Partenaire
Inspirer, Faire du bien

Confiance en soi

L'acné positive ou la pensée bienveillante pour aller vers sa guérison

Anne Latuille, acné positive
Et si l'acné était une occasion unique de se rencontrer ? Conseils avec Acné Positive d'Anne Latuille en auto-édition, 2019.
Anne Latuille
Briser les carcans Briser nos carcans
Anne Latuille
Par Anne Latuille
le 01 février 2021

Dans nos sociétés occidentales, il semble communément, mais implicitement admis, que notre valeur est liée à notre apparence. L’apparence prime sur l’être, la beauté est intrinsèquement associée à des critères physiques, différents selon les époques, la compétition est plus valorisée que la bienveillance, on comprend aisément que lorsqu’on souffre d’un problème de peau, notre estime de nous-mêmes peut être réduite à néant.


Partenaire

J'ai connu une baisse d'estime, de confiance lorsque j’eus de l’acné sévère, à l’âge de 24 ans, un âge où nous ne sommes plus censés avoir d’acné car «c’est un truc d’adolescents» (tiens, encore une case !). J’en ai passé du temps à me dévaloriser, à me trouver horrible, à penser que je n’étais pas digne d’amour à cause de cette peau que je trouvais repoussante.

L'acte déterminant de remercier sa peau

Un jour, j’ai compris que j’étais profondément malheureuse à cause de cette acné, mais j’ai aussi réalisé que cette condition ne m’allait pas. Je n’avais plus envie d’attendre de ne plus avoir de boutons pour commencer à vivre pleinement. Combien de choses ne faisons-nous pas car «j’achèterai ce vêtement quand j’aurai perdu 5 kilos» ou «j’irai faire un week-end au bord de l’océan quand je trouverai quelqu’un avec qui y aller» ?

>>A lire sur FemininBio : Acné positive : Anne Latuille révolutionne le rapport à soi

Si vous lisez ces lignes et que vous avez plus de pensées négatives que positives envers vous-même, laissez-moi vous annoncer cette bonne nouvelle : vous avez la capacité à vous voir différemment et vous moquer du regard d’autrui.

Tout d’abord, je trouve absolument essentiel de commencer à éprouver de la gratitude envers sa peau, plutôt que de la honte ou de la colère : votre peau est un organe formidable, le plus grand du corps, qui vous protège de l’extérieur, empêche les bactéries de pénétrer votre corps, guérit sans que vous ayez à faire quoi que ce soit. Vous vous coupez le doigt ? Votre sang va coaguler pour faire une croute et reconstituer la peau coupée. N’est-ce-pas extraordinaire ?

La bienveillance : clé de votre bien-être mental et physique

La peau, est aussi le reflet de ce qui va, et ne va pas en vous : les causes des maladies de peau sont nombreuses, liées à l’alimentation, au rythme de vie, à l’hygiène de vie, mais aussi à des traumatismes d’enfance ou du stress… La peau nous parle. Et si nous commencions par considérer notre peau comme un ami, et que nous lui parlions comme tel ?

J’imagine qu’à aucun moment vous n’iriez acculer un ami parce qu’il a des boutons. Si votre peau crée de l’acné digestive parce que vous faites littéralement digérer à votre estomac les émotions liées au deuil d’un parent, iriez-vous dire à votre ami «mais enfin, t’es trop nul, pourquoi tu fais de l’acné pour ça ? T’es même pas capable d’avoir une belle peau, oui, ok, t’as perdu ton papa/ta maman, et alors, est-ce une raison pour faire des boutons ?» . Ne pensez-vous pas que vous auriez plutôt envie de dire «c’est normal que ta peau fasse de l’acné, tu fais de ton mieux, mais il faut que tu prennes du temps pour toi pour faire face à tes émotions et soulager ton estomac. Prends ton temps, prends soin de toi.»

Vous pouvez vous aussi décider d’adopter cette bienveillance envers vous-même. Car oui, vous êtes digne de votre amour, respect et bienveillance dès maintenant, quel que soit l’état de votre peau. Quel que soient les diktats en place et le poids des industries qui essaient de vous culpabiliser, pour vous faire rentrer dans le moule qui leur permet de vendre leurs produits.

Devenir son propre refuge intérieur

Pour aller vers la guérison de sa peau, il faut aller à sa rencontre : prendre du temps pour soi, pour prendre le temps d’écouter ce qui se passe en nous quand personne d’autre ne parle. Ni la société, ni notre famille, notre partenaire : juste nous. On en revient à des fondamentaux : qui suis-je ? Qui ai-je envie d’être ? Comment puis-je impacter positivement mon environnement ? Qu’est-ce-qui m’apporte de la joie ? Qu’est-ce-qui me pèse et que j’aurais besoin de soulager ?

Plus on se tourne vers l’intérieur, moins l’avis des autres a de prise sur nous, et bizarrement, plus on s’accepte, plus on est ouvert aux autres et dans l’acceptation d’autrui.

>>A lire sur FemininBio : Comment accepter et assumer son acné ?

Je me dois aussi de vous rappeler que vous avez plein de qualités qui n’ont rien à voir avec votre peau ! Votre sourire, vos valeurs, votre altruisme, votre énergie et bonne humeur, votre humour, votre bienveillance, votre oreille attentive, votre amour, et toute cette lumière qui peut rayonner autour de vous… si vous le décidez !

Et fun fact : on n’a jamais entendu quelqu’un dire «je t’aime parce que tu as des tout petits pores et aucune cicatrice».

L'experte :

Anne Latuille tient un site internet / blog appelé Nothing but my opinion où elle rédige des articles beauté, food et lifestyle. Avec pour horizon un monde plus "green", elle renseigne également sur l'analyse de composition produits et le zéro-déchet. Son compte Instagram : Nothing_but_my_opinion

Acné positive, oubliez tout ce que vous savez
(©Anne Latuille)

Le livre :

Acné Positive, oubliez tout ce que vous savez, Anne Latuille (Auto-édition) 2019

Partenaire

Vous aimerez peut-être

Coups de cœur

Chaque semaine, des partages conscients et inspirants dans votre boîte mail.

Inscrivez-vous gratuitement !

Partenaire