Développement personnel

Exercice d'autocompassion: ne pas se juger et rester bienveillant envers soi-même

Publié le 18 août 2017
© Thomas Kelley/Unsplash

Et si vous appreniez à être plus bienveillant avec vous-même ? Cet exercice d'autocompassion vous y invite.

L’auto-compassion est associée à des émotions positives. Elle n’engendre ni fatigue ni usure, mais aide au contraire à les surmonter et à les réparer, si elles surviennent. Cet été, Annick Havard vous propose tous les vendredis un exercice pratique pour apprendre à mettre en application ce principe.

Un des secrets pour réussir à pratiquer la pleine conscience est de ne pas se juger et de laisser passer les pensées d’autocritique. Une des raisons en est que ces dernières vous entraînent dans des ruminations sans fin, stériles et potentiellement toxiques.

Voici un exercice pour vous aider à vous dégager de ces pensées, si elles sont particulièrement persistantes, afin de savourer pleinement l’instant présent.

1. Pensez à la façon dont vous utilisez l’autocritique comme un moteur. Y a-t-il un aspect de vous-même que vous vous critiquez fréquemment (trop de surpoids, trop paresseux, trop impulsif, etc.) ? Pensez-vous que le fait d’être dur avec soi-même vous aide à changer ? Si c’est le cas, essayez d’abord d’entrer en contact avec la douleur émotionnelle que votre autocritique occasionne, en vous apportant de la compassion par rapport à l’expérience de ce sentiment d’auto-jugement.
2. Ensuite, voyez si vous pouvez penser d’une façon plus douce, plus attentionnée pour vous motiver à faire un changement si nécessaire. Quel langage utiliserait un ami, un parent, un enseignant ou un mentor sage et réconfortant pour vous montrer doucement comment votre comportement est vain, tout en vous encourageant à faire quelque chose de différent. Quel serait le message le plus favorable que vous puissiez penser en lien avec votre souhait sous-jacent d’être en bonne santé et heureux ?
3. Chaque fois que vous vous surprenez en train de juger un aspect indésirable de vous-même, à l’avenir, remarquez d’abord la souffrance que génère votre auto-jugement et donnez-vous de la compassion. Ensuite, essayez de recadrer votre dialogue intérieur de sorte qu’il soit plus encourageant et aidant.

Rappelez-vous que si vous voulez vraiment vous motiver, l’amour est plus puissant que la peur.

L'auteur : Neuropsychologue de formation, Annick Havard pratique la méditation depuis une vingtaine d'année. Elle exerce actuellement en tant que psychologue et consultante formatrice dans les domaines du bien-être et de l’amélioration de la qualité de vie au travail. Plus d’infos sur annickhavard.com.

Envie d'aller plus loin ? Pour faciliter la mise en application des exercices d’auto-compassion et en approfondir les effets, familiarisez-vous avec les outils de pleine conscience et pratiquez des exercices concrets présentés dans 3 vidéos gratuites « se débarrasser du stress en 3 étapes ».

Articles du thème Développement personnel
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte
Magazine
FemininBio - Le Mag

OUI !
J'aime FemininBio !

Je m'abonne !