Compléments alimentaires

Peau, stress, sport... Quels sont les compléments alimentaires à avoir toujours chez soi ?

Publié le 16 avril 2020 - Mis à jour le 17 avril 2020
Dermatologue, ancien Chef de Clinique en Endocrinologie-Nutrition, le docteur Paul Dupont est l'auteur de nombreux ouvrages en relation avec une approche scientifique et documentée de la Médecine Naturelle.
© Volodymyr Hryshchenko

La pléthore des compléments alimentaires sur le marché peut parfois nous perdre. Lesquels devons-nous choisir et surtout, pour quelles raisons ? Pour vous aider à faire un choix, voici une liste de compléments à prendre en cas de différents symptômes : fatigue, inconfort veineux, problème de peau...

Cet article est un publirédactionnel

Lorsque j’ai créé, il y a de cela une quarantaine d’années, le concept Oemine, je suis parti du principe que de nombreux problèmes de santé avaient pour origine une carence nutritionnelle en vitamines et en oligo-éléments ; et qu’il est bon, pour les prévenir, de faire des cures régulières de l’une ou l’autre de ces vitamines ou de ces oligo-éléments de manière ponctuelle et ciblée.

Dès le départ, les doses que nous avions choisi on toujours correspondu à ce qui est, aujourd’hui encore, autorisé. Car il est clair que l’on n’a pas besoin de se supplémenter au-delà des doses quotidiennes recommandées.

Quels compléments alimentaires mettre dans sa trousse à pharmacie ?

Partant de ce principe, je pense qu’un certain nombre de compléments alimentaires – à condition qu’ils soient naturels - devraient faire partie de la « trousse à pharmacie ». Un certain nombre sont d’ailleurs à base de plantes dont les vertus ont traditionnellement été reconnues. Ils peuvent être consommés lorsqu’on présente les signes de carence qui leur correspondent, ou bien en fonction de conditions extérieures telles que le stress, la pollution, l’exposition solaire. Voici donc quelques compléments qui à mon avis sont indispensables.

  • Les vitamines pour la vision
    Lorsque le rayonnement solaire augmente, la rétine doit être régénérée. Elle a besoin pour cela de vitamine A, notamment sous la forme de bêta-carotène naturel. La lutéine est également indispensable car c’est le pigment majeur de la macula. Pour répondre à ces besoins, on peut faire des cures régulières de Oemine A (carotte, myrtille) pour l’ensemble de la rétine alterné avec Oemine vision (lutéine de tagette).
     
  • Les vitamines pour la peau
    Lorsqu’on s’expose au soleil, la mélanine qui est le pigment de la peau doit être régénérée. On a alors besoin des vitamines A et C. Ce sont les vitamines que l’on retrouve dans Oemine Solaire (carotte, cynorrhodon, acérola). On peut en prendre les jours d’exposition solaire, été comme hiver.
     
  • Pour le confort veineux
    Il existe différentes plantes utiles lorsqu’on a tendance à avoir les jambes lourdes. Elles sont regroupées dans Oemine Veine, qui est utile de juin à septembre en cures régulières.
     
  • En période de stress
    Tout le monde connaît l’effet du magnésium sur la régulation du système nerveux, sur la mémoire, sur la concentration. Toutes ces fonctions sont sollicitées par le stress. Il est alors utile de faire des cures de magnésium et de vitamine B. On peut conseiller la prise de Oemine Magnégerm B6 (magnésium marin, germe de sarrasin) quand on se sent stressé.
     
  • Lors de l’activité physique
    On a besoin de reconstituer les réserves énergétiques, et l’on peut conseiller dans ce cas Oemine Spiruline 1000. C’est un concentré de spiruline biologique en comprimés de 1 gramme, apportant à la fois des protéines et des vitamines nécessaires à l’effort musculaire.
    Les sportifs peuvent en prendre et l’associer à Oemine Krill  1000 Superba Boost, une variété spéciale d’huile de krill concentrée en phospholipides. Ces gélules sont conseillées le jour de l’activité sportive.
     
  • Pour le tonus, l’état général et le bien-être 
    Dans ce domaine, on pense aussitôt aux oméga-3. Mais bien mieux que les huiles de poisson, il y a l’huile de krill ! J’ai fait connaître ce produit en Europe il y a une quinzaine d’années : personne alors ne savait les vertus antioxydantes de cette huile extraordinaire. Aujourd’hui, diverses marques s’en sont emparées et la vendent, sans garantie de son origine... Or, et c’est important, il faut veiller à ce qu’elle soit pure, et extraite selon un procédé qui maintienne intactes ses capacités antioxydantes. Je recommande donc une capsule de Oemine Krill.
     
  • Surveiller son statut martial
    Sous ce terme il faut entendre : êtes-vous carencés en fer ? Les signes de carence associent chute des cheveux, ongles cassants, fatigue physique et morale, essoufflement et déprime. Vous avez alors à votre disposition un complément alimentaire à base de fer bien toléré, associé à de la levure et de la spiruline : Oemine Fer. La dose recommandée en cas de carence étant d’au moins 2 comprimés par jour. On peut s’assurer de l’efficacité de la supplémentation par la surveillance de la ferritine, qui est le reflet du fer disponible dans l’organisme pour les globules rouges et les muscles.

Cette liste n’est bien sûr pas exhaustive, et pour en savoir plus le mieux serait d’apprendre à connaître les signes de carence, ainsi que la liste des pathologies dans lesquelles une complémentation peut s’avérer utile.

Vous pouvez vous rendre sur le site Oemine pour trouver les compléments alimentaires mentionnés et consulter le Dr Dupont pour en connaitre la posologie.
Egalement, pour en savoir plus, vous pouvez prendre connaissance de deux livres du Docteur Paul Dupont, l’un consacré aux vitamines, et l’autre aux oligo-éléments. Vous y trouverez les tables de composition des aliments pour vous permettre de choisir ceux qu’il vous faut.

 

Articles du dossier Allô docteur ?
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte
Magazine
FemininBio - Le Mag

OUI !
J'aime FemininBio !

Je m'abonne !