La Miss Bio 2019

Sonia Delepierre "revenons à un mode de culture à l'unisson avec la nature"

Publié le 13 mai 2019
En partenariat avec la marque SO BiO'étic®, FemininBio organise depuis 2010 l'élection d'une femme engagée au mode de vie sain et durable. Les 3 gagnantes de l'élection reçoivent une enveloppe globale de 10.000 € qu’elles reverseront aux associations environnementales de leur choix.
"Il est grand temps de réveiller les consciences"
"Il est grand temps de réveiller les consciences"
© DR

Sonia est engagée auprès de l'association Leforest Environnement qui lutte contre la pollution des sols. Grâce au concours de La Miss Bio 2019, elle souhaite faire connaître la permaculture au grand public. Voici son portrait.

Pourquoi vous êtes-vous présentée au concours la Miss Bio ?

Aujourd'hui, le compte à rebours à malheureusement déjà commencé, et ce, au niveau planétaire. Il est grand temps de réveiller les consciences. Si chacun y mettait du sien, aussi minime soit-il, le tout additionné donnerait un résultat, et ce résultat ne serait que bon pour la planète......et pour la santé de tous!

Pourquoi avoir choisi de soutenir cette association en particulier ?

Leforest environnement aborde des sujets très variés pour l'environnement, et contre tout ce qui peut lui nuire, contre tout ce qui cause du tort à l'homme et à sa santé. Par exemple, la THT, dont on sait les ravages que cela peut avoir sur la santé pour les personnes qui vivent à proximité contre les compteurs connectés (Linky etc...). Des personnes se voient imposer ces dispositifs, qu'ils le supportent ou non. Nous ne sommes plus libre et ne pouvons donc plus nous protéger de ces nuisances en cas de problème de santé, c'est inadmissible !

Quel projet financera la dotation de notre partenaire SO' BiO étic si vous êtes élue Miss Bio 2019 ?

Si je suis élue Miss bio 2019, nous souhaiterions aménager un site de permaculture pour revenir à une culture biologique plus saine qui reproduit le cycle de la nature. Les espèces sont multiples, indigènes, et peuvent interagir entre elles (ex: une plante peut protéger d'autres plantes d'une maladie, ou empêcher des mauvaises herbes de pousser etc...), bien-sûr insecticides, engrais, herbicides (glyphosate etc...) sont proscrits, et les surfaces sont optimisées, ainsi que l'utilisation de l'eau et du soleil. Le but étant de ne plus détruire les écosystèmes, vient s'ajouter un autre bénéfice sympathique, les jardins cultivés en permaculture demandent beaucoup moins de soins que les jardins traditionnels. L'écosystème est l'ensemble formé par un environnement homogène et les êtres y vivent en interrelation les uns avec les autres.

Au sein de cet aménagement, des ruches seront installées. Chaque ruche supplémentaire favorise la lutte contre la disparition des abeilles dont on sait le rôle important qu'elles jouent en pollinisant. Sans abeilles, on signerait la fin de l'humanité, car les cultures seraient insuffisantes pour nourrir tout le monde.....

>> Je vote pour Sonia et Leforest environnement et tente de gagner un lot SO'BIO'étic !

La permaculture, tout le monde en parle, mais personne ne sait de quoi il s'agit. Nous inviterons les particuliers, puis les agriculteurs, à découvrir sur le terrain ce petit coin de paradis où ils pourront découvrir cette magnifique biodiversité, et pourront apprendre gratuitement la permaculture. Cette transmission de savoir permettra d'étendre ce mode de culture plus sain et plus respectueux pour l'environnement.

Nous pourrions également  acquérir du matériel pour notre « repair café » qui a pour but de réparer les objets défectueux afin de limiter les déchets en leur donnant une seconde vie.

Quel message souhaitez-vous passer à nos lectrices ?

Aujourd'hui, il est plus que temps de revenir à des méthodes de cultures plus saines pour l'environnement afin de réduire la mortalité des insectes (abeilles, papillons etc....), pour préserver la santé des gens (selon le journal Le Monde, l'alimentation bio réduirait significativement les risques de cancers (25% de cancers en moins)), sans parler de Parkinson, Alzheimer etc..., mais aussi pour agir contre l'effet de serre. En effet, saviez-vous que les engrais chimiques émettent du protoxyde d'azote (N2O), un gaz à effet de serre 300 fois plus polluant que le CO2! Au total, ce gaz "N2O" contribue à 5 à 10 % du total des gaz à effet de serre total en France ! C'est considérable!
Je vous invite à soutenir ces projets pour un monde meilleur, de la nature à l'homme, revenons à un mode de culture à l'unisson avec la nature.

>> Je vote pour Sonia et Leforest environnement et tente de gagner un lot SO'BIO'étic !

Abonnez-vous à FemininBio en version papier / pdf ou achetez notre dernier numéro en kiosque ou en magasin bio !

 

Articles du dossier Miss Bio 2019
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte