Partenaire
Inspirer, Faire du bien

Réapprendre à manger

7 raisons d'arrêter de compter les calories pour mincir, par la nutritionniste Véronique Liesse

Pourquoi faut-il arrêter de compter les calories ?
Pablo Merchan/Unsplash
Véronique Liesse
Par Véronique Liesse
le 25 mai 2021

On nous a toujours appris que pour perdre du poids il suffisait de compter l'apport calorique et d'en consommer moins que ce que l'on dépense. Mais parfois, ce calcul mathématique ne suffit pas. La nutritionniste Véronique Liesse explique en quoi cette méthode est dépassée et peut s'avérer contre-productive.


Partenaire

L’approche « calorie in-calorie out » a bien du mal à disparaître et reste bien ancrée, même parfois dans l’esprit de professionnels de la santé. Or si elle n’est pas totalement inutile, il existe de nombreuses preuves irréfutables qui mettent en avant son caractère totalement dépassé.

S’il suffisait de compter les calories que l’on ingère et d’en brûler plus pour maigrir (ou de ne pas manger plus que ce que vous ne dépensez... c’est du pareil au même), ça se saurait depuis longtemps.

Voici quelques exemples qui invalident la célèbre et simpliste théorie du « boulier compteur » :

  • Nous n’avons pas tous le même métabolisme de base. Nous pouvons l’estimer mais pas le calculer avec certitude puisqu’il dépend de très nombreux paramètres comme la santé de notre thyroïde, la masse musculaire, le microbiote...
  • Consommer de façon régulière des édulcorants perturbe notre microbiote et peut générer une prise de poids alors qu’ils contiennent... 0 calorie.
  • Etre exposé à des perturbateurs endocriniens (emballages, eau, air que l’on respire...) occasionne une prise de poids car ces molécules perturbent notre système hormonal qui est lui-même connecté à notre tissu adipeux. Et pourtant, ces perturbateurs endocriniens ne contiennent aucune calorie
  • Certains acides gras (acide palmitique) sont bien plus directement stockés alors que d’autres (les oméga-3) favorisent plutôt une perte de poids. Et pourtant tous les acides gras contiennent autant de calories.
  • Manger des aliments glucidiques transformés élève bien plus la glycémie, et donc l’insuline, et sont donc plus facilement mis en réserve que ceux qui sont non transformés. Ces derniers entraineront aussi une satiété à plus long terme.
  • Le stress mais aussi le manque de sommeil modifient nos comportements alimentaires mais génèrent aussi directement une prise de poids sans calorie supplémentaire.
  • Certains troubles métaboliques ou pathologies facilitent le stockage sous forme de gras sans avoir besoin de manger plus.

>> A lire aussi : Régime et effet yoyo : pourquoi ne perdez-vous pas de poids ?

Et la liste n’est pas exhaustive...

Rangeons donc nos calculettes à calories et retrouvons notre bon sens.

Pour perdre du poids, pas besoin de compter. Comptez plutôt sur... la qualité de ce que vous mangez. Nourrissez votre corps de bonnes choses, d’aliments de qualité, non transformés, dans des bonnes proportions et des quantités justes, adaptées à votre niveau d’activité physique. Et si perdre du poids était plus simple que ce que vous ne pensez ?

Notre experte :

Ma bible pour perdre du poids sans régime de Véronique Liesse, éditions Leduc
(©Editions Leduc)

Véronique Liesse est diététicienne-nutritionniste et micronutritionniste. Elle est l’auteure de plusieurs livres en nutrition dont le dernier qui vient de paraître et dont tout le monde parle Ma Bible pour perdre du poids sans régime aux éditions Leduc.

Véronique donne des formations en nutrition dans les entreprises et enseigne la nutrition à des professionnels de santé à l’université de Grenoble, mais également à distance, via son site internet : Veronique-liesse-nutrition.com

Partenaire

Vous aimerez peut-être

Coups de cœur

Chaque semaine, des partages conscients et inspirants dans votre boîte mail.

Inscrivez-vous gratuitement !

Partenaire