Détox

La détox de nos ancêtres

Publié le 12 avril 2018
Naturopathe, Natacha Gunsburger a fondé la méthode des Quatre profils pour accompagner les personnes qui souhaitent reprendre en main leur bien-être au naturel, en alliant plaisir et santé. Elle a publié "Mon Coach Naturo" aux Editions Eyrolles.
© Unsplash

La détox de printemps est arrivée ! Les conseils affluent dans tous les magazines, sur les blogs et dans les magasins bio... Les naturopathes nous accompagnent à merveille dans cette cure salvatrice, qui libère nos organismes fatigués des toxines accumulées pendant les longs mois d’hiver. Avec Féminin Bio, vous êtes entre de bonnes mains pour choisir les meilleures plantes de votre nettoyage de printemps !

Je me suis dit que ce serait l’occasion de remonter dans le temps pour (re)découvrir les pratiques de nos ancêtres ou celles d’autres pays, pour arriver au même résultat : un corps "propre" à l’intérieur.

Attention, certaines cures sont justes sorties d’un autre temps et hors du périmètre de la santé naturelle ! Imaginez plutôt que vous êtes au musée Grévin des purges d’antan...

Commençons notre visite.

La détox aux ventouses : cette technique est pratiquée depuis l’Egypte ancienne mais aussi en Chine et dans la Grèce Antique. Le principe : aspirer le mal hors du corps, stimuler la circulation sanguine et lymphatique. Pourquoi pas ? Toujours pratiquée, la thérapie par les ventouses a de nombreux adeptes et utilise le verre comme matériau.

La détox aux sangsues : c’est "l’hirudothérapie", utilisée depuis l’Antiquité ! Le principe : en suçant le sang, ces charmantes petites bêtes libèrent une substance anti-inflammatoire qui stimule la circulation du sang ; A vous de voir...une fois passée le cap de cette vision pas très glamour et si vous n’êtes pas vegan, cette thérapie reste intéressante.

Au 12e siècle ... Les cures de Saint Hildegarde : l’incontournable et extraordinaire Bénédictine, compositrice et médecin qui nous a légué tous ses secrets dans ses nombreux ouvrages. Des recettes d’électuaires et d’élixirs comme l'élixir de scolopendre qui "fait du bien au foie, purge les poumons", le persil cuit dans du vin rouge et miel comme diurétique puissant, le vinaigre de cidre qui "évacue la pourriture de l’homme et diminue ses humeurs" ... elle utilise également l’épeautre (à l’époque non hybridé) nettoyer le corps et "donner du courage et mettre de la joie au cœur".

Son principe : une médecine holistique qui englobe le corps, l’esprit et l’âme. Ses recettes rustiques et ses préparations sont toujours aussi bénéfiques presque 1000 ans plus tard.

La détox à la liqueur du Suédois
Cette célèbre recette, originaire de Babylone ou d’Egypte, circule durant tout le Moyen âge. Ce n’est qu’au XXème siècle, que la célèbre phytothérapeute Maria TREBEN, redécouvre la recette de l’Elixir du Suédois ! Depuis, le succès de cette formule suscite toujours autant d’intérêt de la part des fans de soins traditionnels.

Le principe : une composition exclusive, à base de plantes amères, en fait le produit de phytothérapie idéal pour désintoxiquer l’organisme et le tonifier.

Attention toutefois, toutes les plantes indiquées dans la recette du "manuscrit Antique" ne sont plus autorisées à la vente libre. On trouve une formule proche de qualité dans les magasins bio.

Qu’est-ce que cela donne au 18e et 19e siècles ?

C’est une explosion d’expérimentations incroyable et parfois farfelues : sel de mercure, poudre de rhubarbe et de séné, moelle de casse, sirop de fleurs de pêcher... pour les très à la mode "bols purgatifs". On trouve aussi des préparations diurétiques au bois de fer, résine de salap et autres ingrédients aujourd’hui disparus (heureusement !) de nos préparations.

Cette étape permet pourtant à la médecine d’avancer, de progresser, notamment en chirurgie. Mais vous l’avez compris, je vous déconseille ce genre de détox !

Plus près de nous, la détox de nos grands-parents...

L'eau de racines de pissenlit-dent-de-lion
Il est conseillé aux femmes de se purger au printemps et à l'automne et ajouter à cette tisané 30 g de sulfate de soude. Il est recommandé, sur une journée, de ne pas manger et rester au coin du feu en buvant des tisanes de mauve, de verveine, de guimauve ou de menthe.

Les soupes aux herbes
Cette recette détox de grand-mère mise tout sur les légumes, tout aussi efficaces ! Chou frisé, persil, cerfeuil, salade verte, pissenlit, fanes de radis, pommes de terre, oignons, carottes, poireaux, pourpier, poireaux
- "Boire à la fin de l'hiver pour se purger le sang et se nettoyer"

La tisane de fumeterre
"Les Anciens et les Modernes se sont accordés à lui reconnaître des vertus toniques et dépuratives ; les médecins arabes en faisaient grand cas, et l'employaient pour rendre au corps un teint florissant." (H. Leclerc). En Normandie et dans le Périgord, on la fait bouillir dans du vin ou la bière... Cette grande classique de la dépuration, anti-rhumatismale et anti-allergies se trouve toujours facilement en herboristerie, ne vous en privez pas !

Et vous, quelle détox allez-vous choisir ce printemps ?

Dans tous les cas, prenez soin de vous et Belle Vie Naturelle !

Natacha GUNSBURGER
Coach Naturopathe
Spécialisée en Détox & Drainage lymphatique
Auteur de "Mon Coach Naturo" éditions Eyrolles
lamethodedesquatreprofils.bio

Articles du thème Ma détox naturelle
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte