Santé

Manger sain et écolo sans toucher à son budget, c'est possible!

Publié le 9 novembre 2017
Gourmande assumée, je passe la plupart de mon temps à flâner dans les rues de Paris à la recherche de nouveaux restaurants. J'essaie au quotidien d'apprécier les choses simples de la vie et de profiter de l'instant présent.
© Pixabay

Manger sain coûte-t-il réellement plus cher ? L'étude publiée ce jeudi 9 novembre par le WWF-France et ECO2 Initiative semble prouver le contraire. A budget égal, il est possible de consommer des plats plus sains et respectueux de la planète. Explications.

Combien de fois a-t-on entendu quelqu'un dire : "Manger sain coûte plus cher", sans savoir quoi rétorquer ? La nouvelle étude co-réalisée par le WWF-France et ECO2 Initiative nous permet de répondre clairement à cette affirmation. Elle montre que cela ne coûte pas plus cher de manger sain et écolo, mais qu'il faut simplement modifier sa façon de consommer.

A lire sur FemininBio : Réduire sa consommation de viande, un enjeu environnemental

Pour le prouver, le WWF-France et ECO2 Initiative ont comparé deux paniers, valant chacun 190€, ce qui correspond au budget alimentaire moyen des Français par semaine. Le premier correspond au panier standard des Français tandis que le second est composé d'aliments flexitariens, autrement dit qui privilégient les protéines végétales aux protéines animales. Quelles différences entre les deux paniers ? Le panier de course flexitarien est composé d'aliments d'une meilleure qualité nutritionnelle, calculée suivant le dispositif Nutri-Score, en plus d'un impact carbonne moins important. "Concrètement, cela signifie, pour une personne, de passer de 6 repas par semaine avec de la viande ou du poisson sauvage, à 4 repas par semaine, et d’un repas par jour avec des produits transformés à seulement 2 repas par semaine", indique le communiqué WWF. A contrario, la part des légumes, céréales et légumineuses est augmentée de 95% avec le panier flexitarien.

A lire sur FemininBio : Comment se passer des sodas et boissons industrielles

Que nous révèle cette étude ? Pour manger sain et en accord avec la planète, les Français doivent veiller à leur consommation de viande et de produits transformés. La viande gaspille en effet beaucoup plus d'eau que les légumes et les légumineuses et peut être à l'origine de nombreuses maladies comme l'obésité et le diabète. De plus, elle est bien plus coûteuse que les légumes et légumineuses. Le communiqué précise : "Une réduction de ces aliments  […] permettrait de réduire de 38% l’impact carbone du panier et de 21% son coût. Grâce à cette réduction de coût, il est possible d’introduire dans le panier flexitarien près de 50% de produits certifiés (Bio, Label Rouge et MSC) sans dépasser le coût du panier standard."

A lire sur FemininBio : 5 idées fausses sur la vie en bio

Articles du thème Agroécologie
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte