Alimentation japonaise

Garder son énergie et sa ligne pendant le confinement avec le régime Okinawa

Publié le 6 novembre 2020
C'est sur l'île d'Okinawa que vit la plus grande population centenaire ! Le secret : une alimentation saine et modérée.
C'est sur l'île d'Okinawa que vit la plus grande population centenaire ! Le secret : une alimentation saine et modérée.
© Raychan / Unsplash

Petite île située au sud du Japon, Okinawa serait la ville qui possède le plus de centenaires au monde, détenant ainsi le record du monde de longévité par habitant. Le secret ? Un régime équilibré favorisant le végétal à l'animal, et le gras au sucre. En plus d'être excellent pour la santé, il l'est aussi pour le moral.

Avec le confinement, le stress, et la sédentarité, l'alimentation possède un rôle central dans notre quotidien. Le premier risque, dans cette situation, est que pour lutter contre l'ennui, bon nombre d'entre nous aurons tendance à manger, et pas toujours sainement. Le second risque, c'est l'ultra-accessibilité à nos placards, aux gâteaux, au sucre... Le problème, c'est que le sucre appelle le sucre, et que sans activité physique, ces mauvaises habitudes auront une répercussion sur votre corps et votre esprit.

Pour éviter cela, et si vous testiez le régime Okinawa ? Plus qu'un simple régime, c'est un véritable mode de vie, qui insiste sur la présence du végétal dans l'assiette, mais aussi sur notre comportement face à la nourriture : savoir s'arrêter de manger au bon moment, et cuisiner du beau et du bon

>> A lire sur FemininBio Okinawa : le régime des centenaires

En adoptant le régime Okinawa, non seulement vous mettez votre santé au premier plan, puisque ce dernier est célèbre pour son impact sur la diminution des maladies, mais en plus, vous vous assurez une énergie débordante grâce à la présence de vitamines et de lipides qui compensent l'absence du sucre.

Le petit + : même si ce n'est pas une priorité de perdre du poids, le régime Okinawa, très peu calorique, permet de garder la main sur votre ligne et de ne pas prendre de poids. Intéressant, donc, pour les personnes qui en pleine période de confinement souhaite faire attention à leur ligne.

Découvrez ici les principes du régime Okinawa :

Ne jamais manger plus que sa faim

On ne termine pas son assiette si elle est trop pleine. On mange beaucoup (en volume) mais peu (en calories), beaucoup de plats différents mais de petites portions, beaucoup de saveurs mais pas de lourdeur.

Assiette plaisir

Le repas est une œuvre d’art et la culture du sandwich vite-prêt-vite-mangé n’est pas de mise. L’assiette se prépare avec attention, elle est jolie à voir et savoureuse au palais, mais se remplit suivant des principes ancestraux bien différents des nôtres, qu’on a tout à gagner à adapter chez nous.

Peu de protéines animales, beaucoup de végétal

Viandes et produits laitiers ne sont pas aux menus quotidiens. Les protéines proviennent des poissons (au moins trois fois par semaine), du soja (tofu, lait de soja…), associés à des céréales complètes et des légumes secs.

Peu de sucre et de sel, beaucoup d’épices, d’herbes aromatiques et d’algues

La cuisine d’Okinawa est tout sauf fade… mais évite naturellement tous les "exhausteurs de goût" les moins recommandables pour se tourner vers les plus protecteurs pour la santé. Elle ne connaît pas non plus les plats tout prêts trop gras et trop salés…

Beaucoup de légumes et de fruits

Ils sont riches en vitamines et minéraux, en fibres qui « calent », mais pour la plupart très pauvres en calories. Ils forment l’essentiel du régime d’Okinawa, où on en mange jusqu’à 7 (de chaque !) par jour.

Très peu d’alcool, beaucoup d’eau et de thé

L’alcool (le vin rouge de préférence) est réservé aux jours de fêtes. Le quotidien s’arrose d’eau, et de beaucoup de thé vert qui remplit les tasses d’antioxydants et de flavonoïdes.

Articles du dossier Les régimes bien-être : la santé au naturel dans l'assiette
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte