile végétale de sésame (j’adore me masser les pieds avant d’aller dormir), de l’huile essentielle de Marjolaine à Coquille (au cas où j’ai du mal à m’endormir, mais c’est rare) et puis un mouchoir en tissu. Enfin, il y une petite poupée en tissu qui m’accompagne depuis ma naissance !

Ta routine beauté bio ? Je fais en sorte de privilégier les produits multi-usages et d’en utiliser le moins possible.
-    Pour le corps : je pratique le brossage à sec 1 à 2 fois par semaine, j’utilise un savon saponifié à froid pour me laver et de l’huile de sésame pour nourrir la peau (je suis les principes de l’Ayurveda et c’est l’huile qui correspond le mieux à mon dosha).
-    Pour les cheveux : je les lave avec un shampoing solide tous les 10-15 jours, j’utilise du vinaigre de cidre de pommes comme dernière eau de rinçage, du gel d’aloe vera sur mes cheveux humides et de l’huile végétale pour les nourrir entre deux lavages.
-    Pour le visage : j’essaie de faire un bain de vapeur et un gommage à la farine d’avoine environ 2-3 fois par mois et j’applique un mélange de gel d’aloe vera et d’huile végétale de noisette pour nourrir ma peau après l’avoir aspergée d’hydrolat de rose.
-    Pour les lèvres : l’huile de coco est ce qu’il y a de plus efficace pour moi lorsqu’elles sont sèches.

Ta dernière folie ? Je me suis offert de nouveaux vêtements de marques éthiques et écologiques. Cela me fait toujours bizarre de dépenser quelques dizaines d’euros dans un vêtement alors qu’avant cela m’aurait paru complètement irraisonnable. Aujourd’hui, même si j’ai toujours l’impression de faire une folie quand j’achète une nouvelle pièce, je sais qu’il s’agit d’un investissement durable et que je dépense malgré tout beaucoup moins d’argent qu’avant en vêtements. En effet, le fait de cheminer vers un mode de vie minimaliste m’a permis de réaliser que je n’avais pas besoin des ¾ du contenu de mon ancienne garde-robe…  

Ton porte-bonheur ? Je n’ai pas vraiment de porte-bonheur… Et puis, je n’en ai pas besoin ! Je me sens déjà tellement chanceuse dans la vie, et ce, essentiellement grâce aux personnes qui m’entourent et que j’ai pu croiser. Alors je dirais que ce sont elles qui (m’ap)portent mon bonheur !

Un cadeau atypique que l’on t’a fait ? Le dernier en date était une courge spaghetti ! En discutant avec une amie, je lui ai dit que je n’en avais jamais mangé et quelques jours après, elle m’en a offert une décorée d’un joli ruban en raffia ! Moi qui adore les cadeaux comestibles, j’étais comblée !

Un lieu où on est sûr de te croiser ? Au marché de la place de la cathédrale à Freiburg, tous les samedis matin ! C’est un endroit plein de vie et de couleurs où je retrouve avec plaisir mes producteurs et marchands préférés chaque semaine. Et sinon, vous me trouverez dans ma cuisine, en train de m’amuser à inventer ou à tester de nouvelles recettes végétales !  

Ton portrait chinois

Si j’étais un adjectif, je serais… curieuse. J’aime apprendre de nouvelles choses et je m’intéresse en particulier beaucoup aux autres, à leur histoire, à leurs pensées… j’ai donc tendance à poser beaucoup de questions !

Si j’étais un animal, je serais… un papillon. Je suis fascinée par ces insectes et je m’arrête toujours pour les observer quand j’en croise un !

Si j’étais un bruit, je serais… le chant des baleines à bosse. Je l’ai entendu pour la première fois lorsque j’avais 14 ans, et je l’entends encore aujourd’hui comme si c’était hier. La puissance de leur chant m’émeut et me donne des frissons.

Si j’étais une matière, je serais… le lin. Une fibre végétale naturelle, locale et écologique, aussi agréable à porter en hiver qu’en été !

Si j'étais une couleur, je serais… le violet, une couleur qui m’apaise et m’inspire.

Si j’étais un sentiment, je serais… la compassion. Car je pense que plus il y a de compassion, plus il y a d’amour et d’entraide.
 

Retrouvez Natasha sur son blog, Echos verts

Articles du même dossier
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte