Livre

"Famille en transition écologique" : Interview des auteurs Jérémie Pichon et Bénédicte Moret

Publié le 15 mars 2019 - Mis à jour le 18 mars 2019
Rédactrice pour FemininBio. Amoureuse des mots, de photo, et passionnée par les alternatives éco-citoyennes. Rêve d’un monde rempli d'amour et de houmous.
"Notre système sociétal est à bout de souffle et la transition doit être globale : économique, sociale, environnementale, politique"
"Notre système sociétal est à bout de souffle et la transition doit être globale : économique, sociale, environnementale, politique"
© Olivier Cochard

Après le succès de leur premier ouvrage "Famille presque Zéro Déchet, ze guide", le couple engagé revient avec "Famille en Transition écologique, ze guide 2", dont l'approche est plus globale. Ensemble, ils nous répondent sur ce qui les a motivés à créer ce nouvel opus et nous donnent des pistes pour mieux incarner le changement.

Jérémie Pichon et Bénédicte Moret ont publié deux premiers livres "Famille presque Zéro Déchet" et "Les Zenfants presque Zéro déchet". Ils ont décidé d'élargir leur champ d'action, en publiant leur nouveau guide : "Famille en transition écologique".

Qu'est-ce qui vous a poussé à écrire ce troisième ouvrage "Famille en transition" ?

Nous nous sommes rendus compte que le Zéro déchet permettait de faire évoluer deux secteurs de notre vie : l’alimentation et la consommation de produits et de biens d’équipements. Mais pas le reste, c’est-à-dire le logement, le transport, la banque etc… qui sont pourtant des secteurs-clés et les plus impactants sur la question des émissions de gaz à effet de serre. 

Nous avions aussi envie de redéfinir la notion de Transition écologique, aujourd’hui accaparée par le volet énergétique, alors que la transition n'est pas seulement une question d’énergies renouvelables. Notre système sociétal est à bout de souffle et la transition doit être globale : économique, sociale, environnementale, politique. Ce n’est pas seulement en mettant des panneaux solaires sur le toit et en faisant le tri, que nous allons solutionner la crise actuelle majeure dans laquelle nous nous trouvons !

Vous dites que la transition écologique commence par soi. Est-ce suffisant face aux multinationales ?

Mais qui achète les produits vendus par Amazon, Carrefour ou Mc Donalds ? Nous. Nous sommes la clé du changement. Si je décide d'approvisionner mon alimentation via les circuits courts (chez mon maraîcher par exemple), alors je redéfinis un système hors multinationales. Et plus nous serons nombreux, plus nos actions pourront amener une offre politique qui nous permettra d'agir à plus grande échelle, de faire basculer notre système. L’individu est la clé du changement. 

Si on doit en choisir une, quelle est la première action à mettre en place ?

Le premier de nos impacts c’est celui de notre argent stocké à la banque, quand on en a bien sûr. Selon notre étude, 40% de l’impact carbone d’un français est issu des placements réalisés par sa banque aux quatre coins du monde, consommant ou soutenant les énergies fossiles. C’est fou, car personne ne sait vraiment où va son argent... Si nous en était conscient, on ne choisirait évidemment pas de soutenir ces projets ! Maintenant qu'on sait, il faut reprendre le contrôle. 

Il y a deux solutions : 
1. Changer de banque pour une banque éthique.
2. Placer son épargne sur des produits financiers solidaires validés par le label Finansol.

En agissant ainsi, je soutiens financièrement le changement et la possibilité d'un (autre) futur. J’aime citer le mouvement « Move you money » qui a pour maxime « Imaginez notre monde si 50% de notre argent finançait des projets à 100kms de chez nous ! ». 

Qu'est-ce qui vous a le plus plu dans la réalisation de ce livre ?

Trouver les solutions. Ce qui est assez incroyable, c’est que nous les avons dans la majorité des domaines, il suffit aujourd’hui de les généraliser ! On se heurte trop souvent au verrouillage du système par le haut et à la peur du changement de l’être humain, alors qu'en dépassant ces obstacles, on peut réaliser le pouvoir qui est entre nos mains.

Avez-vous d'autres projets en cours, à venir ?

Oui, une maison écologique bioclimatique, construite en matériaux locaux. Et peut-être de nouveaux projets d'écriture...

Infos utiles 
Découvrez le livre de Jérémie Pichon, illustrée par Bénédicte Moret : Famille en transition écologique, aux éditions Thierry Souccar.
Leur blog familial : famillezerodechet.com

 

 

Abonnez-vous à FemininBio en version papier / pdf ou achetez notre dernier numéro en kiosque ou en magasin bio !

Articles du thème Eco-citoyenne
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte