Partenaire
Inspirer, Faire du bien

Chamanisme

Le chamanisme au féminin, un chemin pour apprendre à s'aimer et se réaliser

accoucher de soi
"La vie conspire à notre réalisation et à l’épanouissement de notre être, cette part sacrée en nous."
Audrey Fella
Audrey Fella
le 31 octobre 2020
Le chamanisme au féminin rencontre un grand succès aujourd’hui. Alliant la guérison à l’initiation, il invite chacune à naître à soi pour se relier plus harmonieusement à l’humanité et à la Terre mère, et participer à leur évolution commune. À travers ces quelques lignes voici ce qu'Audrey Fella souhaite partager avec vous.
Partenaire

Cet article a été publié dans le magazine #30 septembre-octobre 2020


>> Pour retrouver la liste des points de vente, c'est ici

 

 

J’ai grandi dans une société où les femmes peuvent faire des études, travailler, se marier, avoir des enfants, jouir de tous les droits, mais où l’on ne m’a pas expliqué ce qu’était mon féminin. Le féminin est intérieur: il ne concerne pas que les femmes, mais aussi les hommes, qui peuvent s’ouvrir à lui. 

Lors de mon enquête parmi les femmes chamanes, j’ai fait cette expérience du féminin: j’ai plongé dans mon intériorité et le silence profond; j’ai patienté et écouté ce qu’avait à me dire ma petite voix. Pas celle qui m’est inculqué du dehors, avec ses devoirs et ses obligations, mais la mienne, intime et personnelle, qui m’ouvrait un champ de conscience plus grand. Ainsi ai-je fait l’expérience d’être.

À partir de là, j’ai commencé à me transformer petit à petit. J’ai pris le temps d’observer mes sensations, mes émotions, mes pensées et mes comportements. J’ai commencé à affronter mes peurs et à soigner mes blessures.
Grâce à leurs divers rituels et cérémonies, j’ai commencé à sentir avant de penser. J’ai intégré une nouvelle manière d’être basée sur le corps plutôt que le mental, l’intuition plutôt que la raison. Ce qui m’a permis d’agir plus justement. De me relier plus harmonieusement aux autres et à mon environnement naturel. 

Les femmes chamanes sont des sortes de sages-femmes : elles nous voient avec amour et nous «accouchent». Elles nous aident à devenir nous-mêmes et à retrouver notre «pouvoir» de guérison et de création, au sens de «capacité à», et non de «pouvoir sur». Elles nous éclairent sur notre chemin et nous donnent l’énergie pour le créer en accord avec notre être véritable. 

>> A lire sur FemininBio Besoin de reconnaissance : s'en détacher grâce au chamanisme

La vie conspire à notre réalisation et à l’épanouissement de notre être, cette part sacrée en nous. Elle nous invite sans cesse à mourir et à renaître. À approcher son mystère en acceptant qu’il ne peut être percé. Sur ce chemin, nous avons la possibilité de nous transformer, en convertissant nos fragilités en forces, en faisant fleurir nos blessures et, par-dessus tout, en apprenant à nous aimer.

" La vie conspire à notre réalisation "

Aussi est-ce un grand «Oui» qui nous est demandé, un «Oui» inconditionnel à tout ce qui est et ce qui vient. Un enthousiasme, un élan pour nous conduire vers notre maternité spirituelle, qui consiste à nous ouvrir à ce qui est plus grand que nous, puis à traverser nos ombres pour mettre au monde notre lumière. Cette renaissance a le pouvoir de nous rendre plus libres et plus aimantes, et de régénérer le monde.

Notre chroniqueuse 

Audrey Fella est auteure de Femmes chamanes, paru chez Mama éditions, et journaliste spécialisée dans le fait religieux et spirituel. Ses recherches portent sur les femmes et le sacré.

 

 

Abonnez-vous à FemininBio en version papier/pdf ou achetez notre dernier numéro en kiosque ou en magasin bio !

Partenaire

Vous aimerez peut-être

Coups de cœur

Chaque semaine, des partages conscients et inspirants dans votre boîte mail.

Inscrivez-vous gratuitement !

Partenaire