Méditation

Pratiquer la pleine conscience pour arrêter de ressasser nos pensées négatives

Publié le 27 décembre 2018
Valérie Marchand est docteur en pharmacie et formatrice en méditation de pleine conscience. Elle est aussi l'auteure de Happy méditation (éd. Marabout, 15,90 €).
Comprendre la dynamique de l'énergie créatrice c'est trouver des idées et la force de les mettre en œuvre.
Comprendre la dynamique de l'énergie créatrice c'est trouver des idées et la force de les mettre en œuvre.
© Motoki Tonn Unsplash

Quand la vie s'enchaîne à un rythme effréné, il n'est pas toujours facile d'arriver à se connecter à ses ressources créatives. Je partage avec vous les clés de ma créativité, puisées dans ma pratique méditative.

Cet article a été publié dans le magazine FemininBio #19 octobre-novembre 2018
>> Pour acheter le magazine en PDF, c'est ici

 

 

 

 

Vos pensées vous envahissent et tournent en boucle dans votre tête lorsqu’un problème se présente au travail, lorsque la liste des choses à faire à la maison s'allonge, lorsque vos enfants rencontrent des difficultés, lorsque vous faites le point sur votre vie, sur la direction que vous souhaitez prendre ?

Vous avez peur de vous tromper dans vos choix ? Et, parfois, vous avez des idées, mais les craintes que vous ruminez monopolisent votre temps et vous manquez d’énergie pour passer à l’action ?

Vous avez beau réfléchir, vous éprouvez des difficultés à trouver des idées, à prendre une décision importante, à trouver des solutions à vos problèmes ?
C’est normal, soyez rassurée. Mais ce n’est pas inéluctable !

Apprivoiser nos pensées

Comprendre la dynamique de l'énergie créatrice c'est trouver des idées et la force de les mettre en œuvre. Nos pensées peuvent aussi bien nous aider à réfléchir que nous envahir et être sources de stress. Savez-vous que notre cerveau ne fait pas la différence entre une chose à laquelle on repense, que l’on imagine ou qui se produit vraiment ?

Donc, lorsque l’on ressasse un souvenir stressant ou des craintes pour le futur, nous déclenchons la chimie du stress (adrénaline, noradrénaline et cortisol). Notre énergie est alors mobilisée pour réagir à la situation stressante... qui n’est parfois pas réelle dans l’instant. Ceci est inutile voire toxique pour l’organisme.

Bien entendu, cela veut aussi dire que lorsque nous pensons à quelque chose d'agréable nous sécrétons les molécules du bien-être.

Apprendre à apprivoiser nos pensées permet de libérer cette énergie que nous mettons dans nos ruminations et de la mobiliser pour notre bien-être et notre créativité.

Pratiquer la pleine conscience de ses sens

À la faculté de pharmacie j’ai découvert les effets placebo et nocebo, l’impact de notre mental sur notre santé et notre bien-être. Étant moi-même très sensible au stress, j'ai exploré beaucoup de pratiques, dont la méditation de pleine conscience. Pas besoin de tenue ni de lieu spécifiques, c’est très accessible.

Concrètement, il s'agit de fixer votre attention vers les sensations que produisent vos cinq sens. Par exemple, sur les sensations provoquées dans votre corps par la respiration, sans vouloir la contrôler. À chaque fois que l’attention est détournée, constatez-le et ramenez-la avec douceur vers la sensation. La régularité va développer des compétences surprenantes. Notamment la créativité.

Se concentrer sur une sensation corporelle 

Imaginer une boule à neige. Elle représente votre tête. Lorsque vous la secouez il se passe la même chose que dans la tête : c'est flou et agité. Poser votre attention sur une sensation corporelle c'est comme déposer la boule sur la table : lorsqu'elle entre en contact avec la table, les paillettes se déposent. Lorsque vous rentrez en contact avec vos sensations corporelles, vos pensées s'apaisent. Le flou fait place à la clarté, aux idées : vous retrouvez votre "pensée outils" !

Pour vous donner un autre exemple, lorsque je peins, je dirige mon attention vers ma respiration. Je commence à peindre en étant attentive au toucher du papier, à son odeur, au bruit du pinceau dans le verre d’eau, à l’application de la peinture sur le papier... les idées jaillissent. Bien entendu, je vous parle de peinture, mais il en va de même pour mon travail d’écriture, pour trouver des solutions à mes problèmes, pour prendre des décisions importantes.

Pratiquer lors de vos activités quotidiennes

Afin de pratiquer le plus souvent possible, j'utilise et propose deux méthodes.

  • La première est formelle : essayez de ménager un temps (10 minutes par jour au début) en groupe ou seule, avec un enseignant ou une application.
  • La seconde méthode est informelle : il s'agit de pratiquer au cours de vos activités quotidiennes. Ainsi, lorsque je prends ma douche je focalise mon attention sur toutes les sensations physiques qu’elle me procure : la température, les gouttes, l'odeur, le toucher, le bruit, etc. Que ma liste de courses me revienne en tête est naturel. Je constate avec bienveillance qu'elle est apparue et je ramène avec douceur mon attention vers ma douche. J’appelle cela la "douche créative", car c’est là que me viennent la plupart de mes idées. Ce faisant, je prends soin de mon corps, en le lavant, mais aussi de ma tête, en la "nettoyant" des pensées parasites, et de mon cœur, puisque j'accueille ce qui se passe en moi avec bienveillance. 

Le secret est de garder l'équilibre entre vos 3 "C" : votre corps, votre cerveau et votre cœur.

Retrouvez les conseils de Valérie Marchand dans son livre Happy Meditation aux éditions Marabout

 

 

 

 

Abonnez-vous à FemininBio en version papier ou pdf ou achetez notre dernier numéro en kiosque ou en magasin bio près de chez vous !

 

 

 

 

Articles du thème Pleine conscience
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte