Partenaire
Inspirer, Faire du bien

Troubles digestifs

Les aliments à privilégier et à éviter pour soulager les ballonnements

Comment soulager ses ballonnements grâce à l'alimentation ?
Après un excès, il est important de laisser vos organes digestifs au repos et d'éviter les digestions trop lourdes
Léa Dechambre
Léa Dechambre
le 15 juillet 2020
Si elle n'est pas équilibrée ou qu'elle ne s'accompagne pas d'un mode de vie sain, notre alimentation peut avoir des répercussions sur notre confort digestif. Après un repas trop copieux, on peut sentir notre estomac se gonfler. Même si la plupart du temps les aliments sont les responsables, ils sont aussi la solution pour soulager nos maux de ventre et rééquilibrer notre flore intestinale.

Partenaire

La manifestation la plus courante des ballonnements est une sensation de gonflement, au niveau du ventre. Les ballonnements peuvent être causés par différents mécanismes touchant les systèmes de la rate, de l'estomac et du foie. C'est une dysharmonie dans ce système qui provoque ballonnements et douleurs abdominales. Chez certaines personnes, chez qui les ballonnements se font plus réguliers, on parlera plutôt de sensibilité digestive.

Les aliments à privilégier lors de ballonnements

L’estomac sécrète des substances nécessaires à la digestion. L’insuffisance de cet organe favorise la fermentation, et donc la mal digestion des aliments notamment des amylacés (pain, riz, céréales, pommes de terre). Cela entraîne un gonflement rapide de l’estomac avec des ballonnements qui obligent à desserrer la ceinture. Cela va ralentir et perturber la digestion. De ce fait, on se sent fatigué et on a des lourdeurs d’estomac. Enfin, à la longue, l’air dans l’estomac a tendance à favoriser les reflux œsophagiens.

Pour éviter ces ballonnements qui vont s’étaler dans les deux heures qui suivent la digestion, ainsi que les flatulences et le ventre dilaté, optez pour un régime alimentaire riche en fibres solubles (seigle, carottes, agrumes...). Il faut relancer votre digestion et pour cela, on vous conseille donc de favoriser :

  • Les viandes grillées et blanches et la volaille car elles permettent une bonne digestion.
  • Les poissons maigres, en papillote ou grillés car ils ont une teneur en fermentation moindre.
  • Les oeufs durs ou pochés car ils sont cuits sans graisse.
  • Les légumes comme les carottes qui sont riches en fibres solubles et ils n'irritent pas la flore intestinale. Les poireaux cuits contiennent des pectines qui régulent le transit. La salade et les asperges ont une faible teneur en fermentation.
  • La mandarine est utilisée pour ses nombreuses vertus en pharmacopée familiale : elle fait circuler l'énergie et assèche l'humidité. Elle stimule l'action du système de la rate, qui régule la digestion et la bonne utilisation de l'eau dans l'organisme.
  • Le riz soulage les brûlures d’estomac et ne génère aucun inconfort digestif tout comme les pâtes et la semoule.
  • Les fromages à pâtes cuites et produits laitiers écrémés car leur teneur en ferments est peu élevée.
  • Le raisin est riche en vitamines et agit sur le renouvellement des cellules. La pêche regorge de pectines qui permettent un bon transit. Les compotes n'irritent pas la flore intestinale grâce aux fibres solubles.
  • L’eau permet avec les fibres solubles de créer un gel qui aide à la bonne progression du bol alimentaire. Le thé et les infusions améliorent la digestion.
  • Le curcuma est utilisé, dans la médecine Ayurvédique, pour réduire les troubles digestifs en agissant sur le foie pour produire de la bile. Les semences de fenouil stimulent aussi la sécrétion de bile.
  • Le charbon végétal agit sur le système digestif et calme les sensations de brûlures d'estomac. Il agit en adsorbant les toxines et les gaz, en les transportant jusque dans le tube digestif pour les éliminer.
  • Le miel d’acacia est recommandé pour les ballonnements car les fleurs butinées par les abeilles ont de nombreuses vertus digestives.
  • Les toasts de pains un peu grillés, ou de la veille comme avec de la baguette, car leur taux d'humidité est moins important que dans les pains de mie. Sachant que l'humidité des aliments encourage à la fermentation, et donc aux ballonnements.

>> A lire sur FemininBio Ventre plat : 10 conseils simples pour éviter les ballonnements

Les aliments à éviter lors de ballonnements

En cas d’excès lors d’une journée, ou si vous vous sentez ballonnée, dès le lendemain vous pouvez rééquilibrer votre flore intestinale avec une journée de diète. Après un excès, il est important de laisser vos organes digestifs au repos et d'éviter les digestions trop lourdes. On apprend aussi à mastiquer et à manger lentement. On se réserve 15 minutes au minimum pour sa pause-déjeuner et on savoure chaque bouchée. On compte 15 secondes entre chaque reprise de sa fourchette. 

Pour guérir au plus vite, il existe des aliments à proscrire lors de ces ballonnements. Éviter donc de consommer : 

  • Des abats, viandes grasses et à braiser, la charcuterie car elles provoquent de la fermentation dans le côlon.
  • Des poissons gras (saumon, thon..) car ils favorisent la fermentation. 
  • Des œufs au plat ou en omelette car ils utilisent des graisses qui empêchent l'évacuation gastrique.
  • Des crucifères (chou, chou-fleur..) car ils sont gazogènes et favorisent la fermentation. Éviter aussi les concombres et autres crudités, les pommes de terre et les aubergines qui contiennent des fibres alimentaires dures. Elles accélèrent la création de gaz par fermentation et s'accumulent dans l'estomac.
  • Des laitages (lait entier et fromages fermentés) car une forte consommation de produits laitiers peut s'avérer être à l'origine des ballonnements. Il faut savoir qu'à l'âge adulte, l'activité de l'enzyme responsable de la bonne digestion du glucose s'amoindrit. Par conséquent, le lactose n'est pas bien digéré et une fois dans le côlon, il fermente et provoque des gaz. Tournez-vous vers des boissons végétales (amande, riz, etc.).
  • Des graisses cuites et fritures retardent l'évacuation du bol gastrique. Chez les personnes très sensibles aux désagréments intestinaux, une alimentation riche en lipides peut accroître la gêne abdominale.
  • Des fruits secs comme les amandes ou les noisettes car ils irritent la muqueuse intestinale et distendent le ventre.
  • Des fruits comme la figue, la cerise, le melon car en plus de contenir des fibres dures, ils sont fermentescibles.
  • Des boissons gazeuses, des jus de fruits, des boissons alcoolisées et du café. Les sodas regorgent d'édulcorants artificiels difficiles à digérer (sorbitol). Les bulles de gaz des boissons gazeuses se retrouvent directement dans l'estomac et provoquent une distension des parois de l'estomac et de l'intestin.
  • Du pain complet ou aux céréales car ils contiennent des fibres dures. Ils contiennent aussi des sucres fermentés et du gluten pouvant être inflammatoires.

Consultez votre médecin si les symptômes persistent.

Abonnez-vous à FemininBio en version papier / pdf ou achetez notre dernier numéro en kiosque ou en magasin bio !

Partenaire

Vous aimerez peut-être

Coups de cœur

Chaque semaine, des partages conscients et inspirants dans votre boîte mail.

Inscrivez-vous gratuitement !

Partenaire