Hormones

Régulez votre thyroïde grâce à l'iode

Publié le 20 mai 2019 - Mis à jour le 23 mai 2019
Dermatologue, ancien Chef de Clinique en Endocrinologie-Nutrition, le docteur Paul Dupont est l'auteur de nombreux ouvrages en relation avec une approche scientifique et documentée de la Médecine Naturelle.
Compléments alimentaires pour réguler la thyroïde
Compléments alimentaires pour réguler la thyroïde
© I yunmai on Unsplash

Le dérèglement de la thyroïde donne lieu à de nombreux symptômes tels que la prise de poids, l'insomnie, la baisse de la libido ou encore la dépression. Pour atténuer ces troubles, optez pour des solutions naturelles à base d'iode.

Publirédactionnel

La thyroïde est l’une des glandes endocrines la plus sollicitée du fait de notre mode de vie actuel. Les personnes hyper émotives sont les plus souvent sujettes à son dérèglement. La vie stressante, les peurs et les inquiétudes, les chocs émotionnels peuvent rapidement l’épuiser, surtout si l’on manque d’iode.

La thyroïde nous adapte aux stress. Elle maintient la température normale du corps et gère notre métabolisme tout en favorisant les fonctions cérébrales.

Comment aider la thyroïde à fonctionner ? 

La cause principale des troubles de la thyroïde est la carence en iode. L’ensemble de la population mondiale est concernée. Les végétariens sont également plus touchés par cette carence. Lorsque la thyroïde manque d’iode, une hormone de l’hypophyse, la TSH, augmente, et cela traduit l’hypothyroïdie. Et cela peut alors favoriser l’apparition de nodules et de kystes.

Le rôle de l’iode

L’iode est véhiculé dans les tissus par les hormones de la thyroïde. Et il est indispensable à la vie.  Mais même les personnes qui prennent des hormones thyroïdiennes devraient également se supplémenter en iode naturel. L’iode sert en effet à tous les tissus de l’organisme, notamment le système nerveux.
De toute manière, même quand on prend des hormones, il est rare que la thyroïde soit totalement au repos : ainsi le fait d’apporter de l’iode d’origine naturelle permet de limiter les doses d’hormones substitutives de synthèse.

Quel iode choisir ?

Il faut prendre de l’iode contenu dans des produits naturels tels que les algues, à la condition que la quantité d’iode contenu dans ces algues ne dépasse pas les valeurs quotidiennes recommandées qui sont de 150 microgramme. Seul l’iode organique que l’on trouve dans les produits naturels est utilisable par la thyroïde.

D’ autres oligo-éléments pour la thyroïde.

D’autres oligo-éléments interviennent aussi dans la thyroïde, notamment le manganèse et le sélénium. Le sélénium permet la transformation périphérique de la forme inactive des hormones thyroïdiennes (T4) en forme active (T3 libre). Autrement dit, il permet de libérer l’iode dans les tissus qui en ont besoin pour leur métabolisme. Le manganèse favorise l’incorporation de l’iode au sein de la thyroïde.
La thyroïde : quels sont les signes qui orientent vers une hypothyroïdie.
Lorsque la thyroïde manque d’iode et fonctionne de manière insuffisante, on observe les signes suivants : frilosité, difficulté à se concentrer, besoin de dormir, peau sèche, constipation, mauvaise adaptation au stress.

La thyroïde : exemple de compléments alimentaires utiles.

Si l’on ressent des troubles précédemment cités et que l’on a une baisse de la fonction de la thyroïde : qu’on se sent fatigué, qu’on a des difficultés à se concentrer ou que l’on est frileux (tout ceci pouvant être rattaché à une baisse de la fonction de la thyroïde) on peut faire une cure de :
Oemine Iode Algue, 2 gélules tous les matins pendant 3 mois.
Avec
Oemine Sélénium, 2 gélules 10 jours par mois
et
Oemine Manganèse Cassis, 10 jours par mois.

Articles du thème Bien-être au naturel
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte