Partenaire
Inspirer, Faire du bien

Soins pour la peau

Alimentation, hydratation, protection... Quelle routine pour ma peau à 50 ans ?

La préserver implique de prendre en compte ses besoins mais aussi notre environnement. Voici comment prendre soin de sa peau à partir de 50 ans.

Karolina Grabowska/Pexels
Claire Boubert
Par Claire Boubert
Publié le 27 juin 2022

La peau est notre plus grand organe. C'est également l’un des plus complexes ; il est capable d’interagir autant avec le monde extérieur qu’intérieur. Entre les agressions quotidiennes et la chronobiologie sur un demi-siècle, la peau a besoin d'être soignée pour retrouver son éclat d'antan. Découvrez les conseils de Fanny Chauvin, facialiste & experte de l'épiderme chez Aux secrets de beauté.


Partenaire

Les œstrogènes et progestérone jouent un rôle majeur dans l’hydratation de la peau et favorisent la régénération des cellules. Elles assurent la bonne teneur en collagène, protéine de soutien garantissant fermeté et tonicité, et préservent l’élasticité des fibres de collagène. Or à 50 ans, la chute du taux de ces deux hormones se manifeste. Mais elle peut se traduire par plusieurs facteurs :

  • La perte d’hydratation : la "glande sébacée produit moins de sébum (le gras de notre peau), la peau est plus sèche et elle se déshydrate aussi plus vite" explique Fanny Chauvin.
  • Le ralentissement du renouvellement et amincissement de l’épiderme : l’apport de nutriments se réduit car avec le temps, les vaisseaux sanguins qui irriguent la peau s’épaississent.
  • La perte d’élasticité : les fibres de collagène et d’élastine se lient entre elles avec pour conséquence une perte de souplesse. Ainsi, les rides se forment.
  • La peau plus fine : Une sensibilité accrue aux agressions extérieurs et intérieures qui se traduit par l’apparition d’irritation, de rougeurs, de démangeaisons, de plaques sèches qui s'exfolient.

Le temps de la ménopause

Avec la ménopause, la peau s’assèche et perd en confort. Il faut miser sur des actifs hydratants capables de retenir l’eau comme l'acide hyaluronique à différents poids moléculaires. "On prend du temps pour faire des masques, on peut en laisser certains poser toute la nuit pour retrouver une peau lisse le lendemain ! Je conseille les masques feuilles à la tendance coréenne à l’acide hyaluronique".

Il s’agit également d’apporter de la souplesse et de l’élasticité avec des actifs comme les céramiques et les acides gras. Utiliser les acides de fruits permet aussi de stimuler le renouvellement cellulaire pour plus d’éclat. Le rétinol ou le bakuchiol peuvent améliorer l’apparences des rides, des ridules, des tâches pigmentaires et aide à accélérer le renouvellement cellulaire.

Mais lorsque les troubles deviennent véritablement gênants, mieux vaut consulter un dermatologue qui sera en mesure de répondre réellement au problème.

A lire également : Bakuchiol : protection, anti-âge, anti-imperfection, les bienfaits

Alimentation et hygiène de vie

Il est utile de garder et d'appliquer les mêmes conseils qu'à 40 ans. Des acides gras, des minéraux, de vitamines pour diminuer les irritations et risques de rougeurs, protéger et augmenter l’élasticité. "Pour l’éclat on prend on n’hésite pas à se faire des cocktails de ginseng, le thé blanc et vitamine C". La vitamine C est le soin anti-âge par excellence. Elle possède des propriétés antioxydantes et réparatrices. Elle est idéale pour lutter contre les taches de pigmentation et pour réparer les peaux abîmées par le soleil.

Il faut également veiller à diminuer le taux de graisses saturées et de sucres dans l’organisme car ils ont tendance à augmenter la production d’acides . Les acides en excès doivent être éliminés par les reins. Cette acidité dessèche la peau, provoque irritation et démangeaisons.

L’alcool, association de sucre et d’eau, acidifie mais le sucre a également un effet négatif sur les fibres de collagène. Il provoque la création de ponts entre les fibres ce qui crée une certaine rigidité et donc une perte d’élasticité. Quant au tabac, il accroit la destruction du collagène et perturbe la microcirculation au niveau de la peau ce qui réduit l’apport en nutriments.

Quelle routine à adopter à 50 ans ?

Fanny Chauvin le rappelle, "certaines étapes restent indispensables" pour avoir une jolie peau à tout âge :

  • Il est nécessaire de conserver un bon rythme de nettoyage, matin et soir. Il est utile d’utiliser un démaquillant, "que l’on devrait renommer nettoyant car on l’utilise tous les es jours matin et soir même si on n’est pas maquillée"! La spécialiste conseille également de l’appliquer avec des carrés de cotons, meilleurs pour l’épiderme. "Il peut se présenter sous la forme de gel, d’huile ou de lait, il est à choisir selon vos envies".
  • Le deuxième geste consiste à exfolier sa peau, un à deux fois par semaine, pour permettre de maintenir son rythme cellulaire, tout en adaptant le type de gommage à la sensibilité de la peau.
  • L'hydratation est la clef absolue pour avoir une peau saine. Cette routine s’accompagne également d’un tonique ou d’une lotion florale "pour rétablir le PH de la peau et permette le rééquilibrage du microbiote". Il est conseillé par la suite d’appliquer un sérum et une crème, encore une fois "en fonction de vos besoins".
  • La facialiste le rappelle, "on doit protéger encore et encore la peau". En plus de l’usage quotidien d’un écran total et d’une crème de jour protectrice, il est conseillé de limiter les surexpositions au soleil ou au froid. Les chapeaux, foulards et autres accessoires vous permettant de protéger votre visage de l’impact direct des éléments extérieurs sont à prioriser lorsque vous sortez.
  • Enfin, l’activité physique va permettre d’améliorer la circulation sanguine et l’oxygénation. La transpiration est également bénéfique pour la peau, pour se réoxygéner.

A lire également : Soins hydratants bio : 5 produits pour un teint éclatant

Partenaire

Vous aimerez peut-être

Coups de cœur

Chaque semaine, des partages conscients et inspirants dans votre boîte mail.

Inscrivez-vous gratuitement !

Partenaire