Partenaire
Inspirer, Faire du bien

Parentalité

Quel est l'impact de l'allaitement sur la vie sexuelle des parents ? Réponses d'une sexologue

Allaitement et sexualité

L’allaitement est un moment unique de votre vie et ne dure qu’un temps. Des professionnel·les de santé et de périnatalité peuvent vous informer sur l’allaitement et sur le large éventail d’expériences de la sexualité des personnes allaitantes et du couple.

Dalila Dalprat/Pexels
Plonger en soi Sexe-plorer
Camille Bataillon
Par Camille Bataillon
le 04 août 2021

Où est passé mon désir après l'accouchement ? Est-ce normal d'avoir des émissions de lait pendant l'orgasme ? Dois-je culpabiliser de ressentir du bien-être pendant que j'allaite mon bébé ? Toutes ces questions sont légitimes, et notre sexologue Camille Bataillon vous répond.


Partenaire

Cet extrait est tiré du livre Réinventer sa vie intime après bébé de Camille Bataillon paru aux éditions Kiwi.

Plusieurs jeunes mamans ont exprimé dans mon questionnaire le manque d’envie et de désir sexuel en se demandant si c’était lié à l’allaitement. Comme Inès, maman d’un garçon de onze mois, qui raconte : « Je n’ai plus aucun désir ni d’envie sexuelle. Est-ce dû à l’allaitement ? Au fait que je sois comblée par mon fils ? Je n’ai plus aucune envie de reprendre une sexualité et plus du tout de désir de pratique pénétrative. »

A lire aussi Télétravail et bébé : comment gérer les deux ?

Plusieurs hormones entrent en jeu et peuvent expliquer une baisse de libido. Une personne allaitante a un taux de prolactine plus élevé (c’est une hormone qui intervient, entre autres, dans la lactation), mais aussi des taux de testostérone plus bas, ce qui a pour effet de diminuer l’intérêt sexuel. De plus, le taux d’œstrogènes diminue également pendant la période d’allaitement, ce qui peut expliquer des sécheresses vaginales. Certaines personnes se sentent sèches et n’ont, par conséquent, plus envie de rapports pénétrants. Si c’est votre cas, vous pouvez (et devez !) utiliser du lubrifiant, tout en gardant en tête que vous avez la possibilité de vivre votre intimité autrement qu’avec une pénétration.

Comprendre l’impact des hormones en post-partum permet de mieux comprendre ce que vous traversez en termes de changements. On pourrait penser qu’une personne qui allaite reprend ses activités sexuelles beaucoup plus tard qu’une personne donnant le biberon. Pourtant, la variation de moyenne n’est que d’une semaine d’écart : les personnes allaitantes reprennent les rapports intimes environ une semaine plus tard que celles qui donnent le biberon. Dans tous les cas, six mois après l’accouchement, il n’y a plus de différence dans la reprise des relations intimes entre une personne qui allaite et une personne qui donne le biberon.

Orgasme et éjection de lait

Lors de l’orgasme, certaines personnes allaitantes ou en fin de grossesse découvrent un super pouvoir : celui d’éjecter du lait au moment du plaisir intense. Orgasme et émission de lait ont un point commun : l’ocytocine. L’ocytocine, c’est l’hormone de l’amour qui est déclenchée notamment lors de plaisir intense (orgasme, peau à peau...). Sécreter cette hormone permet de se sentir bien, aimé·e, proche de son ou sa partenaire, bref, sur son petit nuage. L’ocytocine a également un autre super pouvoir : celui d’accélérer l’accouchement par des contractions utérines. Alors, n’hésitez pas à abuser de caresses, de contacts peau à peau, de stimulations des tétons si vous êtes en train d’accoucher.

A lire aussi Quelle contraception utiliser pendant l'allaitement ?

Pour résumer, vous pouvez êtes sujet·te à des émissions de lait lors de moments de plaisir pendant vos rapports intimes pour des raisons hormonales. Ces émissions de lait sont tout à fait naturelles. Si cela vous bloque pour une raison ou une autre, parlez-en avec votre partenaire ou à des professionnel·les de santé.

Allaitement maternel et excitation sexuelle

Donner le sein peut être une expérience incroyable et vous procurer de la satisfaction et du bien-être. Certaines personnes, en allaitant, ressentent une pointe d’excitation sexuelle et culpabilisent. Il est important de dissocier l’allaitement de quelque chose de sexuel. Ce n’est pas parce que vous ressentez du plaisir et du bien-être que vous êtes attiré·e sexuellement par votre enfant. Il est tout à fait normal de pouvoir ressentir un certain plaisir et vous n’êtes pas seul·e.

Une récente étude de 2020 démontre que le complexe mamelon-aréole (NAC) est une zone érogène importante dans la réponse sexuelle féminine. Cela rejoint une étude de 2006 où 82 % des femmes interrogées ont déclaré que la stimulation des seins augmentait leur plaisir et leur satisfaction sexuelle. L’imagerie cérébrale a montré que, lorsque le mamelon est stimulé, les régions du cerveau qui sont activées chevauchent aussi celles activées par une stimulation du clitoris, du vagin et de l’utérus. En d’autres termes, lorsque le mamelon est stimulé, le cerveau active aussi les régions cérébrales de la stimulation d’autres zones érogènes.

La succion du mamelon et de l’aréole provoque la libération de l’hormone ocytocine qui contracte les muscles lisses du sein et de l’utérus. Pour certaines personnes allaitantes, l’expérience peut être vécue comme érotique (33 à 50 %), mais 25 % ont exprimé de la culpabilité en raison de l’excitation sexuelle qu’elles ressentaient. Par conséquent, certaines personnes peuvent arrêter l’allaitement plus tôt que prévu parce qu’elles se sentent mal à l’aise avec leur ressenti corporel.

A lire aussi Biberon ou allaitement maternel : quel impact sur le sommeil de bébé ?

Encore une fois, les expériences subjectives dépendent des perceptions et des croyances de la personne. Si l’on associe expérience érotique avec son enfant au sein, je comprends que cela soit perturbant. Votre ressenti érotique de cette expérience n’est pas lié à un désir pour votre enfant, mais bien à l’ocytocine qui se libère suite à la stimulation du mamelon.

Pour conclure, l’allaitement est un moment unique de votre vie et ne dure qu’un temps. Des professionnel·les de santé et de périnatalité peuvent vous informer sur l’allaitement et sur le large éventail d’expériences de la sexualité des personnes allaitantes et du couple.

Le livre

Réinventer sa vie intime après bébé, Camille Bataillon, éditions Kiwi

Cet extrait est tiré du livre Réinventer sa vie intime après bébé de Camille Bataillon paru aux éditions Kiwi.

Partenaire

Vous aimerez peut-être

Coups de cœur

Chaque semaine, des partages conscients et inspirants dans votre boîte mail.

Inscrivez-vous gratuitement !

Partenaire