Endométriose

Comment bien vivre sa sexualité quand on est atteinte d'endométriose

Publié le 8 octobre 2019 - Mis à jour le 9 octobre 2019
Depuis 2016, Marie-Rose Galès tient le blog Endométriose mon amour et donne des conférences. Elle poursuit la sensibilisation avec la sortie, en 2019, d'Endo & sexo : avoir une sexualité épanouie avec une endométriose son premier livre.
Les douleurs provoquées par un rapport, appelées dyspareunie, empêchent d'accéder au plaisir.
Les douleurs provoquées par un rapport, appelées dyspareunie, empêchent d'accéder au plaisir.
© shotbylana

Les douleurs intenses provoquées par l'endométriose, maladie gynécologique qui se caractérise par la présence de cellules de l'endomètre en dehors de l’utérus, peuvent être un véritable frein pour vivre une sexualité épanouie. Déjà très complexe à l'origine, la notion de plaisir féminin connait de plus en plus de problématiques.

Ah le plaisir féminin... Vaste sujet qui passionne autant qu'il intrigue. La légende raconte effectivement, que le plaisir féminin serait plus complexe que celui de l'homme. Alors beaucoup se penchent sur le sujet pour tenter de résoudre ce mystère, comme s'il s'agissait de l'énigme du Sphinx.

La complexité du plaisir féminin, un concept moderne

La conception de plaisir féminin n'a pas toujours été celle-ci. Pendant des millénaires, nous étions persuadés que le plaisir féminin était indispensable à la fécondation. On l'entretenait en préconisant des massages de la vulve, la masturbation était ainsi encouragée chez les adolescentes au Moyen-Age. Loin d'être oubliée, notre vulve, dont notre clitoris, étaient bichonnés ! Eh patatras, on découvre un jour que l'ovulation se produit tous les mois, quoiqu'il advienne. L'orgasme féminin devient alors inutile !

>> A lire sur FemininBio Sexualité épanouie : se connecter à son féminin sacré

Peu de temps après, un deuxième drame se produit : Freud. Des médecins avant lui avaient dénoncé le caractère lubrique des femmes, qui ont du désir même enceintes, alors que les autres femelles mammifères n'en n'ont qu'en période de chaleur. Mais Freud décrète que la sexualité féminine est exclusivement psychique et que le clitoris ne sert à rien. En un siècle on passe de "les femmes ont tout le temps envie !" à "au moins 80% des femmes sont frigides."

Bilan de l'opération, il a quelque mois, le Gang du clito lançait sa campagne d'information en placardant des affiches de clitoris et la plupart des passants n'avaient pas la moindre idée de ce que c'était. Pas facile dans ces conditions d'être une femme en harmonie avec son plaisir sexuel. Qu'en est-il avec l'endométriose, dont l'un des symptômes les plus courants consiste en des douleurs lors des rapports ?

L'impact de l'endométriose sur la vie sexuelle

Les douleurs pendant les rapports sexuels, aussi appelées dyspareunies, constituent le troisième symptôme le plus courant. On en parle cependant peu car le plaisir féminin reste un sujet tabou dans notre société.

Avant même de pouvoir accéder au plaisir, il faut d'abord ressentir du désir. Or cela peut vite devenir difficile entre les traitements hormonaux qui jouent sur la libido, de même que les douleurs quotidiennes ou les violences gynécologiques.

>> A lire sur FemininBio Endométriose : quel impact sur le couple ?

Le nœud du problème reste que les douleurs provoquées par un rapport empêchent d'accéder au plaisir. En effet, l'endométriose entraîne généralement des douleurs dans le bas ventre, lors de la pénétration et/ou après l'orgasme. Il existe différentes causes, mais le plus souvent, nous retrouvons les lésions sur les ligaments utéro-sacrés, ainsi que les adhérences.

Se réconcilier avec le plaisir

En fonction des points d'impact sur notre libido qui nous concernent, il faudra alors chercher des solutions adaptées, comme par exemple traiter les douleurs neuropathiques pour ne plus souffrir quotidiennement.

Il est aussi important de se réconcilier avec son corps, de se rappeler qu'il n'est pas uniquement source de douleurs. Pour cela nous pouvons pratiquer des massages tout en douceur. Là aussi, il faudra apporter une solution adaptée à chaque problème, sachant qu'il existe souvent un panel de solutions en fonction de l'avancée de la maladie. Par exemple, pour assouplir les adhérences, une femme atteinte d'endométriose peut faire du yoga ou faire des séances d'ostéopathie.

>>A lire sur FemininBio Endométriose et douleurs de règles : les postures de yoga qui soulagent

Dans tous les cas, il n'existe pas une solution miracle mais plusieurs astuces à mettre en place en fonction des besoins de chacune. Car rappelons-le, il y a autant d'endométrioses que d'endométriosiques. Il est donc important de constituer un programme sur mesure qui traitera le problème point par point.

Marie-Rose Gales est l'auteure d'Endo & Sexo paru aux éditions Josette Lyon.

 

Abonnez-vous à FemininBio en version papier/pdf ou achetez notre dernier numéro en kiosque ou en magasin bio !

Articles du thème Vie de couple
Envie de réagir ? Je prends la parole
Réaction à l'article
Par alida.lemont le 14 octobre 2019 à 16h18
j’ai demandé à Amangnon d’intervenir pour un retour affectif.J'a

J’ai vu pas mal de témoignages sur le retour affectif sur les sites, ce qui m’a incité à contacter un professionnel en l'occurrence le Grand Maître Comlan Amangnon. Je me suis donc lancée et il y a quelques jours, j’ai demandé à Amangnon d’intervenir pour un retour affectif.J'avoue que je n'ai pas été déçu car il a su comblé mes attentes.Grâce à son intervention tout va bien dans mon couple.Je le recommande à toute personne se retrouvant dans les mêmes difficultés ou pour tout autre problème.Je vous laisse ses coordonnées:

E-mail: contact.maitreamangnon@yahoo.com

tel/whatsApp: +22997788791

Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte