Changement de saison

La cure régénérante d’automne selon la théorie des tempéraments

Publié le 11 septembre 2019
Dermatologue, ancien Chef de Clinique en Endocrinologie-Nutrition, le docteur Paul Dupont est l'auteur de nombreux ouvrages en relation avec une approche scientifique et documentée de la Médecine Naturelle.
Faites une cure d'automne avec Oemine
Faites une cure d'automne avec Oemine
© Jakob Owens on Unsplash

Une ancienne théorie, celle des tempéraments hippocratiques énonce qu’à chaque saison correspond l’un des 4 éléments que sont la terre, l’eau, l’air et le feu. Et en l’occurrence l’automne est en relation avec l’élément terre.

En automne, préparez votre organisme à la venue de l'hiver

L’automne est une saison intermédiaire pendant laquelle on met en réserve de l’énergie : à la fois celle captée pendant l’été, qui est en relation avec l’élément Feu donc de nature chaude et sèche, et celle captée en automne, qui est associée à l’élément Terre. Les fruits et les légumes d’automne sont en effet plutôt liés à l’élément Terre froid et sec. L’union des deux est alors stockée par l’organisme pour préparer à la venue de l’hiver qui est une saison froide et humide.

Faites le stock d’antioxydants pour vous reminéraliser.

On peut ainsi constater que la nature met à notre disposition à cette saison divers fruits et légumes qui sont liés à l’élément Terre, c’est-à-dire au froid et au sec. Et si l’on analyse leurs constituants, on observe qu’ils servent bien notre organisme : pommes et poires équilibrent le métabolisme et contribuent à l’action de l’insuline ; les baies astringentes régénèrent la vision et les vaisseaux sanguins ; ce sont de bons antioxydants, et des études récentes montrent qu’ils ont même une action antivirale.  Des légumes tels que carottes ou potimarrons apportent un surplus de vitamines A.
Outre cette alimentation de saison, il est possible de faire une cure d’automne en relation avec ce qui précède : en associant pendant 2 mois des compléments alimentaires pour reminéraliser.

Exemple de cure régénérante d’automne 

Les vitamines d’automne : C et C2 

Pour la vitamine C je conseille un complément à base de cynorrhodon. Cette baie a de multiples effets : outre sa richesse en vitamine C, elle améliore le métabolisme. Donné à des animaux, le cynorrhodon prévient et stoppe l'augmentation du poids corporel et la masse grasse ; il régule les sécrétions de l’insuline et réduit l'accumulation de graisses dans le foie. Le cynorrhodon aurait également un petit effet protecteur sur les articulations. Quant à la vitamine C elle-même, on sait qu’elle contribue à une bonne immunité, à la réparation des tissus, à lutter contre l’oxydation et à conserver un bon moral.

Pour la vitamine C2, on s’orientera vers des complexes de baies telles que : mûre, myrtille, cassis, sureau, qui apportent des bioflavonoïdes utiles pour réparer les vaisseaux sanguins. D’après des travaux récents, ces vitamines possèderaient une action préventive des maladies virales.
De telles cures de ces vitamines rechargent notre organisme en nutriments propices à l’adaptation au changement de saison de l’automne.

Exemple de protocole : alterner un jour sur deux tantôt Oemine C à base de cynorrhodon, 2 gélules le matin les jours pairs, tantôt Oemine C2  à base de baies, 2 gélules le matin les jours impairs.

Les sels minéraux d’automne : magnésium et silicium.

Le magnésium est certainement très utile en automne.  Il améliore toutes les fonctions neurovégétatives et cérébrales, combat le stress, contribue au moral et à la mémoire. Quant au silicium des algues (silicium marin)  il participe à régénérer les tendons, cartilage, l’os et les tissus de soutien.

Exemple de protocole : Alterner Oemine Magnésium Huître, 3 gélules au repas du soir 2 jours sur 3, et  Oemine Silicium Marin, 3 gélules au repas du soir 1 jour sur 3.

Cet article est un publi-rédactionnel

 

Articles du thème Bien-être au naturel
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte