Télévision

Les effets de l’alimentation sur nos capacités intellectuelles décryptés sur Arte

Publié le 16 septembre 2019
Sommes-nous les seuls maîtres de nos choix alimentaires ? Des scientifiques ont montré que certaines bactéries intestinales dialogueraient avec notre cerveau pour influencer notre comportement alimentaire.
Sommes-nous les seuls maîtres de nos choix alimentaires ? Des scientifiques ont montré que certaines bactéries intestinales dialogueraient avec notre cerveau pour influencer notre comportement alimentaire.
© Robina Weermeijer / unsplash

Quels sont les effets de l’alimentation sur nos humeurs et nos capacités intellectuelles ? Entre décryptage et précieux conseils, découvrez un captivant tour d’horizon des découvertes de la neuro-nutrition sur Arte, samedi 21 septembre à 22h20.

Si l’on connaît depuis longtemps les conséquences de l’alimentation sur notre santé physique, des chercheurs en neuro-nutrition ont récemment révélé que notre état mental est lui aussi influencé par ce que nous mangeons, et ce dès la gestation. Les femmes enceintes se nourrissant de junk food, riche en gras, en sucre et pauvre en nutriments, donneraient davantage naissance à des enfants colériques.

>> A lire sur FemininBio Bien-être mental : les 5 ondes émises par notre cerveau

Le lien entre propension à l’agressivité et alimentation déséquilibrée a également été prouvé aux Pays-Bas lors d’une expérience menée en prison, qui a montré que les détenus supplémentés en vitamines, minéraux et acides gras – dont les fameux oméga-3, protecteurs de nos neurones, que le cerveau ne peut fabriquer lui-même – commettaient moins de violences. Ce que nous avalons modifierait donc subtilement la chimie de notre cerveau, entraînant des répercussions sur nos humeurs, notre mémoire et même, selon certains chercheurs, sur nos décisions.

Comment l’alimentation impacte-t-elle le mental ?

Ce que nous avalons le matin influerait sur nos décisions de la journée. C’est le constat de scientifiques allemands, dont les travaux apportent, pour la première fois, une preuve biologique de l’impact de l’alimentation sur notre comportement social. Au cours d’une expérience, ils ont remarqué que les participants qui avaient consommé un petit déjeuner protéiné se révélaient plutôt conciliants, à la différence de ceux nourris d’un repas sucré, aux actions plus individualistes.

>> A lire sur FemininBio Les 5 clés pour entretenir et dynamiser le cerveau

Les chercheurs ont retrouvé dans le sang des premiers des taux très élevés de tyrosine. Cet acide aminé, présent dans les protéines alimentaires, participe à la fabrication de la dopamine, un neurotransmetteur reconnu pour favoriser des comportements altruistes. À Lübeck, les tests se poursuivent pour confirmer le résultat, car les implications sont nombreuses et la finalité vertigineuse : il s’agit de modifier un jour l’homme par l’alimentation.

> Diffusion le samedi 21 septembre 2019 sur Arte à 22h20

Abonnez-vous à FemininBio en version papier / pdf ou achetez notre dernier numéro en kiosque ou en magasin bio !

Articles du thème Télévision
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte