Partenaire
Inspirer, Faire du bien

Endométriose

Gynécologue, gastro-entérologue, kinésithérapeute... Qui aller voir en cas d'endométriose ?

Quel médecin aller voir pour l'endométriose

Psychologue, ostéopathe, médecin généraliste... Vers qui se tourner quand on est atteinte d'endométriose ?

Mart production/Pexels
Marie-Rose Galès
Par Marie-Rose Galès
le 21 octobre 2021

Le diagnostic de l'endométriose est une chance de pouvoir mettre en place un protocole sur mesure, afin de ne plus subir la maladie, mais de cohabiter intelligemment avec elle. Pourtant, il peut être difficile de savoir vers quels spécialistes se diriger. Voici une liste non-exhaustive de praticiens utiles en cas d'endométriose.


Partenaire

Cet article est extrait du livre EndométriOse poser tes questions, de Marie-Rose Galès, paru aux éditions Véga.

L’endométriose touche essentiellement l’appareil reproducteur féminin, le premier professionnel de santé à consulter est donc un·e gynécologue (ou un·e sage-femme, car celles-ci ne font pas que les accouchements, contrairement à ce que l’on croit). Veille, si possible, à ce que cette personne soit spécialisée en endométriose, car ce n’est pas toujours le cas. Elle·il pourra pratiquer un examen gynécologique (si tu es consentant·e), te prescrire une imagerie médicale pour surveiller que

Quels soignants consulter la maladie n’évolue pas ou encore un traitement hormonal. Si ton endométriose ne se limite pas au pelvis (le bas-ventre), tu pourras avoir besoin de consulter d’autres spécialistes selon la localisation. Par exemple, dans le cas d’une endométriose digestive, tu peux être amené·e à consulter un gastro-entérologue. Là aussi, dans la mesure du possible, privilégie un praticien qui connaît la maladie.

Lorsque tu souffres de douleurs quotidiennes, tu peux aussi consulter un algologue, c’est-à-dire un médecin spécialiste de la douleur. Un algologue exerce généralement à l’hôpital dans un centre antidouleur. Il pourra te prescrire tout ce qui est nécessaire pour soulager ta souffrance, de la kinésithérapie aux traitements spécifiques aux douleurs neuropathiques.

A lire Endométriose : 5 femmes racontent leur quotidien avec la maladie

Ton médecin généraliste reste le lien entre tous les professionnels de santé. Il pourra te prescrire des examens ou encore renouveler des ordonnances rédigées par les spécialistes, si les délais entre deux rendez-vous sont trop longs. Bien sûr, il pourra te prescrire les traitements de base, comme les anti-inflammatoires.

Si généralement les lésions d’endométriose évoluent peu, les adhérences, elles, s’aggravent au fil des années. Il est donc important de ne pas les laisser s’installer ou d’assouplir celles existant déjà. Pour cela, il est important de consulter régulièrement un ostéopathe. Les douleurs chroniques finissent pas impacter le plancher pelvien, entraînant une gêne pour marcher, s’asseoir, des douleurs pendant les rapports sexuels ou en allant aux toilettes. Si celui-ci se retrouve hypertendu, tu peux consulter un kinésithérapeute spécialisé dans le périnée. La kinésithérapie périnéale se pratique en interne, c’est-à-dire que le praticien introduit un doigt dans le vagin afin de pratiquer des massages. Bien sûr, il faut que tu sois à l’aise avec cette idée, ne te force pas à suivre ce protocole si tu ne te sens pas en phase avec.

A lire Yoga des hormones : la méthode pour mieux vivre sa ménopause et le déséquilibre hormonal

Dans le cas où tes douleurs seraient provoquées par certains aliments, tu peux mettre en place un régime sur mesure avec un nutritionniste. Il est possible de soigner l’endométriose avec de la phytothérapie, qui comprend des plantes anti-inflammatoires, antispasmodiques ou encore des phytohormones. Pour cela, tu peux consulter un naturopathe, notamment pour éviter toute interaction avec un traitement allopathique (à base de molécules de synthèse) prescrit par les médecins. Je te conseille de vérifier qu’il est enregistré au syndicat des naturopathes, afin de t’assurer que ses connaissances sont solides. La médecine chinoise peut aussi apporter un soulagement, par exemple grâce à l’acupuncture, qui joue sur les douleurs neuropathiques, les massages, qui permettent de travailler les adhérences. Veille à prendre un médecin chinois qui a suivi une formation sérieuse. Les études durent quatre ans, dont une année pour l’acupuncture. Certaines écoles de médecine chinoise installées en France ont un partenariat avec des universités chinoises afin de garantir l’excellence de leur formation. Le fait d’être malade, le fardeau du traitement au quotidien, l’incompréhension de l’entourage voire les violences médicales peuvent être lourds à porter. Alors, si tu en ressens le besoin, n’hésite pas à consulter un psychologue qui saura te soutenir dans ce parcours. Il existe plus de deux cents formes de psychothérapie, suis ton instinct pour trouver celle qui te convient.

Si tu sens au premier rendez-vous que tu n’es pas à l’aise avec ce·tte praticien·ne, n’hésite pas à changer. Si tu es mineur·e, je te conseille d’en parler déjà à un membre de ta famille et, si le dialogue est fermé, tu peux essayer d’aborder le sujet avec un adulte référent comme ta marraine, ton oncle, ta voisine, l’infirmier·ère scolaire...

Le livre

EndométriOse poser tes questions, de Marie-Rose Galès, paru aux éditions Véga

EndométriOse poser tes questions, de Marie-Rose Galès, éditions Véga.

Partenaire

Vous aimerez peut-être

Coups de cœur

Chaque semaine, des partages conscients et inspirants dans votre boîte mail.

Inscrivez-vous gratuitement !

Partenaire