Santé

Homéopathie, phytothérapie, aromathérapie : nos alternatives aux médicaments dangereux pour soigner le rhume

Publié le 15 novembre 2017
Journaliste, prof de yoga pour enfants, heureuse néo-Auvergnate, folle de balades zen, de grandes tablées et de soirées entre filles.
Certains médicaments contre le rhume peuvent être dangereux
Certains médicaments contre le rhume peuvent être dangereux

Alors que 60 millions de Consommateurs vient, une fois de plus, de mettre en garde contre de nombreux médicaments vendus sans ordonnance pour lutter contre le rhume, nous avons consulté un spécialiste des alternatives à l'allopathie pour venir à bout des maux de l'hiver.

Actifed Rhume, Dolirhume, Nurofen Rhume et RhinAdvil... Ces références, les plus connues et les plus vendues en pharmacie, sont quelques-uns des 62 médicaments jugés dangereux par 60 millions de consommateurs qui en a étudié la composition. Le constat du magazine, dans son hors-série "Se soigner sans ordonnance », est sans appel : 45% des médicaments présentent "un mauvais rapport efficacité/tolérance". Les médicaments contre le rhume sont d'ailleurs les plus mauvais élèves. Il existe heureusement des alternatives intéressantes à ces traitements qui mélangent souvent plusieurs actifs tels que la pseudoéfédrine, le paracétamol ou encore la chlorphénamine. Jean-Luc Gaillard, spécialiste en médecine naturelle (homéopathie, phytothérapie) à la Pharmacie Homéopathie Centrale (Paris XVIe)x, nous délivre ses conseils pour un rhume efficacement soigné, sans risque d'effets secondaires nocifs. Premier conseil de bon sens pour limiter la propagation des virus : aérer les pièces de vie et les chambres régulièrement. L'air frais est un allié contre les virus qui ne doivent pas stagner à l'intérieur. Côté gestes incontournables, on n'oublie pas de s'hydrater de se laver le nez à l'aide de serum physiologique.

A lire sur FemininBio : Comment purifier l'air de sa maison ?

Les meilleures plantes pour soigner un rhume 
Nez qui coule, mal de gorge, de tête et fébrilité ? Le rhume ne vous a pas épargné. Pour vous débarrasser au plus vite de ces symptômes, optez pour un mélange de teintures-mères Echinacée-Ginseng, associé à une tisane à base de bouillon blanc (indiqué contre la toux) et d'églantier. Pour dégager les sinus, pensez à l'inhalation d'huile essentielle d'Eucalyptus globulus. 

Les meilleures plantes contre les maux de gorge
Pour une action locale contre le mal de gorge, on dilue 10 gouttes de Calendula ou de Phytolacca en teinture-mère dans un demi-verre d'eau chaude. Une tisane à base de Mauve, de Cassis et de Plantain lancéolé calmera aussi l'irritation. On pense également à la formule dédiée d'huiles essentielles Aroma Nez-Gorge

A lire sur FemininBio : Se soigner naturellement : les indispensables par temps froid

La combinaison homéopathie-aromathérapie pour lutter contre la grippe
Pour lutter contre les symptômes de la grippe sans recourir au traditionnel paracétamol, on associe un traitement homéopathique à base d'Influenzinum, de Thymuline et de gouttes Lehning L52
Contre la toux, on privilégie un mélange à base d'Eucalyptus et de Marrube blanc, auquel on ajoute de la Guimauve, de l’Origan et du Plantain lancéolé (en cas de toux spasmodique). Pour booster l'immunité avant même l'entrée dans la saison froide, on opte pour l'Echinacée angustifolia ou Echnicéa purpurea. Utilisée en cure, sous forme de teinture-mère ou de gélules, cette plante permet de lutter efficacement contre la propagation des agents infectieux. 

A lire sur FemininBio : 60 millions de consommateurs dresse la liste des spray antibactériens dangereux

En traitement de fond et pour éviter les récidives du rhume au cours de l'hiver
Les plantes dites adaptogènes permettent d’augmenter les capacités naturelles du corps à réagir au stress causé à l’organisme. Parmi les plus efficaces en traitement de fond et en prévention des récidives des maladies de l’hiver, on opte pour l'Echinacée, le Ginseng et l'Eleuthérocoque en teinture-mère ou EPS (extrait de plante standardisé). "Elles font des miracles à raison de 50 gouttes, trois fois par jour", précise Jean-Luc Gaillard qui ajoute que, "tout au long de l'hiver, on peut y associer une tisane de thym". 
B
ien entendu, la prévention passe aussi par l'alimentation voire la complémentation : on cherche à optimiser sa consommation de vitamine C (avec Acérola PHC par exemple, qui est particulièrement bien assimilé par l'organisme), l'ail, l'oignon, sans oublier la gelée royale.

A lire sur Femininbio : Les vertus et bienfaits de l'ail et de l'oignon

Booster l'immunité et limiter la propagation des agents infectieux
L'Extrait de Pépin de Pamplemousse et l'Argent comme oligo-éléments sont de redoutables agents anti-infectieux. Pour booster l'immunité et en prévention on pense à l'Echinacéa angustifolia à l'Echinacéa purpurea. Le Cuivre, associé à la vitamine C, est lui particulièrement indiqué en cas d’état grippal.

Contre-indications et précautions d'emploi
D'une manière générale, on évitera absolument de recourir à l'aromathérapie durant la grossesse et chez les enfants de moins de 6 ans. 
Les traitements homéopathiques cités peuvent être administrés au cours de la grossesse et chez le jeune enfant. 
Pour un traitement parfaitement adapté à vos symptômes et à votre condition, demandez toujours l'avis de votre pharmacien ou de votre médecin. Bien entendu, en cas de terrain allergique, de faiblesse pulmonaire, etc, consultez sans attendre votre médecin. 

Articles du thème Bien-être au naturel
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte