Partenaire
Inspirer, Faire du bien

Raw food

Quels aliments, quelle quantité et quelles règles respecter ? Tout ce qu'il faut savoir avant de manger cru

Et si on testait le cru ?

Et si on testait le cru pendant une semaine ? Cette alimentation a de nombreux bienfaits pour la santé et permet de se reconnecter à ses sens.

Any Lane / Pexels
Body positive L'heureux corps
Charles-Antoine Winter
Par Charles-Antoine Winter
le 20 juillet 2021

Fini les régimes restrictifs et les privations. Et s’il existait une opportunité de perdre quelques kilos tout en renforçant votre système immunitaire et en vous reconnectant à notre environnement ? Une courte expérience diététique sans risques vous tenterait-elle ?


Partenaire

Magazine FemininBio #35

Cet article a été publié dans le magazine #35 juillet-août 2021
>> Pour retrouver la liste des points de vente c'est ici

En route pour une semaine d’alimentation crue qui n’est pas aussi limité qu’on ne le pense. Le cru n’est ni végan, ni frugivore, ni carnivore. Il consiste juste à s’abstenir de cuisson ou à ne pas chauffer ses aliments à plus de 42 °C. C’est l’unique condition à vos habitudes alimentaires, bien que certains aliments vont logiquement disparaître. Cette expérience est un excellent moyen de vous reconnecter à vos sens et demande également de consacrer du temps et de la conscience à la manière dont nous nourrissons notre corps.

Que mettre dans mon assiette ?

Aucun aliment cuit et a fortiori industriel et ultra-transformé. Vous mangez ce que la Nature vous propose de plus brut. Les légumes verts sous toutes les formes crus, lactofermentés ou déshydratés, tous les fruits frais ou séchés (attention les pruneaux sont pasteurisés donc cuits, vérifiez les emballages), les légumineuses et céréales germées (en petites quantités), les fruits et graines oléagineuses crues, les huiles végétales extraites à froid, les produits laitiers crus (yaourt, beurre et fromage au lait cru), le jaune d’œufs cru, le blanc battu en neige, les chairs animales (viande, poisson) en carpaccio ou marinade, les huîtres et crevettes grises et autres fruits de mer consommés crus.

>> A lire aussi : L'alimentation crue, une alimentation santé

En quelle quantité ?

Le volume va être guidé par la qualité de votre mastication et l’écoute de votre satiété. Un conseil cependant: l’aliment cru et son temps de mastication ont un pouvoir rassasiant très fort, ce qui va vous amener à manger moins mais aussi à avoir peut-être faim plus souvent. Aussi les jus frais pressés seront idéaux pour y répondre et assurer un bon apport en micronutriments de façon plus digeste. Vos repas principaux seront surtout faits d’une protéine crue avec un peu de légumes crus et un petit verre (150 ml) de jus frais, puis un produit laitier cru ou un dessert à base de graines oléagineuses et/ou de fruit frais. Le petit déjeuner pourrait s’inspirer du « Miam-Ô-Fruit » de France Guillain. Les collations pourront être constituées de fruits frais ou secs, et d’un laitage cru ou des noix. Les épices seront de gros atouts pour vous aider à digérer!

Quelques impératifs à respecter

  • Structurer vos repas : petit déjeuner, déjeuner et dîner avec une collation. Si vous avez faim entre ces repas, buvez des jus frais composés de 2/3 de légumes, 1/3 de fruit frais ou de graines oléagineuses.
  • Bien mâcher : il s’agit de réaliser 50 mastications par bouchée de végétaux (les chairs, œufs et fromages sont digérés par l’acidité gastrique). Si vous omettez cette condition, votre semaine va être longue et inconfortable! Nous n’avons pas les trois estomacs de la vache ni le rythme journalier des autres herbivores monogastriques.
  • L’hydratation au cours des repas est inutile. Buvez plutôt entre les repas.
  • Des aliments issus de l’agriculture biologique et autres techniques d’agroécologie seront privilégiés.

Livre recommandé : L'alimentation crue : 400 recettes - Une application pratique de "L'alimentation ou la troisième médecine", Dr Christian Pauthe et Jean-Marie Ozanne, 1999.

Notre expert :

Charles-Antoine Winter
(©Valentine Colin)

Charles-Antoine Winter est diététicien nutritionniste. Il est conférencier, formateur

et auteur de nombreux ouvrages sur l'alimentation santé. Son livre, Ma bible de l’alimentation hypotoxique, paraîtra en septembre aux éditions Leduc.s

Partenaire

Vous aimerez peut-être

Coups de cœur

Chaque semaine, des partages conscients et inspirants dans votre boîte mail.

Inscrivez-vous gratuitement !

Partenaire