Psycho

Burn-out: savoir se protéger quand on aide les autres

Publié le 25 août 2017
© Pixabay

Médecins, infirmiers, psychologues... de nombreux métiers d'aide à la personne sont difficiles émotionnellement et psychologiquement. Comment s'armer pour continuer à aider les autres sans se blesser personnellement ?

Marlène, médecin, est face à une petite fille en pleurs. Elle sait qu’il y a des risques de complications suite à cette intervention chirurgicale. Les larmes lui montent aux yeux, elle se sent submergée par la peine qu’elle ressent. Elle souffre de la souffrance de sa patiente. Elle fait bonne figure en effectuant son travail mais lorsqu’elle sort de la chambre, elle s’effondre en larmes dans son bureau. Marlène se retrouve elle-même en détresse empathique. Elle ressent ici une résonnance affective qui s’amplifie et la paralyse. A terme, pour se protéger, cela risque de déboucher davantage sur un comportement d’évitement que sur une attitude altruiste.

Des études ont mis en exergue que 60% du personnel soignant américain (1/3 affecté au point de devoir interrompre momentanément son activité) sont touchés par le burnout. En France, toutes les études concordent : quel que soit le métier exercé (généraliste, interne, hospitalier, infirmière, sage-femme...), le taux de burn-out approche, voire dépasse les 40% parmi les professionnels de santé. Ceci prédit des troubles de l’humeur et des problèmes de santé. Dans 1 cas sur 2, cela s’accompagne d’une dépression et cela augmente le taux d’erreurs médicales, participe à la négligence des soins.

La perception de la souffrance (plus que la gravité de la maladie des patients ou que le temps passé au travail) est la source principale de symptômes dépressifs chez les soignants.
Cela s’explique sur un plan physiologique puisqu’il a été démontré que les aires cérébrales de la douleur ou de la détresse sont également activées chez les soignants face à la souffrance d’autrui.

C’est pourquoi prendre soin de soi pour mieux prendre soin des autres est indispensable. Si vous travaillez dans une profession soignante (et cela concerne aussi les aidants familiaux), vous avez besoin de recharger vos batteries afin de disposer de l’énergie suffisante pour donner aux autres.

Donnez-vous la permission de répondre à vos propres besoins, en reconnaissant que cela améliorera non seulement votre qualité de vie, mais aussi votre capacité à être là pour ceux qui dépendent de vous. Par exemple, vous pouvez écouter de la musique relaxante, suivre un cours de yoga, sortir avec un ami pour une soirée ou profiter d’une séance de massage.
Mais parfois notre temps est limité et nous ne pouvons pas prendre soin de nous autant que nous le souhaiterions : par exemple, les activités évoquées précédemment ne peuvent être pratiquées lorsque nous travaillons et pendant que nous pratiquons la relation d’aide.

Ainsi, il est important de s’engager également dans le prendre « soin de soi » sur son lieu de travail. Lorsque vous vous sentez stressée ou submergée par une personne dont vous prenez soin, vous pouvez essayer de vous adresser des mots apaisants (par exemple, «je sais que c’est difficile en ce moment, et c’est vraiment naturel que tu te sentes tellement stressé. Je suis là pour toi. »). Sinon, vous pouvez essayer d’utiliser un contact physique apaisant ou la rupture de l’auto-compassion (vous isoler pendant quelques minutes et pratiquer les exercices exposés lors des précédents articles). Cela vous permettra de garder votre cœur ouvert et de vous aider à vous soigner, à vous nourrir en même temps que vous prenez soin et que vous réconfortez les autres.

En conclusion, 3 attitudes fondamentales peuvent vous aider à mieux vous protéger face à la souffrance de l’autre :
•    Vous considérer avec bienveillance
•    Reconnaître votre humanité
•    Pratiquer la pleine conscience 

L'auteur : Neuropsychologue de formation, Annick Havard pratique la méditation depuis une vingtaine d'année. Elle exerce actuellement en tant que psychologue et consultante formatrice dans les domaines du bien-être et de l’amélioration de la qualité de vie au travail. Plus d’infos sur annickhavard.com.

Envie d'aller plus loin ? Pour faciliter la mise en application des exercices d’auto-compassion et en approfondir les effets, familiarisez-vous avec les outils de pleine conscience et pratiquez des exercices concrets présentés dans 3 vidéos gratuites « se débarrasser du stress en 3 étapes ».

Articles du thème Développement personnel
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte