Partenaire
Inspirer, Faire du bien

Humeur

Végétarien ou pas ? Amandine Geers revient sur la polémique déclenchée par l'article de Stéfane Guilbaud

Amandine Geers
Amandine Geers, chef bio, réagit à la polémique déclenchée par l'article de Stéfane Guilbaud ©O.Degorce
Audrey Etner
Audrey Etner
le 04 décembre 2013
Vous avez été nombreux à réagir à l'article de Stéfane Guilbaud : Être ou ne pas être végétarien, telle est la (nouvelle) question ? Amandine Geers, chef bio et auteur culinaire, partage son point de vue sur la polémique que cet article a suscitée.

Partenaire

Je partage avec vous le message que m'a envoyé spontanément Amandine Geers suite aux nombreuses réactions à l'article de Stéfane Guilbaud. Amandine m'a autorisée à le publier. 

"Très intéressant d'avoir publié l'article de Stéfane Guilbaud hier. Un débat passionnant et enrichissant aurait pu suivre... Malheureusement j'observe dans les commentaires beaucoup d'agressivité, de bêtise et même des insultes. C'est désolant.

Hier un végétarien était stigmatisé pour son choix, on se moquait lui, on le prenait de haut. C'est au tour des mangeurs de viande (même occasionnel) de se faire lapider.

Je ne comprendrai jamais pourquoi dans notre milieu où doit primer le respect de la vie, on sent maintenant tant d'intolérance, de manque de respect envers l'autre et de concurrence. Je vois beaucoup de gens qui n'osent pas parler de leurs expériences, participer aux débats par crainte de se faire lyncher.

Cela fait longtemps maintenant que j'observe cette forme de puritanisme qui s'installe. Ca me rend vraiment triste.

A part mon idéalisme (benêt finalement), je trouve vraiment inquiétant de voir tant de lectures en biais et des interprétations limitées de l’article de Stéfane Guilbaud.

N’en déplaise à certains, on peut dans un même article s’adresser aux végétariens et aux omnivores, sans se moquer ni des uns ni des autres. 

Et puis, comme le dirait mon bon ami Danglard (flic érudit et alcoolique adjoint du Commissaire Adamsberg) : "A force de s’éloigner des mots, les théories les plus pures tournent aux racontars. Et l’on ne sait plus rien. D’approximations en inexactitude, la vérité se dissout et la place est faite à l’obscurantisme". "

>> L'article de Stéfane Guilbaud : Être ou ne pas être végétarien, telle est la (nouvelle) question ?

>> Retrouvez les recettes végétariennes et gourmandes de Mlle Pigut et tous les bons plans pour passer simplement en mode "végé" dans notre magazine Hors Série végétarien sur iPad.

Partenaire

Vous aimerez peut-être

Coups de cœur

Chaque semaine, des partages conscients et inspirants dans votre boîte mail.

Inscrivez-vous gratuitement !

Partenaire