Partenaire
Inspirer, Faire du bien

Beauté

Quelle crème de soin choisir en cosmétique bio?

Fotolia
Laurence Wittner
Laurence Wittner
le 12 mai 2009
Quels ingrédients privilégier dans vos cosmétiques bio ? Lesquels éviter ? Les crèmes de jour passées au crible.

Partenaire

Pour resplendir, la peau a besoin de protection, de nourriture, d’hydratation… Et mieux vaut que la crème destinée à la sublimer ne vienne pas l’étouffer ou l’agresser.

Acides gras, vitamines, agents hydratants ou apaisants, purifiants ou régénérants : la peau apprécie ces coups de main en forme d’éléments nutritifs dont elle s’alimente pour mieux resplendir. Dans ce but, crèmes traitantes et soins de nuit peuvent contenir des actifs variés (plantes, fruits, vitamines, céramides, polysaccharides…).

Une base riche
Mais l’actif ne fait pas tout. L’excipient de la crème (qui représente en moyenne 90% du produit) peut déjà constituer un traitement en soi, surtout s’il se compose principalement de matières grasses végétales (huiles et beurres), très riches en composés nutritifs précieux. 
Mieux vaut en revanche éviter les corps gras d’origine minérale (dérivés du pétrole, comme les Petrolatum et autre Paraffinum liquidum) occlusifs et qui emprisonnent la peau sous un film étanche, ou synthétiques (principalement les silicones, dont les noms se terminent par –ethicone ou -siloxane), bien tolérés par la peau mais très peu biodégradables et polluants.

Une formule adaptée
Autre point important : l’adéquation de la formule à ses besoins spécifiques. Une adolescente n’a pas les mêmes demandes que sa mère, qui n’attend pas les mêmes services de sa crème que la senior de la famille. Une peau sèche ne doit pas être traitée de la même façon qu’une peau grasse ou sensible. L’hiver n’appelle pas les mêmes textures que l’été…

Pour les peaux grasses et à tendance acnéique
  • Oui à l’argile, aux huiles de noisette ou de jojoba, aux eaux florales de lavande, menthe, romarin et sauge, aux huiles essentielles de bergamote, laurier noble, lavande, myrte, pamplemousse, tea tre…
  • Non aux huiles minérales occlusives, qui favorisent boutons et points noirs.
Pour les peaux sensibles, sujettes aux rougeurs
  • Oui aux huiles d’amande douce, baobab ou macadamia, aux eaux florales d’achillée millefeuille, camomille romaine, hamamélis, mélisse, tilleul…
  • Attention aux huiles essentielles, souvent allergisantes. Quelques-unes peuvent être conseillées toutefois : bois de rose, bois de santal, eucalyptus citronné, mélisse, néroli…
  • Non à l’alcool.
Pour les peaux sèches et matures
  • Oui aux huiles d’argan, avocat, avoine, bourrache, chanvre, coton, germe de blé, olive, onagre, sésame ou tournesol, aux huiles essentielles de jasmin, laurier du Japon, orange, vanille…
  • Non aux absorbants (argile, talc…) ou asséchants (alcool…).

Toutes les crèmes de jour dans mon guide d'achat bio

 
Laurence Wittner
Partenaire

Vous aimerez peut-être

Coups de cœur

Chaque semaine, des partages conscients et inspirants dans votre boîte mail.

Inscrivez-vous gratuitement !

Partenaire