Partenaire
Inspirer, Faire du bien

Amour

Réconcilier cœur et corps, la clé de l'épanouissement du couple

"Toutes nos croyances, nos façons d'être ensemble semblaient moulées sur un canevas invisible."

Jonathan Borba/Pexels
Plonger en soi Sexe-plorer
Jean-Philippe Ruette
Par Jean-Philippe Ruette
le 06 août 2021

Depuis près d'une décennie, Jean-Philippe Ruette partage ses écrits sur internet avec une sensibilité des plus exacerbées. Combien de personnes ont été touchées par les témoignages conscients de Jean-Philippe sur ce que traversait sa compagne et leur histoire de couple ? Un livre est né de sa prose aussi fine que légère, aussi profonde que sensuelle.


Partenaire

Magazine FemininBio #35

Cet article a été publié dans le magazine #35 juillet-août 2021
>> Pour retrouver la liste des points de vente c'est ici

«À l’origine de cette histoire existe une JOIE pure et nue. Une délicieuse sensation de plénitude intérieure qui m’habite et me fait sourire quand je suis dans la bonne énergie pour écrire. J’aime à dire que cette JOIE – véritable vague de plaisir intérieur – existe sans raison, sans condition et sans contraire.» C’est ainsi que commence notre nouveau livre, Cœur et Sexe enfin réconciliés. Avec ma compagne, Julie, j’y raconte notre histoire de couple. Une histoire riche, pleine de joie, de transformations, mais aussi de traversées plus douloureuses… Une histoire qui a commencé par une frustration intense, celle de nous être perdus dans la routine du quotidien.

Au commencement, bien sûr, tout était facile

Le ciel était sans nuages, la passion brûlante, les cœurs et les corps étaient ouverts, nous faisions l’amour le plus souvent possible ! L’un et l’autre nous disions à qui voulait nous entendre : « Cette fois c’est bien LUI, c’est bien ELLE ! » Puis, sans crier gare, les premières disputes sont apparues et ce doute affreux qui s’installait de nouveau alors que nous le croyions disparu à jamais. Était-ce vraiment LA bonne personne ? Sans même nous en apercevoir nous avions commencé à refermer nos cœurs et nos corps à tel point qu’un jour nous nous sommes retrouvés complètement déconnectés l’un de l’autre sans comprendre vraiment ce qui s’était passé, sans connaître le chemin pour nous retrouver.

Est-ce que ça vous rappelle quelque chose ?

Probablement. Lorsque j’ai commencé à écrire sur mon blog (en 2013) je me suis aperçu que notre histoire touchait plein de couples et semblait se répéter à l’infini, tellement que nous avons commencé à l’appeler « le cas classique ».

Par bonheur, ce n’est pas une malédiction. Certes, la prise de conscience est douloureuse. D’une certaine façon elle nous oblige à regarder la situation en face et tout particulièrement la croyance qui nous laissait entrevoir une vie à deux facile où l’amour seul serait suffisant pour écarter tous les obstacles.

Pour moi la prise de conscience est arrivée comme un mur en pleine figure

Un jour, en revenant d’un voyage de ressourcement, elle m’annonce sans préambule que pour elle la sexualité « comme d’habitude » c’était terminé ! Elle préférait s’en passer plutôt que de « continuer à se faire secouer comme un sac de pommes de terre ! »

Je vous laisse imaginer les émotions que j’ai pu vivre alors : colère, tristesse, peur et cette sensation de ne pas être à la hauteur, de ne pas être suffisamment « homme ».

J’aurais pu faire comme mes grands-parents et me résigner à cette vie en demi-teinte. Après tout, n’était-il pas normal que la passion ne dure que quelques instants et qu’après il faille simplement serrer les dents et avancer « pour le meilleur et pour le pire » ? J’aurais pu aussi faire comme mes parents et me séparer pour trouver « LA bonne personne ». Mais je l’avais déjà fait une première fois et Julie aussi. Heureusement, nous avions tous les deux l’intuition qu’il devait exister autre chose que se résigner ou se séparer. Ensemble nous avons décidé de donner un second souffle à notre histoire et de trouver un chemin en avançant tout droit vers l’inconnu.

La suite est un chemin de transformation

Une traversée pour toucher du cœur tout ce qui s’était refermé, pour s’ouvrir de nouveau l’un à l’autre, non pas par la magie de la « Lune de miel », mais en prenant la route la moins fréquentée, celle qui demande des efforts, de la patience, celle qui offre une vraie connexion, celle qui ramène vers cette joie pure et nue, celle qui existe sans condition.

Comment passer de la frustration à la joie ?

Le plus difficile a été de sortir de nos têtes. En posant un regard honnête sur notre situation nous avons été étonnés de voir à quel point nous avions une idée préconçue de ce que devait être notre vie de couple. Toutes nos croyances, nos façons d’être ensemble semblaient moulées sur un canevas invisible, un modèle de couple « par défaut » hérité de nos parents, de la société en général.

La sexualité est un bon exemple pour parler de cet héritage, de ce conditionnement. Dans la « sexualité conventionnelle », celle qu’à peu près tout le monde pratique pour commencer, il y a une feuille de route assez précise : préliminaires fougueux, montée rapide de l’excitation sexuelle, pénétrations rapides et cadencées, crescendo d’excitation, explosion, puis redescente rapide de l’autre versant de la montagne.

Le problème avec cette approche est qu’elle devient rapidement routinière

La tension est omniprésente et il reste finalement bien peu de place pour vivre une réelle connexion en profondeur. Généralement ce sont les femmes qui s’en aperçoivent les premières. Leurs corps se ferment sans plus d’explication (exit la libido) et elles se retrouvent alors à vivre un douloureux conflit intérieur. D’un côté leur corps dit « NON ce n’est pas bon pour moi », et de l’autre leur tête (leur système de croyance) dit : « OUI, tu devrais aimer ça. » Il s’ensuit alors une sorte de plongée dans les abimes de la culpabilité… Combien de femmes se sentent « défectueuses » et pensent avoir un problème de libido ?

Quand j’ai commencé à ressentir cette fermeture en elle j’ai ressenti un mélange d’émotions et je me suis mis à faire beaucoup de suppositions dans ma tête pour tenter de trouver une explication. J’ai passé beaucoup de temps à croire qu’elle avait un problème, que je devais l’aider à se réparer. Puis je me suis aussi remis en question, non pas dans ma façon d’être (pas encore), mais dans ma façon de faire. Je devais être meilleur au lit, mettre du piment au lit pour qu’elle puisse jouir suffisamment et retrouver son désir. Plus je m’enfonçais dans ces avenues, celle de la « réparation » ou de la « performance », et plus je m’éloignais d’elle.

Combien de femmes se sentent « défectueuses » ?

Son positionnement de femme a été pour nous le point de départ de ce nouveau chemin qui nous demandait, oui, de FAIRE autrement, mais surtout d’ÊTRE véritablement ensemble. Et pour y arriver il nous a été essentiel de sortir de nos têtes pour réintégrer l’espace du CŒUR, cet endroit magique où tout est possible, où une JOIE inconditionnelle nous attend depuis toujours.

Retrouvez Jean-Philippe Ruette sur son site audeladesecrans.com.
Son TedX, disponible sur YouTube : « Pourquoi faire l'amour ? ».

Notre auteur

Jean-Philippe Ruette est écrivain, poète, explorateur de la vie et de la relation de couple. Son livre, Cœur et sexe enfin réconciliés, co-écrit avec Julie Tremblay, Le Courrier du Livre.

Partenaire

Vous aimerez peut-être

Coups de cœur

Chaque semaine, des partages conscients et inspirants dans votre boîte mail.

Inscrivez-vous gratuitement !

Partenaire