Partenaire
Inspirer, Faire du bien

Moment présent

Seitai, Gestalt, TIPI, les méthodes corporelles pour vivre au présent quand on est hypersensible

Les approches corporelles pour faciliter son hypersensibilité.
Des méthodes pour approfondir votre relation à vous-même, apprendre à mieux vous connaître et à vous réguler en relation avec votre environnement.
DR/Pixabay.com
Un oeil nouveau sur le monde Autre regard
Carol Pirotte et Nicolas Souchal
Par Carol Pirotte et Nicolas Souchal
le 12 janvier 2021

Que signifie être présent dans l'instant ? Comment exister par sa vie intérieure et corporelle ? A travers sa nouvelle collection de livres parue chez Leduc.s, Saverio Tomasella, psychanalyste et écrivain, nous éclaire sur plusieurs approches pour y parvenir. Appréhender son rapport au monde et à soi par l'écoute, par le mouvement, ou bien encore par la mémoire. Extrait.


Partenaire

Cet article est un extrait de l'ouvrage "C'est trop fort" de Carol Pirotte et Nicolas Souchal, collection présentée par Saverio Tomasella, paru chez Leduc.s.

Il existe de nombreuses approches thérapeutiques où l’accent est mis précisément sur l’expérience du corps vivant dans l’instant. Nous avons à cœur de partager avec vous celles que nous avons expérimentées et qui nous ont touchés et aidés à cheminer. La liste n’est pas exhaustive et nous vous invitons à faire vos propres recherches et vos propres expériences.

Prendre conscience de son être

La Gestalt-thérapie, par exemple, est une approche thérapeutique relationnelle qui s’intéresse à ce qui se passe dans l’ici et maintenant de l’espace thérapeutique. À travers l’écoute consciente de ce qui émerge dans l’instant, le praticien va accompagner le consultant pour terminer des Gestalt mot allemand signifiant « forme », c’est-à-dire à poursuivre et finaliser des processus restés inachevés dans le passé. Pour ce faire, le Gestalt-thérapeute va accompagner instant après instant l’apparition des formes, affects, images, mouvements, chez le consultant et en lui-même, en soutenant le processus par sa présence, en relation avec le consultant.

Nous nous situons là dans une approche phénoménologique du réel, c’est-à-dire basée sur l’expérience directe vécue instant après instant, en l’occurrence par le thérapeute et le consultant. Cette approche phénoménologique, utilisée en Gestalt-thérapie, est une « science rigoureuse », selon Edmund Husserl, fondateur de la phénoménologie, qui étudie les phénomènes en se fondant sur l’expérience directe vécue par le sujet. Cette démarche se distingue par le fait qu’elle ne se rapporte pas à des normes, à une autorité, à une morale extérieures, mais consiste à appréhender la réalité directement « telle qu’elle se donne ».

>> A lire aussi sur FemininBio : Hypnose, la ré-intégration du réel

Habiter son corps

D’autres approches mettent l’accent sur le vécu corporel intime du patient. Ce dernier est invité à accueillir les sensations telles qu’elles se présentent et à laisser se dérouler le processus instant après instant pour permettre que ça se régule, se libère. Il existe aussi la méthode TIPI (Technique d’Identification sensorielle des Peurs Inconscientes), la Somatic Experiencing® et les différentes écoles s’y reliant, telles que l’approche NARM® (Modèle Relationnel Neuro-Affectif) et l’Internal Somatic Psychology). Ces pratiques ont été spécifiquement conçues pour traiter et guérir les traumatismes.

Cette approche du corps vécu de l’intérieur a un nom : l’approche somatique, qui vient du grec soma, « corps vivant ». Il existe plusieurs pratiques dites « somatiques » ou « d’éducation somatique » qui explorent le vécu intime de notre corporéité, de notre être au monde dans un corps vivant.

Les plus connues sont :

  • la méthode FeldenkraisTM
  • la technique F.M. Alexander
  • le Pilates
  • le Body-Mind Centering® (BMC)
  • l’eutonie Gerda Alexander®
  • ... et, bien sûr, le yoga !

Mais attention, pas le yoga gymnastique qui consiste plus à construire un corps de rêve qu’à vivre une expérience intérieure ! Nous parlons ici du yoga dans son acception originelle – yoga signifie « unité » d’intégration du corps et de la conscience.

>> A lire aussi sur FemininBio : Ecouter son corps ou écouter les besoins de son corps

Une conscience du présent par le mouvement

Ces pratiques proposent une plongée dans l’expérience intérieure par le mouvement, des postures, la respiration consciente, un accompagnement par la voix. Un corps vivant est un corps en mouvement et un corps résonnant. Laisser les mouvements spontanés s’exprimer est la voie royale pour permettre au corps de s’autoguérir. En effet, lorsque l’on permet à la conscience-présence d’habiter notre corps, les charges contenues dans nos muscles et tissus vont naturellement se libérer à travers des mouvements, des vibrations, des sons, etc.

Des disciplines telles que le Seitaï ou Mouvement régénérateur, le chant spontané, la danse libre et le Mouvement authentique sont autant de pratiques permettant à l’Alchimie du Vivant d’opérer. Les méditations de pleine conscience (Vipassana), ainsi que les méditations dynamiques comme Tandava ou la pratique du shaking (voir chapitre 10), tissent un lien rapproché entre corps et conscience, permettant, elles aussi, de soutenir le processus d’auto-guérison.

Toutes ces approches ou méthodes sont autant de possibilités d’approfondir votre relation avec vous-même, avec ce corps vivant et conscient que vous avez, cette conscience incarnée et que vous êtes, d’apprendre à mieux vous connaître et à vous réguler en relation avec votre environnement.

(©Editions Leduc)

Le livre

C'est trop fort ! D'une hypersensibilité souffrante à une sensibilité épanouie ,Carol Pirotte et Nicolas Souchal, éditions Leduc

Partenaire

Vous aimerez peut-être

Coups de cœur

Chaque semaine, des partages conscients et inspirants dans votre boîte mail.

Inscrivez-vous gratuitement !

Partenaire