Règles

Quels produits toxiques se cachent dans nos tampons et nos serviettes hygiéniques ?

Publié le 3 août 2020
Pour éviter des désagréments intimes, les protections hygiéniques en coton bio sont de bonnes alternatives.
Pour éviter des désagréments intimes, les protections hygiéniques en coton bio sont de bonnes alternatives.
© Ava Sol / unsplash

Créées il y a plus d'un siècle, les premières protections hygiéniques ont laissé la place à des technologies toujours plus performantes en terme d'absorption, qui sont aujourd'hui controversées et responsables de nombreux inconforts et irritations intimes. Conscientes de cette problématique, des marques éthiques ont choisi le bio pour le bien-être des femmes et de l'environnement.

Chaque mois, 300 millions de serviettes et tampons périodiques sont utilisées par 20 millions de françaises, mais combien d'entre elles connaissent réellement la composition de leurs protections ? En juin 2018, un rapport de l’Anses (Agence nationale de sécurité sanitaire) a une nouvelle fois confirmé la présence de résidus « potentiellement toxiques », connue pour leurs effets cancérogènes ou comme perturbateurs endocriniens, dans les protections féminines.

Les produits chimiques, présents dans ces protections, peuvent entraîner des allergies et des irritations. Les polymères chimiques, utilisés comme super-absorbants, peuvent, quant à eux, piéger le flux menstruel. Pour éviter ces désagréments, les protections hygiéniques en coton bio sont de bonnes alternatives, plus délicates pour les peaux sensibles.

Une production de coton bio et naturelle

Née en 1947, Corman a débuté avec la fabrication de dispositifs médicaux :

  • des pansements
  • des bandes de gaze tissées
  • des ouates de coton

Il y a une vingtaine d’années, l'entreprise a étendue sa gamme à des serviettes hygiéniques en coton suite à une forte demande de consommatrices. La culture de coton utilise en général énormément de pesticides, sans oublier les substances chlorées employées ensuite pour le blanchir. Le chlore est un irritant respiratoire, un polluant dans les rivières et les cours d’eau, et peut produire des dioxines nocives. Corman a préféré privilégier une production de coton bio, sans intrants chimiques et blanchi au peroxyde d’hydrogène, un produit qui se forme dans la nature par l’action du soleil sur l’eau ou qui est naturellement produit la pluie. Cela permet de protéger la santé de ses utilisatrices, de ses producteurs et de l'environnement.

Une gamme biodégradable

En 2010, la marque Organ(y)c propose des protections hygiéniques composées uniquement de matériaux écologiques et renouvelables :

  • Le voile supérieur (en contact direct avec la peau) et le coeur absorbant sont 100% coton biologique
  • Le voile protecteur des serviettes est fabriqué en Mater-Bi®, un composé végétal de l'amidon de maïs
  • Les applicateurs des tampons sont à base de canne à sucre
  • Les emballages des serviettes et protège-slips sont en matériau dérivé d’amidon de maïs et les emballages en carton recyclable

Le coton certifié bio par ICEA est utilisé pour différentes raisons :

  • Il remplace les SAP (Poudres Super Absorbantes) fabriquées à partir de polymères issus du pétrole brut ou au mieux à partir de pulpe de bois, présent dans la plupart des  serviettes féminines. Le coton absorbant naturellement jusqu’à 20 fois son poids.
  • C'est un don de la nature renouvelable et écologique
  • Ce matériau a un pH compatible avec la peau et hypoallergénique. Il est réputé pour sa douceur et son confort puisque, naturellement respirant, il vous garde au sec, bouge avec vous sans pour autant gratter

De la serviette au tampon en passant par les protège-slips et les serviettes maternités, tous les produits sont biodégradables. Organ(y)c offre aussi une transparence totale en indiquant sur les packagings, la composition complète des produits. Dans le futur, la marque espère pouvoir aussi apposer sur l'emballage un code donnant accès à l’endroit précis où le coton a été produit.

Les femmes, les porte-paroles de la marque

Grâce à leur collaboration avec le groupe Ekibio, Organ(y)c peut envoyer des échantillons test à ses clientes avant qu'elles finalisent leurs achats. "Ce sont elles nos meilleures avocates. Bien plus que des mots ou une publicité, nous savons que c’est notre meilleure façon de faire comprendre aux femmes qu’elles peuvent et doivent changer. Pour elles, pour leur santé et celle de l’environnement" explique Giorgio Mantovani, directeur général de Corman Spa.

Les produits Organ(y)c sont un véritable soulagement pour les femmes qui souffrent d’allergies et d’irritations depuis de nombreuses années. C'est une solution de protection féminine plus sûre, plus respectueuse et surtout plus naturelle.

Articles du thème Soulager mes règles
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte