Partenaire
Inspirer, Faire du bien

Télévision

Rencontre avec les femmes qui luttent contre les violences conjugales, à 20h50 sur France 5

violences conjugales
Les violences conjugales sont encore, en 2020, la cause de la mort de nombreuses femmes.
Clémentine Serieys
Par Clémentine Serieys
le 24 novembre 2020
Depuis le 1er janvier 2020, 87 femmes sont mortes tuées par leur conjoint ou leur ex-conjoint, selon le collectif féministes Nous Toutes. Un chiffre qui ne cesse d'augmenter notamment depuis que les confinements que nous avons eu cette année ont été instaurés. L'équipe de "Ils font bouger les lignes" a rencontré des victimes de violences conjugales, qui ont décidé de ne pas se taire, mais qui ont surtout décidé de dédier leurs vies à combattre ces actes qui n'ont plus lieux d'être.

Partenaire

A l’occasion de la journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes, l’équipe de Ils font bouger les lignes est allée à la rencontre de femmes qui ont décidé de ne plus se taire. Alors que le nombre de victimes de violences conjugales a augmenté de 16% en 2019, l’amenant à 142 310 victimes, les femmes en payent très largement les frais : 126 000 de ces victimes sont des femmes.

Aussi, en 2019, les morts violentes au sein du couple ont concerné 173 victimes, dont 146 sont des femmes. En France, une femme meurt tous les trois jours sous les coups de son conjoint ou son ex-conjoint. Et combien sont-elles à encore vivre, mais dans la peur ? Une peur qui dicte leur vie, leurs faits et leurs gestes, leurs paroles. Une peur qui a pris les rênes de leurs vies et les retient prisonnières.

Cette peur est commune aux femmes qui vivent dans le foyer où elles ne sont pas en sécurité, aux femmes qui ont fui et ont peur d’être retrouvées par leur ex-conjoint, aux femmes qui se taisent, de peur de mourir. Il n’est pas facile de parler.

Olivier Delacroix est parti à la rencontre des familles de victimes et de survivantes. Car il en est aussi qui osent parler, qui osent se lever et ne plus accepter. Il en est qui guérissent, qui survivent. Il en est qui ont fait de leur histoire et de leur traumatisme leur cheval de bataille, pour s’en sortir et « faire bouger les lignes ».

Dans ce reportage, par exemple, Alison est une femme qui a subi les coups de son conjoint pendant 5 ans, sous les yeux de ses filles. Aujourd’hui, elle dirige son association de défense et d’écoute des victimes et organise des ateliers de sensibilisation pour les plus jeunes sur les violences conjugales.

Rencontre avec ces femmes fortes et vaillantes qui se battent contre la triste réalité, toujours saillante en 2020, des violences dans le couple.

> Diffusion de "Violences conjugales : la fin du silence" le mardi 24 novembre à 20h50 sur France 5 <

3919 : le numéro de téléphone pour les femmes victimes de violence. Gratuit et anonyme, ce numéro de téléphone est, en raison des circonstances exceptionnelles dues à l'épidémie du coronavirus et jusqu'à nouvel ordre, accessible de 9h à 19h du lundi au samedi.

 

Abonnez-vous à FemininBio en version papier/pdf ou achetez notre dernier numéro en kiosque ou en magasin bio !

Partenaire

Vous aimerez peut-être

Coups de cœur

Chaque semaine, des partages conscients et inspirants dans votre boîte mail.

Inscrivez-vous gratuitement !

Partenaire