Partenaire
Inspirer, Faire du bien

Top chrono : 4 semaines pour perdre une taille avant l’été !

Anne Ghesquière
Anne Ghesquière
le 15 juin 2012
Pas question de mettre sa santé en danger ou de finir mince et déprimée. Votre plan d’attaque minceur est facile, peu contraignant. Attention, il sort des sentiers battus et vous autonomise face à votre alimentation. Voici 8 règles d’or pour perdre les kilos superflus, garder une belle vitalité et un moral au top. Prête ? Suivez mon programme en 4 semaines top chrono !

Partenaire

La minceur avec l'index glycémique, c'est facile et c'est maintenant ! Découvrez notre magazine Hors Série "Mince avec l'IG, c'est facile" dispo en PDF ou sur iPad.

>> J'achète la version PDF du Hors-Série Minceur

>> J'achète le Hors-Série MINCEUR sur iPad

1- Je passe au jus d’herbe de blé (ou d’orge) tous les matins à jeun
Le jus d’herbe de blé ou d’orge (dont la composition est très proche) est perçu par certains comme une véritable « potion magique ». Actif et vivant, il est très riche en vitamines, minéraux, acides aminés et chlorophylle, il est décrit comme un nutriment exceptionnel et des plus complets pour l’organisme humain. Puissant détoxifiant du sang et des organes, il régénère l’organisme de manière spectaculaire. Ses enzymes aident à l’assimilation des nutriments et favorisent l’alcalinité du système digestif. Notre énergie et notre immunité sont boostées par ce super-aliment. A faire pousser soi même ou à acheter déshydraté. 

L’astuce : 5cl de jus d’herbe de blé frais = 5kg de légumes.

2- Je pratique la modération quantitative
Je mange à satiété mais je ne me ressers jamais ! C’est un peu excessif mais les personnes qui font une grève de la faim ne sont pas grosses. L’objectif n’est pas, bien entendu, de s’affamer mais de prendre conscience que globalement nous mangeons mal et beaucoup trop.

L’astuce : mieux vaut bien remplir une petite assiette que peu une grande assiette.

3- Je mastique et mange lentement
Pensez que le cerveau met 20 minutes à recevoir l’information de satiété donc mangez lentement et surtout mastiquez, mastiquez, mastiquez ! En mastiquant bien, on mange moins et surtout, on assimile mieux France Guillain précise « la mastication sert à analyser et à quantifier ce qui entre dans notre bouche. D'où l'importance de ne pas avaler trop vite ! Elle limite les quantités qui entrent, permet au corps d'assimiler mieux les nutriments et évite l'encrassement en favorisant l'expulsion. Pour que la digestion soit bonne et saine, le cerveau doit absolument être informé par la bouche de tout ce qui entre dans le système digestif, afin d'organiser la sécrétion des divers sucs digestifs et de préparer la dégradation des aliments pour assurer, ensuite, leur assimilation et l'expulsion des déchets et des surplus. »

L’astuce : je prépare mes repas moi-même.

4- Je pratique une mono-diète 2 fois par semaine
Deux fois par semaine le soir de préférence (ou soir et midi) on pratique une mono-diète pour aider le corps à se mettre au repos. Cela va soulager le système digestif et les organes dépuratifs. Le corps  va ainsi puiser dans ses réserves et déstocker les graisses en priorité. Faites cette mono-diète avec un aliment sain, bio et de saison et à volonté au niveau des quantités.

L’astuce : compote de pommes, cerises (diurétiques), carottes crues (digestives), riz complet. Pour plus d'info lire le livre Les cures de santé de Christopher Vasez et Johanna Brandt.

5- J’apprends à respirer et à faire une mini-pause ressourçante avant chaque repas
Avant le repas, je m’isole pendant quelques minutes et je respire à fond, calmement, par le ventre. Je prends conscience de mon corps et des émotions qui habitent en moi, sans les juger, en pleine conscience. Le fait de faire ce mini voyage en soi permet de faire une pause, de calmer notre bouillonnement intérieur et nos pulsions. Le repas qui s’en suit sera pris en conscience, sans contrôle, en accueillant les événements avec bienveillance.

L’astuce : lire le livre de Christophe André sur la méditation en pleine conscience, cela permet de lâcher prise et de se reconnecter avec son corps et ses émotions.

6- Je supprime radicalement les protéines animales le soir
Fini le poisson, les œufs ou même la charcuterie le soir. Le système digestif doit adopter l’adage du « diner de pauvre ». Même si le repas du soir doit rester joyeux dans la variété des aliments et la diversité des couleurs. La belle saison est là : gorgez-vous de tous ces bons légumes nouveaux pour vous faire des salades complètes comprenant 1 céréale (boulgour, quinoa, riz complet etc.), fruits secs, crudités, graines germées, tofu. Vous serez sainement rassasiée en ayant fait le plein d’énergie.

L’astuce : rajouter des graines sur vos salades comme les pépins de courges, chia, lin, sésame et les algues en paillettes.

7- Je supprime tous les laitages
Un effort sur les laitages va aider tout le système digestif à s’alléger, à mieux digérer. Le lait est mal supporté par nos organismes et fermente dans l’appareil digestif, favorisant ainsi la prolifération des bactéries. Le corps va donc se détoxiner petit à petit. Remplacer le lait par des amandes, au préalable trempées une nuit dans l’eau. 

L’astuce : si je craque, je privilégie les laitages de chèvre et de brebis

8- Je consomme des bonnes graisses
On nous fait croire que toutes les graisses sont mauvaises. Oui les « mauvaises » graisses sont… mauvaises : huiles de basse qualités, gras trans, graisses animales etc. mais nous avons néanmoins cruellement besoin des « bonnes » pour alimenter notre cerveau, par exemple, ou favoriser la bonne élimination de tous nos déchets. On trouve les bonnes graisses dans les fruits oléagineux, les avocats et il est indispensable de veiller à consommer au moins 3 à 4 cuillerées à soupe de bonnes huiles par jour. Assaisonnez vos salades, vos poissons, vos entrées, vos légumes ! Votre corps est malin, en lui donnant régulièrement des bonnes graisses fluides, il sera de moins en moins attiré par les mauvaises !

L’astuce : variez vos huiles de première pression à froid (et forcément bio) : vous mélangez huile d’olive, colza, pépin de courge, lin ou mieux pour une huile « multi huile » vendue en magasin bio.

Et si vous faites des écarts, ne culpabilisez pas au contraire, accueillez avec joie les plaisirs de la vie et optez pour des écarts « sains » comme du chocolat bio par exemple ou de délicieux sorbets bio. Miam ! Avant tout fuyez la nourriture industrielle et les produits raffinés !


Si comme moi vous aimez grignoter entre les repas, optez pour un thé vert bio (ou chicorée) en milieu de matinée et au gouter accompagné au choix : d’un fuit frais ou d’une poignée d’amandes et  occasionnellement d’une barre de céréales germées Germaline.


Pour les plus courageuses et les défricheuses vous pouvez passer le matin au Miam ô Fruit, trésor de santé, de minceur et de délice pour les papilles ;=) On peut même prendre 2 Miam par jour (matin et soir).

Astuce : imprimez ces 8 règles et collez-les sur votre réfrigérateur, elles feront partie intégrantes de votre quotidien. 

Partenaire

Vous aimerez peut-être

Coups de cœur

Chaque semaine, des partages conscients et inspirants dans votre boîte mail.

Inscrivez-vous gratuitement !

Partenaire