Santé dentaire

Ce qui se cache derrière vos douleurs dentaires

Publié le 30 août 2020
"Ce n’est pas le sucre collé sur une dent qui cause la carie mais l’excès de sucre qui met le corps en acidose"
"Ce n’est pas le sucre collé sur une dent qui cause la carie mais l’excès de sucre qui met le corps en acidose"
© Ryan Crotty/Unsplash

Il est temps de réaliser que notre bouche, l’organe de la parole, dit aussi nos maladies ! Grâce à cette nouvelle lecture du corps dans sa globalité, et non morcelé en différentes “spécialités”, on peut traiter la cause et sortir du cycle infernal de nombreuses douleurs. 

Cet article a été publié dans le magazine #29 juillet-août 2020

>> Pour retrouver la liste des points de vente, c'est ici

 

 

Rares sont celles d’entre nous qui traversent la vie sans un jour souffrir de la bouche. Carie dentaire, gencive qui saigne, dent dévitalisée, couronne, douleur à la mâchoire, etc. Le réflexe, quand la douleur arrive, est de courir chez le dentiste pour qu’il nous répare au plus vite, et que nous puissions de nouveau oublier cette partie de notre anatomie jusqu’aux prochaines douleurs. Mais vous êtes-vous déjà demandé pourquoi cette dent s’était cassée ? Pourquoi celle-ci avait développé une carie? Pourquoi la gencive s’est mise à rougir ? Comprendre la raison pour laquelle nos dents développent des pathologies est la démarche adoptée par le Dr Catherine Rossi, chirurgien-dentiste holistique depuis plus de trente ans, “parce que si l’on connaît le pourquoi des choses, cela révèle notre pouvoir, notre capacité d’agir”, écrit-elle dans l’avant-propos de son dernier ouvrage, Vos dents vous parlent. 

“Bonjour docteur ! Ouvrez la bouche” 

Selon le Dr Rossi, cet échange devrait avoir lieu au cours de toute consultation avec un médecin, tant les affections qui touchent notre bouche et nos dents ont des conséquences importantes sur nos maux chroniques. Les proverbes anciens de la langue française l’avaient déjà compris ! Ne dit-on pas “un enfant, une dent” pour évoquer le déséquilibre bucco-dentaire qui survient pendant la grossesse, ou encore “mal de dos, mal de dents”, qui concerne l’impact des déséquilibres mandibulaires sur toute la chaîne vertébrale ? Auparavant cantonnés à de simples constats cliniques, des études scientifiques publiées depuis 2018 démontrent les liens entre dents, gencives et santé. Raison de plus pour le faire savoir au plus grand nombre, et améliorer les chances de guérison de nombreux patients ! 

>> A lire sur FemininBio Dents : 4 idées pour un brossage sain et efficace

Une vision globale du corps 

Pourtant, cette démarche est encore très peu usitée. Chez les médecins d’abord, qui gagneraient à demander un panoramique dentaire à toute personne souffrant de maladies chroniques dont elle ne voit pas l’issue. Chez la plupart d’entre nous ensuite, qui ne sommes guère motivées à prendre soin de nos dents au-delà du brossage quotidien, et qui ne mesurons pas les risques encourus en les négligeant. Pourquoi attendre la douleur pour aller consulter un dentiste?
Beaucoup de gens sont dans le déni de leur bouche”, explique le Dr Catherine Rossi, et d'ajouter "l’esthétique est rarement un motif de consultation, le confort de mastication encore moins, car le corps s’adapte et l’alimentation que nous consommons étant de plus en plus molle, nous mâchons de moins en moins. Pourtant, c’est l’un des principaux vecteurs des problèmes de digestion.

Nous sommes tant habituées à souffrir, plus ou moins en silence, de maux difficilement décryptables par une médecine “mécaniste”, que nous n’imaginons pas ces liens de cause à effet entre notre bouche et le reste du corps. Des phénomènes tels que la fatigue chronique, la fibromyalgie, la sclérose en plaques, l’électrosensibilité, la maladie de Lyme, etc., qui provoquent un ensemble de symptômes non spécifiques, amènent bien souvent à un renoncement diagnostic du côté du patient, et une prescription d’antidépresseurs par des médecins démunis face à une souffrance inexpliquée. 

Revoir nos croyances sur les dents 

Bien enfouies dans nos bouches délaissées, les idées reçues et les fausses croyances ont la vie dure ! Le Dr Catherine Rossi en démonte quelques-unes, qui pourraient bien vous faire réagir : 

  • Saigner des gencives ce n’est pas normal.
  • Ce n'est pas parce qu’une dent ne fait pas mal qu’elle n’est pas toxique.
  • Lorsqu'une carie dentaire commence à faire mal, c’est déjà trop tard.
  • La majorité des couronnes dentaires contiennent du nickel : 10 % de la population est allergique au nickel et 40 % est intolérante.
  • Si chaque matin vous sortez de votre lit à quatre pattes, vérifiez votre occlusion dentaire avant de changer de matelas. 
  • L’hypothyroïdie est de plus en plus fréquente et se déclare de plus en plus tôt, car nous sommes tous intoxiqués au fluor. 
  • La carie dentaire n’est pas due à une carence en fluor, mais à des carences minérales et vitaminiques (D, K2). 
  • L’acidose du corps, causée par le stress, déminéralise l’émail des dents et provoque des caries dentaires. 
  • Ce n’est pas le sucre collé sur une dent qui cause la carie mais l’excès de sucre qui met le corps en acidose. 

Le problème avec la bouche, c’est qu’on ne vient consulter que lorsque le feu est déjà déclaré. Aujourd’hui, on prend plus soin de sa maison que de sa bouche, en faisant appel à un architecte pour en refaire l’intérieur, des investissements bien plus coûteux que les traitements dentaires préventifs”, déplore le Dr Rossi. Elle explique ce biais par notre système de santé, qui prend en charge et rembourse les frais liés à la maladie, et non à la santé. “Ce sont des caisses d’assurance maladie, au lieu d’assurance santé”, souligne-t-elle.  

>> A lire sur FemininBio Au secours, mon enfant a les dents déformées !

Soins dentaires : passer du pompier à l'architecte 

Son conseil ? “Si vous voulez économiser, ne mettez pas le feu à votre bouche. Si une fuite de gaz se déclenche dans votre logement, vous la réparez avant que tout n’explose, n’est-ce pas? Eh bien la petite douleur dentaire pendant deux ans, c’est l’équivalent de la fuite de gaz pendant deux ans !” Une image choc qui fait réaliser le peu de conscience que nous avons de l’impact des dents sur notre santé. “Plus les patients consulteront en prévention, pour des contrôles réguliers, plus le travail est possible sur l’avenir de leur santé. Car rappelons que les moyens utilisés actuellement pour réparer les dents ne sont pas biocompatibles, même chez un dentiste bio", explique Catherine Rossi. 

Face à ces prises de conscience, nombreux seront les patients à prendre leur santé en main en s’occupant de leur bouche. Encore faut-il que les dentistes, médecins et tout le personnel médical soient formés à cette approche de la dentisterie holistique. C’est la mission que s’est donné Catherine Rossi, en proposant depuis cinq ans un programme de formation en ligne à destination des professionnels de santé. Une démarche qui rencontre un succès grandissant, en partie grâce à la demande de soins plus globaux. La bonne nouvelle, c'est que nous avons le pouvoir de changer les choses en ouvrant le champ des possibles auprès de nos soignants !

Notre experte

Catherine Rossi pratique une approche naturelle et globale des soins dentaires depuis plus de trente ans. Son dernier ouvrage, Vos dents vous parlent, est paru chez Hachette.

 

 

 

 

Abonnez-vous à FemininBio en version papier/pdf ou achetez notre dernier numéro en kiosque ou en magasin bio

Articles du thème Hygiène naturelle
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte