Télévision

Arrêtés anti-pesticides et riverains en colère, l'enquête d'Envoyé Spécial sur France 2

Publié le 23 octobre 2019
Des maires de tous bords politiques multiplient les arrêtés anti-pesticides, au nom du principe de précaution.
Des maires de tous bords politiques multiplient les arrêtés anti-pesticides, au nom du principe de précaution.
© Dietmar Reichle

Pour ce nouveau numéro d'Envoyé Spécial, Elise Lucet s'intéresse au conflit qui oppose agriculteurs et riverains au sujet de l'épandage. A l'annonce de futurs arrêtés anti-pesticides, les journalistes Pierre Monégier et Virginie Vilar ont voulu connaitre l'avis des premiers concernés. Reportage inédit jeudi 24 octobre sur France 2.

Faut-il interdire les pesticides chimiques à proximité des habitations ? Agriculteurs, riverains, élus, la question divise dans de nombreuses villes et villages. Des maires de tous bords politiques multiplient les arrêtés anti pesticides, au nom du principe de précaution. Ils disent vouloir protéger la santé de leurs administrés dont certains sont convaincus que ces produits les rendent malades.

>> A lire sur FemininBio Perturbateurs endocriniens : comment les éviter ?

Mais qu’en pensent les agriculteurs pointés du doigt ? Peuvent-ils encore travailler avec de telles restrictions ?

A la rencontre de Thomas Blot, agriculteur

Agriculteur dans la Sarthe depuis treize ans, Thomas est passionné par son activité. "Le sens du métier, c'est de nourrir les gens". Sa parcelle jouxte un chemin souvent emprunté par les riverains, et l'agriculteur a déjà surpris des marcheurs tenir des propos blessants. "On m'a insulté d'assassin. Ca prend au moral".

Alors qu'il était entrain de pulvériser, Thomas s'est fait agresser l'an dernier par un cycliste. "Il a attrapé les cailloux du chemin et me les a jeté. Être pris à parti physiquement, c'est dur." Pour un salaire de 300 € par mois, cette tension permanente est devenue trop compliquée pour l'agriculteur. L'été dernier, il a abandonné sa profession pour devenir artisan metallier. Un changement de situation symptomatique de la crise que connaissent les agriculteurs.

Un reportage de Pierre Monégier et Virginie Vilar

> Diffusion jeudi 24 octobre à 21h05 sur France 2

Abonnez-vous à FemininBio en version papier / pdf ou achetez notre dernier numéro en kiosque ou en magasin bio !

Articles du thème Télévision
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte