Partenaire
Inspirer, Faire du bien

Dermatologie

Pourquoi transpirons-nous du visage et comment éviter

Particulièrement gênante, la transpiration excessive du visage et de la tête peut devenir un véritable handicap au quotidien.

Julion Santos/Pexels
Claire Boubert
Par Claire Boubert
Publié le 26 juin 2022

S'éponger le front ou le dessus des lèvres est normal lorsque le mercure monte en été. Mais pourquoi certaines personnes transpirent-elles plus que les autres, et comment y remédier ? Explications et conseils avec Sylvaine Helm-Rauzy, naturopathe et nutritionniste.


Partenaire

La transpiration et la production de sueur sont des phénomènes qui assurent trois grandes fonctions au sein de l'organisme. Elles participent à :

  • sa régulation : en éliminant les excès de chaleur produit par le corps ;
  • son épuration : en éliminant les déchets circulant dans le sang ;
  • sa protection : en se mélangeant au sébum, la sueur forme une protection contre les frottements.

La transpiration intervient également dans l'activation du métabolisme en favorisant :

  • la ventilation (c'est-à-dire la respiration pulmonaire) ;
  • la circulation sanguine ;
  • l'activité hormonale (glandes thyroïde et surrénales).

En moyenne, les humains sécrètent un litre de sueur par jour.

A lire également : Remèdes naturels contre la transpiration excessive

Pourquoi transpirons-nous beaucoup du visage ?

La transpiration excessive du visage se manifeste par "une production importante de sueur au niveau du front, des tempes, de la lèvre supérieure, du cuir chevelu et de la nuque. Les gouttelettes de sueur sont généralement visibles de tous et coulent le long du visage" explique Sylvaine Helm-Rauzy, naturopathe et nutritionniste.

La transpiration est défini comme "le résultat de l’activation de glandes sudoripares situées dans les couches profondes de la peau, le derme". Elles sont de 2 types, les glandes apocrines et eccrines. Ces dernières sont particulièrement concentrées au niveau du front notamment. Elles sont reliées au système nerveux autonome et peuvent être déclenchées par plusieurs facteurs :

  • Le surpoids ;
  • De fortes chaleurs ;
  • Un stress intense ou une anxiété ;
  • Des efforts physique ;
  • Un dysfonctionnement hormonal comme une hyperthyroïdie par exemple ;
  • L'hérédité : on constate souvent des cas de transpiration du visage chez plusieurs individus d'une même famille ;
  • Un trouble affectant le système nerveux sympathique entraînant une production excessive de sueur

Quelles peuvent être les conséquences de la transpiration excessive du visage ?

La sudation excessive du visage peut devenir un vrai handicap au quotidien. "Cela peut entrainer une perte de confiance en soi avec la peur du regard des autres, une baisse de l'estime de soi, un sentiment de mal être,..." explique la spécialiste.

"La sueur qui perle au niveau du front ou des tempes est visible de tous, et peut même ruisseler le long du visage, rendant par exemple difficile le port de maquillage" ajoute Sylvaine Helm-Rauzy. En outre, la transpiration de la nuque laisse des marques humides sur le haut des vêtements et les dégrade prématurément. "Une irritation de la peau et des yeux peut également survenir en cas de transpiration trop acide"

En cas de transpiration excessive du visage, quelques règles d'hygiène simples à appliquer permettent également d’améliorer le quotidien :

  • Supprimer les facteurs de risque de transpiration du visage : "on peut rajouter des méthodes de relaxation comme le yoga, la méditation ou la cohérence cardiaque, technique de respiration qui rééquilibre le système nerveux autonome" ;
  • Rafraîchir le visage et diminuer la transpiration "en utilisant un brumisateur d’eau thermale" ;
  • Eviter de décaper la peau en utilisant des produits doux et respectueux du film hydrolipique de la peau ;
  • L’homéopathie peut être d’un grand secours : "on peut citer Calcarea carbonica pour une transpiration de la tête, Sepia pour celle du visage, Gelsemium en cas de trac, Ignatia en cas de boule dans la gorge, Thuya dans un contexte d’anxiété" ;
  • Bien sécher le visage après la toilette en ne négligeant aucune zone.

Est-ce grave de trop transpirer ?

L'hypersudation n'a pas de graves conséquences sur la santé physique, hormis le fait qu'elle favorise le développement de maladies de la peau comme des mycoses, des verrues, etc.

Mais Sylvaine Helm-Rauzy le rappelle, "un excès de transpiration peut entrainer une perte excessive en eau et donc une déshydratation mais également une perte en minéraux". Elle conseille de s'hydrater régulièrement en n'hésitant pas à ajouter du jus de citron dans son eau, et de consommer des fruits et légumes riche en minéraux.

Lorsque la transpiration devient un sujet à part entière, il ne faut pas hésiter à consulter. "C'est un phénomène parfaitement naturel qui ne devrait occasionner aucune gêne ou désagrément" termine la naturopathe.

Merci à Sylvaine Helm-Rauzy, naturopathe et nutritionniste.

Plus d'information sur le site www.naturopathe-nutritionniste.fr et Instagram @sylvainerauzy

Partenaire

Vous aimerez peut-être

Coups de cœur

Chaque semaine, des partages conscients et inspirants dans votre boîte mail.

Inscrivez-vous gratuitement !

Partenaire