Evasion

Idée de week-end: le Jura dans tous ses états

Publié le 6 mai 2017
Vue d'Arbois, dans le Jura
Vue d'Arbois, dans le Jura
© Pixabay

Virgule naturelle le long de la frontière franco-suisse, les montagnes du Jura offrent en toute saison la possibilité de goûter à un tourisme nature et gourmand, sans modération. Suivez le guide !

En à peine deux heures de TGV, on quitte le tumulte de la capitale pour les massifs montagneux du Jura. Calculez votre coup pour arriver à l'heure de l'apéritif, vous êtes en pleine région de la « fée verte », surnom mélodieux... de l'absinthe. Verre à liqueur, cuillère percée, sucre et eau de source au goutte-à-goutte, c'est encore ainsi qu'on la déguste malgré un siècle de prohibition.

Mélange de plantes vantée à l'origine pour ses – prétendues - vertus pharmaceutiques (troubles digestifs, règles douloureuses, jaunisse...), la « fée verte » va vite acquérir une sulfureuse réputation, accusée de rendre fou ceux qui succombait à son addiction. Depuis la fin des années 1980, l'absinthe, enfin réhabilité, se décline désormais en cuisine.

A la découverte de la fée verte
A l'hôtel restaurant L'atelier de Donat, à Malbuisson, village au bord du lac de Saint Point, la chef qui sévit aux fourneaux marie la délicieuse amertume de la fée aux compositions sucrées salées et la mitonne en dessert dans un soufflé glacé à tomber. Plus sportivement, les randonneurs pourront chercher sa trace sur les sentiers alentours. Dans ce territoire entre le Val-de-Travers en Suisse et Pontarlier le berceau français de l'absinthe, la « fée verte » rôde toujours le long d'un itinéraire d'une cinquantaine de kilomètres, qui relie l'ensemble des sites culturels et historiques dédiés à la liqueur : distilleries, champs de culture, séchoir, activités de contrebande, musées tout en traversant les magnifiques paysages des montagnes. (plus d'informations : www.routedelabsinthe.com).

Au son des clarines
Au printemps, après un hiver tout entier tourné vers les sports de glisse (voir ci-dessous), la nature qui renaît est un émerveillement. Bientôt, dans les estives retentiront les sons des clarines, ces lourdes cloche en bronze que les vaches montbéliardes portent autour du cou. Au village de Labergement Sainte-Marie, l'atelier Obertino poursuit avec passion l'activité de l'entreprise familiale de fonderie commencée il y a près de deux siècles. Une vitrine, un four, une chaleur digne de l'enfer de Dante. Ici le temps semble s'être arrêté au XIXe siècle et donne la mesure du savoir-faire des artisans qui oeuvrent à la fabrication des lourdes cloches.


Quelques unes des cloches fabriquées à Labergement Sainte-Marie - Photo : Véronique Lopez

Le comté, l'or du Jura
Reines des prairies, les montbéliardes sont bichonnées à raison. Leur lait donne le fameux comté, l'or du Jura. Bastion de ce trésor, le Fort Saint-Antoine abrite quelque 60 000 meules de Comté Marcel Petite, l'un des grands noms de l'affinage du Comté. Fruit de la solidarité des hommes, de leur résistance contre l'uniformisation des goûts, ces fromages affolent les papilles. Claude Querry, responsable du site, fait visiter durant des heures ce fort extraordinaire. L'homme parle du comté avec passion avec son vocabulaire choisi est celui digne d'un œnologue évoquant les bons crus. Le comté peut être lactique, végétal, fruité, épicé, torréfié ou animal. Après la visite, on ne dégustera plus jamais un comté comme avant...


Le comté abrité au Fort Saint-Antoine - Photo : Véronique Lopez

Un patrimoine grandeur nature
Les amoureux de la nature feront un détour intéressé par la Maison de la réserve du lac de Rémoray. Consacrée à la faune et la flore locales, la zone de 330 hectares est classée depuis 1980 et comprend marais, forêt, lac, cor d'eau, gravière ou tourbière boisé, pâturage et prairies de fauche. Interdit au public, ce sanctuaire naturel se dévoile grâce à la maison de la nature créée en 2000. Le visiteur peut y découvrir l'hermine, le grand tétras, le lynx (il en reste une centaine dans le massif du Jura) et bien d'autres espèces animaux et végétales. A la fois scientifiques, ludiques et pédagogiques, les salles d'exposition font comprendre à tous, petits et grands, l'urgente nécessité à préserver les beautés naturelles du patrimoine jurassien.

Informations pratiques sur la destination Jura sur : www.montagnes-du-jura.fr

A NOTER - LE JURA EN HIVER
Idéal pour les familles en recherche du côté nature, les stations jurassiennes proposent le plaisir de la glisse sans le stress de la cohue. Au pied du Mont d'Or, le domaine de Métabief qui culmine à 1420 mètres d'altitude propose 40 km de pistes en continu pour pratiquer ski de fond ou alpin, mais aussi raquette, luge ou traîneau à chiens. De quoi se faire plaisir avec un enneigement abondant qui n'a rien à envier à sa voisine alpine. Chaque année, le petit village de Chaux-Neuve accueille fin janvier la coupe du monde de combiné nordique (ski de fond et saut à ski), un moment unique à ne pas manquer pour découvrir au cœur d'un petit village français les plus grands champions internationaux de la discipline.

 

Articles du thème Tourisme vert
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte