Partenaire
Inspirer, Faire du bien

Mariage vert : le buffet bio


le 15 décembre 2011
Une question cruciale : quel sera le menu de votre mariage ? Pas d'agapes sans amap ! Nos réponses pour régaler vos convives, avec ou sans traiteur bio.

Partenaire

Le traiteur bio
Certains lieux de réception proposent leur traiteur. C'est souvent un gage de sérénité car celui-ci connait les lieux, vous n'avez plus qu'à choisir le menu. En revanche ils sont rarement bio donc à vous de voir si il peut s'adapter à vos exigences. Sinon, lancez-vous en quête de votre traiteur bio au moins 8 mois avant le jour J. Les critères de choix : la situation géographique (achetez local !) et la réputation.
Découvrez notre sélection de traiteurs bio


Si vous ne trouvez pas de traiteur bio dans votre région, privilégiez les artisans locaux : traiteur ou restaurateur, qui utilisent des produits frais et seraient d'accord pour se lancer dans un repas de mariage bio.

Pré-sélectionnez deux traiteurs et prenez rendez-vous. Demandez à voir leurs réalisations pour juger de la présentation et si possible de les goûter. Etablissez ensemble un menu qu'il vous devisera.

Notre conseil : lisez bien les devis et posez-vous les questions suivantes :

  • Le prix est-il raisonnable ? Comptez en moyenne 70 € par convive pour la prestation du traiteur.
  • Le menu correspond-il à votre demande, les boissons sont-elles comprises et sinon y-a-t-il un droit de bouchon ? Quel est le matériel fourni ?
  • Que comprend le service : personnel présent, horaires, prix des heures supplémentaires, nettoyage ?
  • Y a-t-il une assurance casse et vol ?

Ensuite sélectionnez le traiteur de votre choix et acceptez de verser des arrhes (de 20 à 50 % du montant total) mais ne réglez le solde qu’après la prestation.

N'oubliez pas de demander à votre traiteur de proscrire la vaisselle jetable non biodégradable et de trier ses déchets.


Repas bio home made
Vous préférez vous lancer dans un repas fait maison ? Une solution économique, conviviale mais aussi beaucoup plus risquée. Cela demande quelques dons de cuisinière, un grand sens de l'organisation et une grande implication des proches avant, pendant et près la réception : courses, cuisine, service, nettoyage... C'est aussi cela qui crée une ambiance chaleureuse et des souvenirs.

Quelques conseils :

  • Commandez vos fruits et légumes aux producteurs locaux.
  • Faites des essais longtemps à l'avance pour affiner les recettes et les quantités.
  • Préférez les buffets froids ou les plats qui peuvent être réchauffés sans fin. Maîtriser la cuisson d'un plat pendant son mariage reste une gageure.
  • Ne négligez pas la présentation des plats, c'est aussi important que ce qu'il y a dedans.


Nos suggestions de menu et boissons bio


Le dilemnme : dîner assis ou buffet
A noter : contrairement à ce qu'on pourrait croire le service est souvent plus simple à table que debout et cela ne vous coûtera pas plus cher :

  • pour un dîner assis, il faut compter un serveur pour vingt personnes,
  • pour un buffet : un serveur pour trente personnes. Il y a plus de gaspillage et ce n’est pas toujours très agréable de faire la queue pour se servir et de n’être jamais ensemble à table. A éviter si vous êtes plus d’une centaine.
  • pour un cocktail dînatoire : un serveur pour quarante personnes. Alternative au buffet, il s’agit de faire durer le vin d’honneur, les invités restent debout et des serveurs passent leur proposer une trentaine de pièces salées et sucrées. C’est convivial mais fatigant pour les invités âgés et les femmes enceintes.


Notre conseil : choisissez une solution intermédiaire :

  1. le cocktail apéritif debout (prévoir 15 à 20 pièces salées par personne) qui servira d'entrée,
  2. le plat principal et le fromage servis à table,
  3. un buffet de desserts et de boissons chaudes.

Un bon compromis car le repas assis n’est pas trop long.


La version originale : le pique-nique !
Cela implique une météo très favorable et un grand jardin. Mais quoi de mieux pour un mariage vert ? On peut, dans ce cas, imaginer de faire un déjeuner plutôt qu’un dîner.

Notre conseil : quelle que soit la solution choisie, ne passez pas à table trop tard et évitez les dîners qui s’éternisent car les invités ont dû mal à retrouver de l’énergie pour danser !



Revenir au sommaire du Dossier Mariage vert

marie de Foucault

Partenaire

Vous aimerez peut-être

Coups de cœur

Chaque semaine, des partages conscients et inspirants dans votre boîte mail.

Inscrivez-vous gratuitement !

Partenaire