Partenaire
Inspirer, Faire du bien

Maternité

Du projet de naissance à l'accouchement physiologique : le suivi holistique de la femme enceinte

Vivre une grossesse et un accouchement dans l'idée d'une rencontre celle avec son bébé mais aussi avec soi.
Lisa Fotios/Unsplash
Maternité bienveillante Mère-veille
CoeurCorpsTete
Par CoeurCorpsTete
le 28 avril 2021

Et si l'on profitait de la grossesse pour s’explorer, plonger en soi, et avancer pas à pas sur la route de la maternité ? Une période de "gestation" qui marque le nouveau départ d’un chemin infini.


Partenaire

Le magazine #33 est en kiosque !
(©DR)

Cet article a été publié dans le magazine #33 mars-avril 2021

>> Pour retrouver la liste des points de vente c'est ici

Se tourner vers soi pour mieux se préparer à accueillir l’autre. La grossesse est une période propice aux introspections. Elle offre de magnifiques occasions de partir à la rencontre de soi-même, de son histoire de fille, de femme, et désormais de mère en devenir.

Cheminer mois après mois

Comme une grossesse semble longue lorsque les mois s’étirent et que la rencontre tant attendue suscite l’impatience ! Mais comme elle peut paraître brève à la future maman qui croit avoir tout à apprendre et enchaîne les préparations. Le chemin à parcourir en tant que femme, et en tant que future mère, est alors facilité par l’interaction avec des personnes repères.

Pour cela, les sages-femmes sont nos meilleures alliées. Professionnelles de santé formées et destinées au suivi des grossesses et à l’accompagnement des accouchements, elles sont les spécialistes de la physiologie et donc les interlocutrices idéales de toutes les grossesses à bas risque (80%).

Être accompagnée par une sage-femme unique pour le suivi médical, la préparation à la naissance et la parentalité, puis plus tard les suites de couches, permet de tisser des liens dans la durée. La relation de soin que je construis avec «ma» sage-femme me rassure et me donne des repères aussi bien pratiques qu’émotionnels. N’oublions pas la vulnérabilité qui peut être ressentie lors d’une grossesse – ou d’un post-partum – et offrons-nous la chance d’être nourries de liens humains également.

>>A écouter sur FemininBio Si Mère ! Le podcast du maternage féministe, par FemininBio

Un suivi plus individuel qu’à l’hôpital répond de façon personnalisée aux besoins spécifiques de chaque femme enceinte. Et il est parfois plus facile d’intégrer le père ou l’autre parent dans ce cadre propice à l’échange, où la confiance se noue rencontre après rencontre. Car la préparation à la naissance est aussi une préparation à la parentalité, et elle est l’occasion de dialoguer au sein du couple de futurs parents et de gagner en complicité, en confiance en soi et en l’autre avant l’accouchement. On y évoque aussi le rapport au corps, à la sexualité, des éléments qui évoluent et parfois nous remuent ou bousculent, lors d’une grossesse, d’un accouchement et du post-partum.

Un accompagnement global

Huit maisons de naissance existent en France, elles seront vingt d’ici la fin de l’année 2022. Plus de soixante sages-femmes libérales proposent également d’accompagner des accouchements à domicile, et d’autres ont accès au «plateau technique» de maternités où elles demeurent votre interlocutrice et accompagnante unique. On parle d’accompagnement global dans ces cas, trop rare en France, où le suivi de la grossesse, l’accompagnement pendant l’accouchement et le suivi post-partum sont effectués par la même professionnelle. Cette offre de soins est malheureusement encore bien insuffisante pour répondre au souhait croissant des femmes d’un accompagnement médical et holistique, moins technicisé, mais elle existe ! D’autres mères-veilleuses alliées sont les doulas, qui proposent un soutien aussi bien moral et émotionnel que pratique, mais non médical.

S’explorer et se préparer

De nombreuses lectures permettent de réfléchir à l’accouchement, et d’envisager concrètement l’environnement et les conditions matérielles comme émotionnelles qui vous soutiendront ce jour-là.

Réfléchir au projet de naissance permet de se projeter et de se préparer mentalement à l’extraordinaire aventure que l’on va vivre en donnant naissance à son enfant. C’est également l’occasion de se renseigner sur les pratiques de l’établissement où vous avez prévu d’accoucher, et de poser des questions à la sage-femme et aux autres interlocuteurs éventuels de votre grossesse.

Mais le projet de naissance n’est pas un itinéraire strict et balisé, comme les soignants savent le rappeler. Il dresse les grandes lignes comme les détails qui vous tiennent à cœur, sans occulter les alternatives qui pourront se présenter : il incite à s’ouvrir au plan B. Et c’est en permettant d’envisager plusieurs types de scénarios que le projet de naissance peut faciliter le lâcher-prise lors de l’accouchement. Après avoir cheminé et réfléchi, en sachant où l’on va, en acceptant que tout ne se contrôle pas, alors on a suffisamment confiance en soi pour traverser les vagues de la naissance. L’accouchement, à l’image du chemin en parentalité qu’il initie, comporte de l’imprévisible.

>>A lire sur FemininBio 5 conseils pour un accouchement zen

Avec la maternité, beaucoup de femmes disent être devenues une autre, et se reconnaissent davantage dans ce nouveau moi, épanoui, plus complet. J’ai aimé que l’on me rappelle que pour chaque femme qui accouche il y a un bébé qui naît, qui lui aussi chemine et se guide vers la vie extra-utérine. C’est un travail, une danse à deux. En attendant de le découvrir, je m’explore et me retrouve. En travaillant sur moi pour accueillir au mieux mon bébé, je prépare notre rencontre.

Notre experte :

Julie Nouvion est coprésidente de l’association des ami.e.s et usager.e.s de la maison de naissance CALM.

(©Fauves éditions)

Le livre :

Naître au calme - A la Découverte des Maisons de Naissance, de Julie Nouvion, aux éditions Fauves, 2020.

Partenaire

Vous aimerez peut-être

Coups de cœur

Chaque semaine, des partages conscients et inspirants dans votre boîte mail.

Inscrivez-vous gratuitement !

Partenaire