Partenaire
Inspirer, Faire du bien

Parentalité

Aider nos enfants à bien manger, dans la confiance et la créativité

Faire aimer la nourriture aux enfants

Faire confiance à son enfant au moment du repas ça change tout ! Vous verrez que l'ambiance sera complètement différente.

Ron Lach/pexels
Eduquer autrement : la parentalité positive Eduquer autrement : la parentalité positive
Déborah Cohen-Tenoudji
Par Déborah Cohen-Tenoudji
le 05 novembre 2021

"Ma fille ne mange rien, mon fils mange des pâtes et des pizzas, je fais quoi ?" Pour de nombreux parents l'heure du repas et synonyme d'angoisse... En effet, de nombreux enfants font des crises, refusent systématiquement la nourriture proposée et cela nuit même à la dynamique familiale.


Partenaire

Dans cet article, je vous propose de prendre du recul et d'essayer des solutions concrètes afin de changer l'ambiance autour des repas.

1. Notre propre relation à la nourriture

Pour prendre du recul sur le sujet des soucis alimentaires de nos enfants, un petit tour vers nous-même s'impose. En effet, avez-vous déjà pris le temps de vous rappeler la relation que vous aviez avec la nourriture lorsque vous étiez enfant ou encore maintenant que vous êtes adulte ?

A lire aussi 6 recettes originales pour faire manger des légumes aux enfants

Parfois, de façon inconsciente, nous pouvons transmettre à nos enfants notre rapport compliqué avec la nourriture (grosses quantités, refuge dans le sucré, aucun appétit...).

A mon sens il est indispensable de dissocier notre histoire personnelle avec la nourriture de celle de nos enfants, ainsi, ils pourront repartir sur une base vierge de notre empreinte.

Afin de faire table rase face à nos propres habitudes alimentaires, essayons de ne pas donner notre sentiment, mais passer par un choix plus varié ou encore mieux, imaginer que notre enfant... est celui de la voisine ! Est-ce que nous viendrait à l'idée d'insister lourdement si ce dernier ne termine pas son assiette ? Non, on lui proposerait autre chose, de façon détendue.

Entraînez-vous, cela vous sera de plus en plus facile !

2. Pour que les enfants mangent : pas de rapport de force

Il y a plusieurs façons de forcer un enfant à manger, cela ne signifie pas nécessairement de l'inciter fortement à manger en aliment qu'il refuse, en le lui répétant.

Lorsqu'on menace de le punir ou qu'on le punit simplement, on crée des tensions au moment des repas. Mais, répétées, celles-ci vont non seulement venir parasiter le rapport entre l'enfant et son assiette mais aussi entre parent et enfant.

Dans tous les cas de figure, la punition ne résout aucun conflit, elle met fin à une situation qu'on ne maîtrise pas par le rapport de force.

A lire aussi Cuisiner en famille : 5 recettes à faire cet hiver

De même, lorsque nous sommes trop insistants, nous transmettons inconsciemment à notre enfant qu'il y a un souci à ce niveau-là. A l'inverse, si nous passons à autre chose, faisons diversion, prenons les choses à la légère voire avec humour, tout passe !

Le moment du repas est aussi une formidable occasion de rendre nos enfants autonomes !

En lui confiant une ou plusieurs taches à table, il se sent impliqué et il est moins enclin à se concentrer sur la soupe qu'il n'aime pas. L'autonomie permet à l'enfant de se sentir acteur de sa petite vie et il a l'impression d'avoir une marche de manoeuvre.

Se servir seul, servir les autres, mettre la table, préparer, débarrasser, sont autant de possibilités à essayer dès 2 ans !

Un enfant autonome est plus apte à se connaître, à savoir ce qui est bon pour lui et même à vous proposer une alternative à l'aliment qu'il n'aime pas trop.

A lire aussi Enfants végétariens : les parents témoignent sur leur nouvelle vie

Faire confiance à son enfant au moment du repas ça change tout ! Vous verrez que l'ambiance sera complètement différente. Après tout, on dit bien que la table est faite pour rassembler.

3. L'arme absolue : les solutions créatives !

Si rien de tout ce que je vous ai proposé ne marche, la créativité encore peut nous sauver, youpi ! Vous le savez sûrement mais les enfants adorent les idées amusantes. Pourquoi ne pas justement leur proposer des alternatives ou plutôt des moyens ludiques pour faire appel à leur envie ?

Quelques pistes :

- Utiliser des bâtons d'esquimaux sur lesquels on piquera des fruits ou légumes coupés, et hop une petite glace en un tour de main !

- Pour le riz, on peut utiliser une petite coupelle dans laquelle on aura tassé le riz, on retourne, et voilà une jolie montagne. A moins que ce ne soit un igloo ? A vous de voir !

- Les épices et autres graines sont de merveilleux décors à haut pouvoir gustatif ou nutritif.

- A l'aide d'un couteau pointu on pourra découper au milieu un oeuf dur, une tomate, une pomme en zigzag (cela nous rappellera les restaurants des années 80).

- L'enfant peut aussi réaliser lui-même de jolies assiettes pour lui et la famille, assaisonner à sa guise.

Vous l'avez compris, ceci est illimité ! Et si l'on invite en parallèle l'enfant à toucher, sentir, goûter les aliments lors de la préparation, il aura toutes les chances de développer un rapport positif avec les aliment.

Ainsi, vous ferez enfin de vos moments de repas, des moments détendus et de partage.

Notre experte

Déborah Cohen-Tenoudji

Déborah Cohen-Tenoudji est la créatrice du blog inspirationsmamans.com. Elle propose des programmes de coaching parental pour reprendre confiance en soi, avec ses enfants.

Partenaire

Vous aimerez peut-être

Coups de cœur

Chaque semaine, des partages conscients et inspirants dans votre boîte mail.

Inscrivez-vous gratuitement !

Partenaire