Partenaire
Inspirer, Faire du bien

Education

Comment aider son enfant à faire ses devoirs et à devenir autonome ?

Pédagogie : les écoles alternatives pour éduquer autrement son enfant

Moins vous serez présent.e lors des devoirs, plus votre enfant deviendra autonome.

Pixabay/ pexels
Déborah Cohen-Tenoudji
Par Déborah Cohen-Tenoudji
Publié le 26 juillet 2022

Pour beaucoup de parents, c'est un moment redouté : les devoirs. Quelque soit le niveau d'école de l'enfant, cet instant dédié à l'apprentissage peut parfois nous faire sentir démunis, surtout lorsque le/la petit.e refuse de s'y mettre. Voici sept conseils d'enseignante pour instaurer un cadre rassurant et permettre à votre enfant de devenir autonome dans cette tâche.


Partenaire

Qui a eu cette idée folle, un jour d'inventer les devoirs ? Dur, dur pour les enfants...et les parents aussi ! Dans cet article, je vous partage sept conseils d'enseignante afin que ce moment se passe avec le moins de tensions possible.

A lire aussi Troubles de l’apprentissage : et si on s’intéressait à l’alimentation ?

1. Il est préférable de choisir un endroit calme afin de permettre à chacun de se concentrer après l'excitation de fin de journée.

2. On peut très bien réviser une leçon allongé, ou par terre, au choix ! Cela peut même alléger les choses pour certains enfants, mais pour les devoirs écrits, il convient d'imposer une table afin de pouvoir s'appliquer.

3. L'enfant pourra, dès le CP, lire ses devoirs seul sans que les parents ne soient dans la pièce. On lui dira qu'on revient dans 5 minutes et qu'il peut commencer sans nous.

4. Ensuite on reviendra et on le félicitera d'avoir commencé seul. Le cas échéant, on l’aidera, bien sûr, en lui disant que demain ce serait bien qu’il commence seul.

5. Les enfants aiment avoir le choix, aussi il n'est pas utile de les forcer à commencer par tel ou tel devoir. En laissant choisir l'enfant par quoi il veut commencer, en lui demandant comment il va s’y prendre et en le laissant se débrouiller, on l'aidera à acquérir de l'autonomie.

6. Il est conseillé de limiter le temps en fonction de l'âge afin que cela ne ternisse pas toute la soirée et que l'enfant puisse aussi avoir le temps de souffler. On pourra revoir le week-end si des concepts n'ont pas été acquis.

7. Si les rapports sont difficiles avec l'un des deux parents, il vaut mieux échanger les rôles ou encore prendre une personne extérieure. Ceci préservera un lien de qualité avec votre enfant.

A lire aussi Comment faire aimer la nourriture aux enfants, dans la bienveillance

En résumé il faut essayer d'être le moins présent possible ! Cela bouscule toutes les habitudes mais c'est comme ça qu’on aide vraiment son enfant.

Les débuts sont difficiles mais si l'on s'y tient, l'enfant sera plus au contrôle dans son travail et l'ambiance s'en ressentira dans la maison. En outre, vous aurez plus de temps pour vous en soirée !

L'autrice

Déborah Cohen-Tenoudji

Déborah Cohen-Tenoudji est la créatrice du blog inspirationsmamans.com. Elle propose des programmes de coaching parental pour reprendre confiance en soi, avec ses enfants.
Son Instagram : @inspirationsmamans

Partenaire

Vous aimerez peut-être

Coups de cœur

Chaque semaine, des partages conscients et inspirants dans votre boîte mail.

Inscrivez-vous gratuitement !

Partenaire