Partenaire
Inspirer, Faire du bien

Pleine conscience

4 exercices à faire dans la nature pour atteindre le flow

Ressentir le flow dans la nature

Les bienfaits des arbres sont réels, et la pratique de la respiration ventrale et de la pleine conscience vous permettent de renforcer le lien corps-esprit.

PNW Production/Pexels
Vibrer plus haut Vibrer plus haut
Alain Lancelot
Par Alain Lancelot
le 11 septembre 2021

Happés quotidiennement par de multiples sollicitations numériques, nous trouvons de plus en plus difficilement le temps de nous reconnecter à ce qui fait réellement sens pour nous. Ce chemin vers soi semble même parfois inaccessible au cœur de la cité, car il demande de se placer dans cet état particulier que l’on nomme en psychologie positive le «flow». Il existe pourtant un lieu qui permet à tous d’expérimenter cet état de sérénité : la forêt.


Partenaire

Il suffit de cinq minutes au milieu des arbres pour que votre taux de stress commence à diminuer et que la pratique du plus simple exercice vous permette de ressentir cet état d’accomplissement personnel et de perfection du moment présent. Rien de magique à tout cela : les bienfaits des arbres sont réels, et la pratique de la respiration ventrale et de la pleine conscience vous permettra de renforcer le lien corps-esprit, indispensable pour trouver ce sentiment d’équilibre, dans et avec la nature.

Expérimentez le flow grâce à la complémentarité des bienfaits de la forêt et de pratiques ancestrales.

1. Les phytoncides

Ce sont des molécules invisibles, excrétées par les arbres pour se défendre contre les bactéries ou champignons qui leur seraient néfastes. Ces molécules odorantes, variables d’une espèce d’arbre à l’autre, pénètrent dans notre corps par les pores de la peau et par les voies respiratoires.

A lire Sylvothérapie : un câlin aux arbres pour votre bien-être

Bienfaits : ces molécules favorisent le bien-être grâce à leur action bienfaisante sur le système nerveux parasympathique qui contrôle les fonctions de détente et de régénération de notre corps, tout en freinant par la même occasion notre système nerveux sympathique, lequel, à l’inverse, se met en fonction en cas de stress, de danger ou de peur. Ce processus permet un relâchement physique et mental et renforce l’efficacité de tout exercice de respiration.

2. La chromothérapie

Cette technique est utilisée depuis des siècles par les médecines indienne et chinoise, et l’influence des couleurs sur notre moral est désormais mieux comprise par la science: une couleur est en effet analysée et interprétée par l’œil en signaux électriques, transmis par le nerf optique au cerveau qui va les analyser en tant qu’informations plus ou moins relaxantes ou énergisantes.

A lire Comment les couleurs influencent t-elles nos émotions ?

Bienfaits : la couleur verte, omniprésente en forêt, est interprétée par le cerveau comme apaisante, stabilisante et réconfortante. D’où cette sensation de protection ressentie lors d’une immersion végétale.

3. La respiration

L’acte de respirer, bien qu’il soit un des automatismes de notre organisme, a besoin d’être conscientisé pour produire un maximum d’effets bénéfiques sur le corps. La pratique de la respiration ventrale adossée à un arbre vous permettra de retrouver le calme et la sérénité. Avec un peu de pratique, vous ressentirez vite une sensation de plénitude, comme si tout votre corps se remettait au neutre.

Pratique : placez-vous dos à l’arbre, les pieds dans l’alignement du bassin. Placez une main sur votre ventre et une autre au niveau des lombaires, la paume en contact avec l’arbre. Fermez les yeux pour vous aider à vous concentrer, ou fixez un point végétal en face de vous. Prenez conscience de l’écorce sous votre main. Inspirez par le nez en gonflant votre ventre, puis expirez par la bouche en vidant votre ventre, lentement. Prenez votre temps pour apprécier les parfums des phytoncides autour de vous.

4. La marche en pleine conscience

La marche en pleine conscience permet de rentrer dans l’état de présence à soi indispensable pour apprendre à ralentir et gérer ses émotions. De plus, cette façon de marcher vous permettra de changer de regard sur la nature en travaillant sur vos cinq sens : vous prendrez conscience de ne pas être «dans» la nature, mais un élément intégral de celle-ci.

A lire Vertus et bienfaits de la marche active en pleine conscience

Pratique : avancez votre pied droit en inspirant, puis ramenez votre pied gauche en expirant. Avancez ensuite votre pied gauche en inspirant, ramenez votre pied droit en expirant, et ainsi de suite… lentement. À chaque pas, ressentez le sol sous vos pieds, l’énergie ou la douceur qui s’en dégage. Portez votre attention sur les bruits que font vos chaussures sur le sol, les bruits naturels de la forêt, vos ressentis, vos sensations. Progressivement, vous vous découvrirez en accord avec votre environnement, comme en état second : concentrée et détendue à la fois.

Notre expert

Chemins de reconnexion, Alain Lancelot, Guy Trédaniel

Alain Lancelot est sophrologue, coach et conférencier spécialisé dans la gestion du stress. Son livre Chemins de reconnexion est paru chez Guy Trédaniel Éditeur.
Son site : alainlancelot.com

Partenaire

Vous aimerez peut-être

Coups de cœur

Chaque semaine, des partages conscients et inspirants dans votre boîte mail.

Inscrivez-vous gratuitement !

Partenaire