Partenaire
Inspirer, Faire du bien

Dossier spécial spiruline


le 24 janvier 2011
Micro algue bleue très nutritive, la spiruline est une parfaite alliée pour assurer un bon équilibre alimentaire et renforcer le système immunitaire au quotidien. Décryptage de ce petit miracle végétal par notre experte naturopathe, Joëlle Le Guehennec, auteur de La spiruline, aux éditions Terre d'hommes.

Partenaire

proteine vegetale

La spiruline, c'est quoi ?
Parmi les tous premiers végétaux apparus à la surface de la Terre - il y a plus de 3 milliards d'années - la spiruline fut l'un des précurseurs du phénomène de la photosynthèse. La libération importante d'oxygène qui en résulta permit la transformation radicale de notre planète, avec l'apparition d'une véritable atmosphère favorable à la vie. Ainsi, cette minuscule algue bleue a joué un rôle déterminant dans la mise en place des mécanismes biologiques qui aboutirent à l'émergence des végétaux supérieurs puis à la vie animale.

Aujourd’hui, la spiruline est de plus en plus reconnue pour ses remarquables propriétés nutritionnelles. Aliment apportant force et équilibre, sa haute teneur en éléments nutritifs essentiels en fait un complément privilégié dans l'apport alimentaire quotidien afin d’assurer un bon équilibre naturel de l’organisme.

Elle permet tout à la fois de :

 

  • Nettoyer l’organisme en favorisant les processus naturels de nettoyage de l’organisme

 

  • Combler les carences
  • Renforcer la résistance et stimuler les défenses naturelles du corps


Comment agit-elle sur notre système immunitaire ?
Notre système immunitaire a pour fonction de reconnaître ce qui appartient à l’organisme et ce qui lui est étranger : virus, bactéries, parasites, cellules cancéreuses, certaines particules ou molécules « étrangères »…

Le dérèglement du système immunitaire peut-être dû à de nombreux facteurs, parmi lesquels le stress, générateur de phénomènes inflammatoires, le manque de sommeil, qui diminue l’action des cellules chargées de détruire les cellules reconnues comme étrangères (virus et cellules cancéreuses), une pratique sportive trop intensive, qui active prématurément le vieillissement de l’organisme, une digestion perturbée, qui déséquilibre la flore intestinale et génère inflammations chroniques et accumulation des toxines... L’immunité est encore sensible à l’accumulation permanente de métaux lourds, inspirés dans l’atmosphère (pollution), inoculés (vaccins) ou ingérés (alimentation, amalgames dentaires au mercure, produits de chimiothérapie,…) qui bloquent la production d’énergie dans les cellules et la capacité de réparation enzymatique de l’ADN lui-même.

La spiruline devient une redoutable alliée pour stimuler les défenses naturelles du corps : elle calme l’inflammation, combat le stress oxydatif, nettoie l’organisme des métaux lourds, assainit les intestins, régénère la flore intestinale, soutient le foie qui traite les déchets des substances chimiques, les reins qui gèrent la toxicité de certains médicaments, améliore la qualité du sommeil  et réduit la fatigue en apportant les éléments qui redonnent du tonus…
Et puis elle permet directement de réduire la production virale, et donc la réplication de certains virus sans pour autant toucher les cellules humaines. Elle agit en fait en empêchant la pénétration du virus dans la cellule. Celui-ci est arrêté, ne provoquant pas d’infection et ne pouvant se répliquer. Les défenses immunitaires peuvent alors l’éliminer.


Comment consommer la spiruline ?
La spiruline se présente commercialement sous plusieurs formes : poudre, microgranules, brindilles, comprimés de spiruline compressée, gélules. Certains modes de séchage industriels réduisent fortement la valeur nutritionnelle du produit ; il convient donc de privilégier les spirulines dont le mode de séchage doux à basse température, préserve sa richesse en nutriments.
En gélules et en comprimés elle est plus facile à prendre si le goût déplait. En brindilles ou en microgranules elle est facile à incorporer dans l’alimentation dés le plus jeune âge, et a l’avantage de ne pas se confondre à un médicament, mais bien rester un aliment de complémentation.

En cure de prévention, vous pouvez prendre de 2 à 3g par jour pour un adulte, 1g pour les enfants, pendant des périodes de 3 semaines en début et fin d’hiver par exemple, ou avant des examens,…mais rien ne s’oppose à ce qu’on la prenne sur des périodes plus longues, voire en permanence.
En période de fatigue, de stress plus intense, de difficultés psychoaffectives, etc. il est possible d’augmenter un peu la dose et de prendre 3 à 5g par jour, à moduler en fonction de ses ressentis.
En cas de pathologies, la spiruline est une alliée de choix en complément d’un rééquilibrage alimentaire et du traitement médical conseillé par votre médecin. Vous pouvez alors sans problème augmenter la dose en prenant 5 à 10g pour un adulte, 3 à 5g pour un enfant.

Ces quantités sont données à titre indicatif. L’action de la spiruline dépend beaucoup de la qualité de sa production et certaines personnes réagiront plus vite avec le soutien de la spiruline alors que d’autres auront besoin de doses plus importantes. La spiruline ne présente de toute manière aucun risque de surdosage.

On consomme en général la spiruline en plusieurs fois au moment des repas. Chez certaines personnes, la prendre le soir est trop stimulant, dans ce cas il vaut mieux éviter de la consommer après 16h. Il est conseillée de la mélanger à un jus de fruit ou de légumes, dont la vitamine C potentialisera les effets et de toujours bien s’hydrater tout au long de la journée pour permettre une bonne évacuation des déchets de l’organisme.

Du nouveau né à la personne âgée, du sportif à la femme enceinte, tout le monde peut consommer de la spiruline et profiter de ses bienfaits.

La spiruline est destinée à tous ceux qui désirent contribuer à l'équilibre de leur organisme et à l'amélioration de leur alimentation, en y intégrant un élément de haute valeur biologique et nutritionnelle.
La spiruline est un aliment et en aucun cas un médicament qu’elle ne peut remplacer. Toute personne souffrant de pathologies importantes doit demander l’avis de son médecin

Contre-indications
La spiruline est contre-indiquée pour les personnes atteintes de phénylcétonurie qui ne peuvent métaboliser la phénylalanine, acide aminé contenu dans la spiruline ; et, en raison de son fort apport en fer, pour les personnes atteintes d’hémochromatose, maladie génétique caractérisée par une hyper-absorption du fer par l'intestin entraînant son accumulation dans l'organisme
De plus, il convient d’être attentif si l’on prend un traitement anticoagulant ou si l’on est sous insuline. Dans ces deux cas, il est conseillé d’en parler avec son médecin.


La spiruline dans notre assiette
Consommée telle quelle, mélangée à du sucré comme du salé : du miel, de la compote, diluée dans un jus de fruit, ou bien saupoudrée sur des crudités, de la soupe de légumes, sur des tomates, mixée avec de l'avocat…, la spiruline peut-être intégrée dans toutes les recettes habituelles. Cependant une suggestion pour commencer : pour masquer son goût particulier, intégrez-là à des plats épicés. Puis, par la suite, saupoudrez-là sur les salades ou les légumes verts, en petites quantités tout d’abord ; ou bien, ajoutez-en une cuillère à café dans le shaker avec des fruits et/ou des légumes. Evitez de l’incorporer à des plats chauds durant la cuisson, la plupart de ses bienfaits s’évanouissant avec la chaleur. Ajoutez-là seulement avant de servir.

 

 

  • Petit déjeuner express : un repas complet, parfaitement équilibré
    Pour 1 personne, mettez dans un blender : 1 banane (qui masque remarquablement le goût d’algue), 20cl de jus de pomme, 15cl de lait d’amande ou de noisette, 1 cuillère à café de spiruline, 1 goutte d’huile essentielle d’orange ou de citron. Mixez le tout et dégustez.

 

 

 

  • Des biscuits de régime : un coupe faim naturel et riche en nutriments essentiels
    Mélangez 1 belle cuillère à soupe de spiruline avec 2 cuillères à soupe de purée d’amandes complètes sans sucre ajouté, 1 cuillère à soupe de son d’avoine, 1 cuillère à soupe de maïzena et 1 œuf.
    Déposez la pâte en petits tas sur une plaque garnie de papier sulfurisé, et enfourner dans un four très doux (50°, th 2) jusqu’à ce que les biscuits soient bien secs.
     

 

  • Une crème d’avocat à la spiruline pour l’apéritif
    Mixez 1 avocat bien mûr avec le jus d’un demi citron, un petit oignon blanc finement haché, une tomate, une pincée de piment d’Espelette et 2 cuillères à café de spiruline. Mettez au frais avant de servir avec des tortillas

    Retrouvez les recettes végétariennes et gourmandes de Mlle Pigut et tous les bons plans pour passer simplement en mode "végé" dans notre magazine Hors Série végétarien sur iPad.


Contact
Joëlle Le Guehennec est naturopathe et praticienne en aromathérapie
Auteur de La spruline (éditions Terre d’hommes)
Consultations sur rendez-vous à Boulogne-Billancourt
www.lapenichejaume.com
06 07 40 45 79

Joëlle Le Guehennec
Partenaire

Vous aimerez peut-être

Coups de cœur

Chaque semaine, des partages conscients et inspirants dans votre boîte mail.

Inscrivez-vous gratuitement !

Partenaire