Éco-activité

Loisirs : 4 éco-activités à faire avec sa tribu

Publié le 21 juillet 2019
"Découvrir d’autres leviers d’action, de nouvelles opportunités d’être encore mieux alignées avec nos valeurs"
"Découvrir d’autres leviers d’action, de nouvelles opportunités d’être encore mieux alignées avec nos valeurs"
© Y. Briere

Embarquez vos valeurs en vacances avec vous ! Voici une petite liste d’activités au contact de la nature, ecofriendly, ludiques et originales, à réaliser en famille et entre amis.

 

Retrouvez cet article dans le magazine FemininBio #23 juin-juillet 2019
>> Pour retrouver la liste des points de vente, c'est ici

Dormir dans une cabane perchée sur un arbre, c’est fait. Séjourner à la ferme, aussi. Cette année, on veut plus que des week-ends et des vacances au vert. Au-delà du côté plaisir inaltérable, on vise à donner du sens à ces moments privilégiés, à joindre l’utile à l’agréable.

Lorsqu’on a conscience de l’urgence écologique, chaque jour qui se lève est une raison d’agir. Au quotidien, on trie ses déchets, on réalise du compost, on achète d’occasion, on fait ses courses au marché, on est inscrit dans une AMAP, on utilise du shampooing solide... Bref, on fait ce qu’on peut avec le temps qu’on a.

Ah, le temps. C’est précisément ce qui nous manque pour découvrir d’autres leviers d’action, de nouvelles opportunités d’être encore mieux alignées avec nos valeurs. Et si on profitait de notre temps-libre, justement, pour les créer, ces opportunités ?

Les finalités sont variées : en apprendre plus sur l’écosystème auquel on appartient, sensibiliser joyeusement les jeunes et les moins jeunes à sa protection, ou encore stimuler notre créativité afin d’y participer activement… il y en a pour toutes les ambitions. Voici une petite sélection par thème.

Amoureux de la terre : apprendre à jardiner en permaculture

L’objectif : être capable de produire une nourriture saine sans avoir recours aux pesticides et aux engrais chimiques. Cultiver son jardin en permaculture consiste à reproduire les mécanismes naturels de la nature, de façon à préserver et à améliorer la fertilité de la terre, en favorisant le développement des micro-organismes qui en sont à l’origine.

Il s’agit de recréer un écosystème autonome : les déchets de certains végétaux constituent la nourriture des autres, le positionnement de certaines plantes côte à côte assure leur protection, les herbes sauvages sont les bienvenues, car elles abritent les insectes régulateurs... En somme, chaque élément a son rôle à jouer.

À lire sur FemininBio : Permaculture & agroécologie

L’activité : de plus en plus de fermes agroécologiques proposent des initiations au jardinage en permaculture, accessibles à tous, petits comme grands. Au programme : apprendre à faire un potager en lasagnes, découvrir la culture sur butte et l’intérêt du paillage, réaliser ses propres semences, comprendre le rôle de chaque être-vivant, etc.

Le terme de permaculture ne se restreint d’ailleurs pas à l’agriculture, il s’agit d’une façon de vivre globale dans un écosystème durable, autonome et résilient. Ainsi, dans certains éco-lieux,on apprend à fabriquer des habitats bioclimatiques ou encore à produire sa propre énergie renouvelable.

Exemples : le centre agro-écologique des Amanins dans la Drôme, l’éco-centre Alosnys en Saône-et-Loire, la ferme Valdieu dans l’Orne, l’éco-centre Trégor en Bretagne.

Randonneurs curieux : s'initier à la cueillette sauvage

L’objectif : savoir reconnaître, cueillir et utiliser les plantes sauvages qui nous entourent. Certaines sont comestibles, d’autres médicinales... La cueillette sauvage nous apprend à redécouvrir la nature ainsi qu’à retrouver des connaissances ancestrales et à renouer avec notre passé de chasseur-cueilleur. Toujours dans l’objectif d’aller vers plus d’autonomie, il est question d’apprendre à cuisiner et à se soigner avec ce qui se trouve dans son jardin ou qu’on peut ramasser en balade.

L’activité : partout en France, des randonnées "cueillette" sont proposées par des spécialistes, convenant à tous les âges. Les enfants se prêtent vite au jeu de l’observation et de la reconnaissance visuelle et sensorielle des végétaux. Certaines balades peuvent même être accompagnées d’ateliers cuisine et de dégustation des plantes sauvages.

Exemples : Nature Comestible, dans l’Hérault, Charlotte aux Plantes, dans la Drôme, Glaneurs de nature, dans les Pyrénées ariégeoises, Le Chemin De La Nature, organisateur d’événements sur le thème des plantes sauvages comestibles et médicinales, en région parisienne, Guy Lalière, dans toute la France.

À lire sur FemininBio : Ferme de Gally, la cueillette

Bricoleurs créatifs : fabriquer des hôtels à insectes

L’objectif : offrir un abri à ces êtres vivants qui souffrent de l’urbanisation et de la coutume des pelouses tondus à ras. Les insectes ont besoin d’endroits pour se reposer, se protéger du mauvais temps ou encore se reproduire. Ces constructions peuvent s’avérer très utiles près des potagers, lorsqu’elles sont conçues pour accueillir des insectes pollinisateurs ou ceux qui luttent contre les parasites du jardin, comme les coccinelles ou les chrysopes (deux prédateurs des pucerons). L’hôtel à insectes a aussi un grand intérêt pédagogique : il encourage l’observation.

L’activité : fabriquer des habitats écologiques destinés aux petites bêtes à partir de matériaux récupérés, en suivant des tutoriels ou les explications d’un animateur. Ces réalisations, qui mettent à l’honneur la créativité et les travaux manuels ont leur place autant au jardin que sur le balcon. Ainsi, on trouve de plus en plus d’ateliers proposés en ville.

À lire sur FemininBio : Abeilles, 5 gestes simples pour les protéger

Exemples : le "tiers lieu de loisirs" la REcyclerie à Paris, le Naturoptère, dans le Vaucluse, la Cité des Paysages, en Meurthe-et-Moselle. 

Éco-aventuriers : stage d'immersion et d'autonomie en forêt

L’objectif : apprendre à vivre dans un environnement entièrement naturel en répondant à nos besoins vitaux tout en respectant l’environnement. Il s’agit de comprendre et de s’adapter à cet écosystème généralement peu connu, pouvant paraître au premier abord hostile à l’homme, afin d’accéder aux incroyables richesses qu’il renferme.

L’activité : découvrir les espèces animales et végétales de la forêt, ainsi que les relations qu’elles entretiennent, les techniques du "bushcraft" (l’art de vivre dans les bois), l'orientation en forêt, se nourrir avec les plantes endémiques, rendre de l’eau potable, créer et entretenir un feu, se soigner, etc. Une version "moderne" du scoutisme, pour les plus grands.

Exemples : Horizon permaculture, en Indre-et-Loire, l’École de vie dans la Nature, en Picardie, Sylvacima, dans le Vercors, Éveil et Nature, pour un atelier court en duo avec son enfant de 2 à 6 ans.

À lire sur FemininBio : Sylvothérapie, un câlin aux arbres pour votre bien-être

Et aussi…

Les séjours dans les écovillages, le Wwoofing en famille ou entre amis, le plogging (jogging-ramassage de déchets), l'observation d'oiseaux avec l'appli Birdlab, les ateliers de teinture végétale, etc. On trouve également beaucoup d’activités adaptées aux familles sur les sites web des parcs naturels. Enfin, concernant l’hébergement et la restauration, le label Clef Verte certifie les gîtes écologiques ainsi que les maisons d’hôtes écoresponsables, et l’application The Place to Bio recense un très grand nombre de restaurants bio et engagés.

Abonnez-vous à FemininBio en version papier/pdf ou achetez notre dernier numéro en kiosque ou en magasin bio !

Articles du thème Culture green
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte