Partenaire
Inspirer, Faire du bien

Couple

Célibataire confiné : se libérer d'une relation douloureuse et attirer la bonne personne, même à distance

Couple rencontre amoureuse homme femme
"Il est fondamental de comprendre que l’amour fait du bien et rend heureux. Si nous n’avons jamais été heureux en couple, nous pouvons en conclure que nous n’avons jamais vécu l’amour."
Matheus Ferrero/Unsplash
malade coronavirus bon geste DOSSIER COMPLET : Coronavirus et confinement
Audrey Etner
Audrey Etner
le 06 avril 2020
Tandis que les couples confinés cherchent à maintenir l’harmonie au sein de leur foyer, pour les célibataires c’est plus compliqué. Et si nous pouvions rencontrer l’amour même à distance, et ainsi semer les premières graines d’une future relation ? Nous avons posé la question à la lumineuse coach Eaden qui envoie valser tous nos préjugés sur la rencontre, la relation amoureuse et le couple.

Partenaire

Alors que pour certains le confinement est vécu comme un retour à soi, d’autres vivent difficilement le coup d’arrêt qu’il provoque dans leurs relations intimes. Passée la joie des plaisirs solitaires, il faut prendre son mal en patience avant de pouvoir faire de nouvelles rencontres. Et si c’était juste un état d’esprit ? Que se passerait-il si l’on ouvrait les possibilités en grand ? Nous avons posé ces questions à la coach Eaden, juste après avoir écouté son podcast "Comment trouver l'amour en période de confinement". 

FemininBio : Tu proposes de rencontrer l’amour pendant cette période, mais comment provoquer une rencontre sans sortir, et sans passer par un site de rencontres ?

Eaden : Nous pouvons en réalité rencontrer quelqu’un à chaque instant, car tout est une question d’ouverture sur les possibilités que l’on s’accorde. Nos chances ne sont pas réduites parce que nous sommes confinés, ni parce que les sites de rencontres ne sont pas “notre truc”. Prenons les réseaux sociaux par exemple. En commentant le post d’un ami, vous devenez visible aux yeux de ses amis, un peu comme s’il organisait un dîner chez lui. Nous pouvons alors interagir avec de nouvelles personnes par ce biais-là, avec en bonus la confiance d’avoir un ami commun. Au même titre, nous pouvons reprendre contact avec une ancienne relation qui n’a pas abouti car nous étions différents à l’époque. Les groupes Facebook (ou autre) autour de nos centres d’intérêts sont un autre moyen de se rapprocher de personnes qui partagent notre passion. La rencontre par un échange qui n’a pas pour but premier de plaire se fait plus spontanément.

>> Lire aussi sur FemininBio : Masturbation et confinement, redécouvrir le sexe en solitaire

Le temps de confinement éloigné pourrait également créer un sentiment de manque chez une personne qui ne s’était pas encore rendu compte de ses sentiments pour vous, et c’est peut-être le cas pour vous aussi. Il est important de faire également un travail sur soi afin de vivre pleinement l’amour par amour de soi, et non pour combler un manque en soi. On dégage une autre énergie, on devient attractif. L’important est de se donner la possibilité d’une rencontre, même dans ce contexte.

Dois-je apprendre à être bien avec moi pour pouvoir être bien en couple ?

On confond souvent “être bien toute seule” et “être bien avec soi”. Personnellement je ne comprends pas le concept d’apprendre à être bien toute seule si notre désir est d’être en couple. On devrait surtout apprendre à être bien à deux. Nombreux sont ceux qui n’ont jamais vécu seul, et sont pourtant très heureux en couple car leur nature est de s’accomplir à deux.

>> Lire aussi sur FemininBio : Faire durer mon couple pendant le confinement

Concernant le fait d’être bien avec soi, je dirais “attention”. Le couple répond à des modèles que nous avons enregistrés dans notre inconscient. Qu’ils nous rendent heureux ou non, si nous ne les vivons pas en conscience, nous les vivons à nos dépends. La question à se poser serait plutôt “être bien sur quel sujet ?”. Nous pouvons par exemple ne pas être à l’aise sur le sujet du voyage, sur le rapport au travail ou à l’argent, et que cela n’ait aucune influence sur notre couple. Selon moi, cette question culpabilise beaucoup trop de femmes, comme si on méritait l’amour seulement après avoir effectué un grand travail sur nous-même. Cela renforce la notion de mérite et de perfection que je rejette.

Est-ce que « Mieux vaut être seule que mal accompagnée » ?

Voilà un adage qui nous a pas rendu service ! Il nous prive tout simplement de vivre une relation merveilleuse en abandonnant l’idée d’être heureuse en couple, sous pretexte que certaines relations n’ont pas fonctionnées. Encore une fois, pourquoi préférer être seule, si notre souhait est d’être heureux en couple ? Remplaçons donc ce prêt-à-penser par “Mieux vaut vivre une relation qui fait du bien que de rester dans une relation qui nous fait mal”.

Avons-nous quelque part  « une âme soeur » qui nous correspond ?

Nous vivons la rencontre à laquelle nous croyons. Si nous pensons que l’âme soeur existe et que cette croyance nous remplie de joie alors allons-y ! Mais pensez-vous vraiment qu’une autorité supérieure se soit dite : certains vont être heureux, d’autres non ? Toi, tu vas souffrir toute ta vie de solitude et ne jamais ressentir l’amour d’un.e partenaire. Bien sûr que c’est absurde, car tout le monde peut être heureux. Cela s’apprend et démarre avec de la conscience et une décision.

Existe-t-il un moyen d’attirer la bonne personne à soi ?

La première chose est de visiter toutes nos croyances, tous nous conditionnements sur l’amour, le couple, le sexe, l’homme ou la femme selon attirance. Ils sont les fruits de notre éducation, de ce que nous nous faisons croire par le biais d’expériencse vécues ou observées. Ils peuvent aussi être issus de certaines mémoires familiales, de croyances collectives entendues et répétées ou de notre capacité à nous souhaiter d’être heureux - par là j’évoque l’amour que nous avons pour nous-même. Il est important aussi de ne pas se laisser berner par ses anciennes expériences ; de les laisser à leur place refléter nos anciennes croyances.

Une fois que nous avons fait le tour de ce que nous croyons vraiment, et non de ce que nous pensons croire ou vouloir, nous pouvons prendre notre responsabilité sur ce que nous avons vécu. Non pour nous culpabiliser, mais pour prendre la mesure de notre pouvoir créateur sur la relation aimante que nous désirons. Puisque tout vient de nous-même, nous pouvons décider délibérément de vivre autre chose.

Il est fondamental de comprendre que l’amour fait du bien et rend heureux. Si nous n’avons jamais été heureux en couple, nous pouvons en conclure que nous n’avons jamais vécu l’amour. Ce que nous avons expérimenté, ce sont uniquement des blessures issues de nos conditionnements. C’est le moment de nous séparer de nos croyances, celles qui nous apportent des relations douloureuses, pour choisir de vivre l’amour. Dès lors, au lieu faire une checklist du partenaire idéal, je propose de faire une liste des ressentis que nous souhaitons vivre au quotidien lorsque nous sommes en couple. Et pour nous “reprogrammer” il nous faut répéter plusieurs fois ce que nous décidons de vivre, en apprenant à notre cerveau le type d’émotions que nous désirons.

Comment “vibrer” les émotions que nous souhaitons ressentir en couple ? 

Je vous recommande de choisir par exemple, un moment dans votre journée où vous êtes vraiment bien. Un moment où vous vous sentez vous-même, en paix, en grâce totale, en liberté. Mémorisez cet instant en vous connectant à votre sensation tout en déclarant à voix haute (c’est mieux) « Voilà, c’est ce sentiment que je décide de vivre en couple ».
Répétez la programmation autant de fois que nécessaire, en choisissant des moments de rire, de complicité avec un ami… Bref, ce qui vous fait le plus de bien. Pensez bien à votre quotidien, à la façon dont vous aimez vivre. Vous attirerez alors la personne avec qui vivre cela en couple, celle qui a la même “vibration” que vous, car l’énergie de l’amour est beaucoup plus rapide en attraction que celle de la peur.

Les histoires d’amour finissent mal en général” dit la chanson des Rita Mitsuko. Doit-on forcément souffrir en amour ?

Seulement si vous en êtes persuadée ! Le propre de la croyance est de se confirmer par un événement extérieur. Donc ce qui fait souffrir, ce n’est pas l’amour, mais la confirmation de votre croyance. Imaginez maintenant que vous avez la croyance que l’amour élève, met en joie chaque jour de votre vie, que le quotidien est rempli de surprises, que vivrez-vous alors ? Rappelez-vous que ce qui fait souffrir, ce ne sont pas les événements en eux-mêmes, mais ce que vous vous racontez de vous concernant l'événement.

Comment sait-on qu’une relation est la bonne pour nous ? Quels sont les signes qui peuvent nous encourager à approfondir une relation, ou au contraire à la fuir ?

Dès lors que ce n’est pas fluide, que nous commençons à modifier notre comportement pour plaire à l’autre, que nous acceptons des choses qui ne nous font pas du bien, que nous justifions la qualité de la relation par son contexte etc, alors nous vivons un conditionnement, une croyance, une mémoire qui va finir par confirmer ce que nous croyons de l’amour, du couple, de la relation à l’autre. L’idée n’est pas tant de savoir si nous devons rester ou fuir, mais de décider de ressentir autre chose que ce que nous vivons. A partir de là, nous pouvons transformer totalement une relation que nous vivons, ou en attirer une autre alignée sur nos désirs.

Eaden (photo Philip Conrad)Eaden est Coach en développement personnel. On la surnomme la fée des temps modernes, parce qu’ elle aime tout transformer et perçoit le coaching comme un art qui transforme les rêves de ses clients, en réalité. Elle a créé la méthode "Pensée de M***" et intervient  tous les mois, pour du coaching en direct, sur Radio Medecine Douce, une émission de libre antenne.
Instagram : eadenr.coaching
Facebook : Coaching Eaden R.
Chaîne de Podcast  : La magie d’Eaden
Site internet : eadenr.com
Mail : eaden@eadenr.com

Partenaire

Vous aimerez peut-être

Coups de cœur

Chaque semaine, des partages conscients et inspirants dans votre boîte mail.

Inscrivez-vous gratuitement !

Partenaire