Partenaire
Inspirer, Faire du bien

Parentalité

Offrir un cadre sécurisant à son enfant pour lui permettre de mieux s'ancrer

" Plus vous apporterez de la sécurité à votre enfant durant ses premières années de vie, plus il développera la confiance, l’ancrage et la sécurité intérieure pour sa vie entière. "

Jonathan Borba/Unsplash
Marie Mahé-Poulain
Par Marie Mahé-Poulain
le 25 juin 2021

Lorsque l'enfant paraît, nous voulons le préparer à vivre la meilleure expérience possible dans ce monde. Pour cela, il est essentiel que le bébé se sente le plus en sécurité possible pour bâtir les solides fondations de sa personnalité. Aussi, à l'heure des injonctions à "habituer" l'enfant à l'éloignement de ses parents pour éviter toute dépendance, ne suivez que votre instinct, qui vous guidera naturellement vers l'attention et l'amour à son égard.


Partenaire

Magazine #34 FemininBio
(©DR)

Cet article a été publié dans le magazine #34 mai-juin 2021
>> Pour retrouver la liste des points de vente c'est ici

Quand un petit être arrive sur terre, il a besoin d’être accompagné dans son atterrissage. L’un des piliers de sa construction sera la relation privilégiée avec ses parents. Le tissage d’une relation, comme celle d’une étole, prend du temps. Fil après fil, étape par étape, les liens se créent et le bébé prend ses repères.

Cela commence dès la naissance, et même avant, pendant la grossesse. Puis, les premières semaines après la naissance, le " Mois d’Or ", sera une période privilégiée dédiée à la récupération de la jeune mère et à la mise en place de la connexion avec son bébé. Prendre le temps d’être ensemble, apprendre à se découvrir et à s’aimer est une priorité. C’est une expérience fondatrice au service du lien d’attachement qui unit les différents membres de la famille.

Des représentations sur l'éducation à déconstruire

En consultation, entre amis ou en famille, les représentations sur « la bonne manière » de s’occuper d’un enfant ont la dent dure. Deux grandes peurs s’accrochent : d’un côté, l’enfant-roi et, de l’autre, le dépendant, digne héritier de Tanguy, qui reste à jamais accroché aux jupes de sa mère. Ces clichés ouvrent la porte à des remarques maladroites qui déstabilisent les parents dans leurs élans.

« Laissez-le donc pleurer » ; « Arrêtez de le porter tout le temps, il va prendre des mauvaises habitudes » ; « Mettez-le à la crèche dès que possible, il faut qu’il se socialise » ; « Quand est-ce que vous allez enfin le mettre dans sa chambre ? » ; « Arrêtez de lui donner tout ce qu’il veut, vous allez en faire un enfant capricieux » ; « Il serait peut-être temps de couper le cordon ! ». Ces commentaires aux allures d’injonctions contradictoires perturbent les parents dans leur tissage naturel et entraînent plus de confusion qu’ils n’apportent de soutien.

Pourquoi cultiver cette croyance qu’en donnant de l’amour et de l’attention à un enfant on risque de faire de lui un tyran ou un bon à rien, alors que c’est justement l’inverse qui se produit ? Aurait-on peur de participer à l’avènement d’une nouvelle génération d’êtres confiants, libres et affirmés ? C’est justement cette proximité bienveillante précoce qui pose les fondements qui permettent à l’enfant de prendre son envol le moment venu.

Sécuriser son bébé est un investissement sur l’avenir

Avant de l’avoir vécu, on ne réalise pas à quel point accompagner un enfant au plus près de ses besoins est un investissement intense qui prend du temps, des mois, et même des années. D’ailleurs, même ceux qui l’ont vécu sont parfois pris, des années plus tard, d’une étrange amnésie concernant la complexité de cette période.

C’est aujourd’hui confirmé par les neurosciences, l’enfant a besoin d’être accompagné de près pour comprendre et traverser ses émotions. En effet, comme l’explique très bien la pédiatre Catherine Gueguen, la partie du cerveau qui contrôle les émotions est très immature jusqu’à 5 ans et ne sera pleinement mature qu'à 25 ans.

Une relation empathique, aimante et soutenante est la condition fondamentale pour une évolution cérébrale et affective optimale. Les neurosciences nous confirment que les émotions influencent notre vie dans sa globalité. Elles impactent notre façon de penser, notre vie affective, notre manière de faire des choix, d’agir, d’apprendre et de penser.

Une clé de compréhension fondamentale est que plus vous apporterez de la sécurité à votre enfant durant ses premières années de vie, plus il développera la confiance, l’ancrage et la sécurité intérieure pour sa vie entière. C’est un cadeau inestimable !

>> A lire aussi : Massage ayurvédique : les nombreux bienfaits sur le bébé et la maman

Quelques clés pour aider son bébé à s'ancrer


– La co-régulation : observer son bébé et s’ajuster à ce qu’il vit. Limiter les stimulations quand on ressent son besoin de retrait, le prendre contre soi, ventre contre ventre, pour l’apaiser, l’envelopper avec douceur pour lui permettre de se rassembler.

– Développer la juste présence en trouvant l’équilibre pour aimer et sécuriser sans envahir ni surprotéger.

– Accueillir ses émotions, l’aider à mettre des mots dessus et à trouver des moyens d’expression adaptés. Lui montrer l’exemple en nommant nos émotions.

– Avoir confiance en lui et en ses capacités propres.

– L’aimer de manière inconditionnelle tout en lui proposant un cadre sain et créateur.

– Nourrir nos propres sécurité et confiance intérieures. Nous ancrer et nous ressourcer.

Accompagner son enfant au plus près de ses besoins est une mission magnifique, mais qui n’est pas de tout repos. Cela demande du courage, de la patience, de la foi et de la persévérance, car les fruits arrivent souvent bien plus tard.

Message à l'attention des nouveaux parents bienveillants : vous êtes des héros ! Sur ce chemin, n’oubliez pas l’essentiel : pour votre propre épanouissement comme pour celui de votre enfant, il s’agit d’être un parent disponible et aimant mais également serein et heureux.
Nous sommes la meilleure source d’inspiration de nos enfants. Appliquons-nous à incarner ce que l’on souhaite leur transmettre.

Pour aller plus loin : le site lemoisdor.com et le compte Instagram @lemoisdor.

Partenaire

Vous aimerez peut-être

Coups de cœur

Chaque semaine, des partages conscients et inspirants dans votre boîte mail.

Inscrivez-vous gratuitement !

Partenaire